REVALPIN

Escalade au Chambeyron entre deux gouttes

30 Juillet 2014 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

L'Ubaye n'a pas échappé au temps humide du mois de juillet 2014. Par miracle, nous avons pu grimper deux belles voies dimanche et lundi dernier depuis le refuge du Chambeyron. Les plus hautes montagnes d'Ubaye ne sont pas connues pour leur bon rocher. Pourtant quelques voies exploitent le meilleur du calcaire schisteux locale.

La traversée des arêtes de l'aiguille du Chambeyron est en très bon rocher et quelques voies récentes vont à la recherche des zones de bon rocher. Nous avons gravi "Eau et gaz à tous les étages" au Caire Violet, et le "grand silence frisé" à la pointe Georges Debray. Il y a aussi des voies d'escalade au Brec du Chambeyron dont une toute nouvelle sur le pilier sud/ouest qu'il faudra aller tester.

"Eau et gaz à tous les étages" monte au sommet des aiguilles pointues au dessus de nous: 500m d'escalade non equipés! C'est une voie de grande ambiance.

"Eau et gaz à tous les étages" monte au sommet des aiguilles pointues au dessus de nous: 500m d'escalade non equipés! C'est une voie de grande ambiance.

On commence par se chauffer dans les deux premiers ressauts qui mettent bien dans l'ambiance avant d'attaquer la grande aiguille: une majorité de fissures assez large qui rythmeront l'ensemble de la journée: il aurait été judicieux d'avoir les camalots 2 et 3 en double.

On commence par se chauffer dans les deux premiers ressauts qui mettent bien dans l'ambiance avant d'attaquer la grande aiguille: une majorité de fissures assez large qui rythmeront l'ensemble de la journée: il aurait été judicieux d'avoir les camalots 2 et 3 en double.

En bas de la grande aiguille dans la traversée expo de 7m, sur fond du splendide lac des neufs couleurs.

En bas de la grande aiguille dans la traversée expo de 7m, sur fond du splendide lac des neufs couleurs.

Mumu sort du pas le plus dure de la voie: un dièdre un peu déversant protégé par deux pitons.

Mumu sort du pas le plus dure de la voie: un dièdre un peu déversant protégé par deux pitons.

Le vide se creuse en haut de la grande aiguille. Nous accelerons le rythme au vu de l'arrivée journalière des nuages potentiellement orageux. ouf! pas une goutte finalement ce jour.

Le vide se creuse en haut de la grande aiguille. Nous accelerons le rythme au vu de l'arrivée journalière des nuages potentiellement orageux. ouf! pas une goutte finalement ce jour.

Vue sur la dernière longueur en arrivant au sommet de l'antécime pointue du caire violet. On redescend en rappel depuis là. Au dessus, il reste encore du chemin dans les roches violettes pour les aventuriers.

Vue sur la dernière longueur en arrivant au sommet de l'antécime pointue du caire violet. On redescend en rappel depuis là. Au dessus, il reste encore du chemin dans les roches violettes pour les aventuriers.

Le refuge du Chambeyron face au Brec du Chambeyron voit passer bien peu de grimpeur... pourtant.

Le refuge du Chambeyron face au Brec du Chambeyron voit passer bien peu de grimpeur... pourtant.

Le lendemain nous traversons le Pas de Souvageou pour accèder au sauvage vallon de Laval: un désert minéral peuplé uniquement de chamois, téras lyres et nombreuses fleurs rares. En venant du refuge du Chambeyron, descendre jusqu'à 2550m avant de remonter au pied de la voie.

Le lendemain nous traversons le Pas de Souvageou pour accèder au sauvage vallon de Laval: un désert minéral peuplé uniquement de chamois, téras lyres et nombreuses fleurs rares. En venant du refuge du Chambeyron, descendre jusqu'à 2550m avant de remonter au pied de la voie.

La pointe Georges Debray impressione un peu vue de loin. On va grimper où là?? Heureusement la voie est équipée à demeure et il est facile de trouver le départ proche de l'axe du pilier central.

La pointe Georges Debray impressione un peu vue de loin. On va grimper où là?? Heureusement la voie est équipée à demeure et il est facile de trouver le départ proche de l'axe du pilier central.

La voie "un grand silence frisé" nous met tout de suite dans le bain: il faut pousser sur les pieds sans trop tirer sur les écailles de schistes.

La voie "un grand silence frisé" nous met tout de suite dans le bain: il faut pousser sur les pieds sans trop tirer sur les écailles de schistes.

L'esclade est variée et plaisante pour qui sait se faire léger sur les prises fragiles : murs, dalle, traversée, pilier, fissures: tout y passe

L'esclade est variée et plaisante pour qui sait se faire léger sur les prises fragiles : murs, dalle, traversée, pilier, fissures: tout y passe

La plus belle longueur gazeuse qui joue avec le fil du pilier de l'aiguille.

La plus belle longueur gazeuse qui joue avec le fil du pilier de l'aiguille.

La voie finit par 3 longueur de 6a un peu plus raide pour sortir tout en haut de la pointe. Attention aux chutes de pierres dans les rappels: il reste beaucoup de blocs instables à éviter ou à purger judicieusement.

La voie finit par 3 longueur de 6a un peu plus raide pour sortir tout en haut de la pointe. Attention aux chutes de pierres dans les rappels: il reste beaucoup de blocs instables à éviter ou à purger judicieusement.

Commenter cet article

colin 10/09/2014 10:40

Salut !
Contant que tu sois allé répéter «Eau & Gaz». Tu n'as pas pu aller tâter la partie terminale ? M'est d'avis que la longueur la plus dure est là-haut...
Sinon, on a équipé une voie dans la face sud du Brec... qui attend d'éventuels répétiteurs !
Bonne grimpes.
Colin

colin 12/09/2014 10:47

Oui, c'est ça. Mais c'est plutôt sud-sud-ouest et ouvert avec Laurent Perez.
Plus d'infos ici : http://ubayescalade.blog4ever.com/topo-montagne-ajouts-corrections
Je peux aussi te faire passer le topo sous format Jpeg si tu veux.

Thibaut 11/09/2014 22:45

Hello Colin.
Le gardien nous a parlé d'une nouvelle voie toute équipée assez dure au Brec, mais plutôt coté ouest face au refuge. Je sais pas si c'est la votre? avec Dalgreen? Il m'a plutôt parlé d'un guide du coin il me semble.