REVALPIN

Tremblement de terre au Nepal

29 Avril 2015 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Le Népal a été touché samedi 25 avril par une terrible catastrophe : un tremblement de terre de magnitude 7,8 dont l'épicentre était proche de Katmandou. (plus exactement à mi distance entre Pokhara et Katmandou).

Pour avoir un ordre d'idée, les plus violents séismes du sud est de la France ne dépassent pas 5.

Le bilan s’alourdit de jour en jour : on est passé de 1000 morts à maintenant plus de 7 500 et ce n'est pas fini. En effet la zone la plus touchée est constituée d'une multitude de village de montagnes accessibles souvent uniquement à pied ou en hélicoptère. Les survivants ont fuit les villages et n'osent plus y rentrer à cause des nombreuses répliques ces derniers jours dont la plus grosse à quand même atteint une magnitude de 6,7!! Dans ce contexte il est difficile d'évaluer les dégâts.

Le Népal Avant - pendant la secousse - le Népal Après - Le début des secours qui vont être très longs

Tremblement de terre au Nepal

La zone la plus touchée est certainement celle de Gorkha et de la riviere Trishuli, directement au nord / ouest de Katmandou. Les trekkeurs la connaissent bien car c'est l'entrée du très connu trekking du Langtang / Helambu et c'est le pied du Manaslu. Ici c'est la désolation complète. Les villages sont écroulés à 90% et les secours héliportés n'arrivent qu'au compte goutte. Certains villages ont été entièrement rasés de la carte par des mouvements de terrains ou des avalanches gigantesques.

Les vallées touchées au nord de Katmandou sont celles d'où viennent la majorité des porteurs qui travaillent sur les treks : les Tamangs et Gurungs. La région entre les Anapurna et le Rolwaling est très touchée.

C'est une vraie catastrophe pour l'un des pays les plus pauvres du monde. Seul le tourisme tire un peu le pays vers le haut. On espère que les visiteurs reviendront très vite au Népal. Tout le Népal n'est pas écroulé. Une bonne partie de la ville de Katmandou est encore debout même si des temples comme ceux de Durbar Square ont disparu.

Pour ceux qui veulent aider les habitants du Népal, le syndicat des guides français a commencé à mettre en place une opération grâce aux guides français qui habitent et travaillent sur place. voila leur message:


Nous sommes en lien avec la cellule de crise du MAE (Ministère des Affaires étrangères) et mettons autant que possible nos moyens et notre réseau à leur disposition. Nous remercions particulièrement pour leur travail, le GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne) et ses guides qui s'impliquent très fortement depuis samedi dernier. Sur place, les guides et leurs relais locaux apportent activement leur aide en fonction des priorités identifiées. L'isolement de certaines vallées rend très difficile l'accès des secours ainsi que l'acheminement de matériel sanitaire et de nourriture.

Nous travaillons avec un réseau de solidarité qui se met en place à l'initiative de la Ville de Chamonix : associations, villes de montagne, institutionnels, Compagnies et Bureaux des guides... Dans une démarche ouverte et collective, nous choisissons d'engager notre action en coordination avec d'autres structures sérieuses et déjà impliquées au Népal pour développer le potentiel de nos actions et pour s'assurer d'une affectation des fonds qui soit utile et transparente. Le SNGM et l'AFGM (Association de Familles de Guides de Montagne) débloquent via leur Fonds de Solidarité Montagne une première aide d'urgence de 6000€. Vous pouvez envoyer vos dons à l’adresse du SNGM (chèque à l'ordre de « Solidarité Mont-Blanc Népal 2015 »). Syndicat National des Guides de Montagne - Parc d'activités Alpespace - Le Neptune - 50 voie Albert Einstein - 73800 Francin

Commenter cet article