REVALPIN

Déjà l'automne?

7 Juillet 2015 , Rédigé par Revalpin

Assurément non, avec la vague de chaleur en cours l'été est bien installé. Et pourtant:

Accablé par la chaleur... nous croyons d'abord à un mirage. Avant de voir que la tordeuse a sévi dès le printemps 2015 dans de nombreuses zones d'Ubaye et en haute Tinée vers Bousieyas.

Accablé par la chaleur... nous croyons d'abord à un mirage. Avant de voir que la tordeuse a sévi dès le printemps 2015 dans de nombreuses zones d'Ubaye et en haute Tinée vers Bousieyas.

Tout commence par ces petits points blancs décoratifs sur les jeunes aiguilles.

Tout commence par ces petits points blancs décoratifs sur les jeunes aiguilles.

Ces milions de cocons habritent chacun une chenille "tordeuse" qui va dévorer les aiguilles du mélèze.

Ces milions de cocons habritent chacun une chenille "tordeuse" qui va dévorer les aiguilles du mélèze.

Voila le résultat sur les branches des arbres envahis par le parasite

Voila le résultat sur les branches des arbres envahis par le parasite

Les fils des cocons sont d'excelent piège à insecte qui font aussi le bonheur des araignées qui pululent dans ces mélézins malades.

Les fils des cocons sont d'excelent piège à insecte qui font aussi le bonheur des araignées qui pululent dans ces mélézins malades.

Même ce frêne se fait attaquer par la tordeuse.

Même ce frêne se fait attaquer par la tordeuse.

Et voila que l'on se prend à cheniller dans les belles dalles du Péouvou avec le glacier nord des aiguilles de Chambeyron qui transpire au dessus des mélèzes dorés. Ambiance suréaliste par 30° à 2000m.

Et voila que l'on se prend à cheniller dans les belles dalles du Péouvou avec le glacier nord des aiguilles de Chambeyron qui transpire au dessus des mélèzes dorés. Ambiance suréaliste par 30° à 2000m.

Tout ça pour vous dire de ne pas vous inquiéter cet été en croisant ces mélèzes malades, car ça leur arrive régulièrement et ils n'en meurent pas. Les spécialistes disent que c'est un cycle d'environ 8 ans d'équilibre et de désequilibre entre le mélèze et son parasite la tordeuse. A chaque crise, une surpopulation de tordeuse fait dessécher les aiguilles. La famine pour les chenilles engendre une faible survie de chenilles pour l'année prochaine. La population de chenille augmentera alors progressivement de nouveau jusqu'à la prochaine crise de mélèzes orangés.

Commenter cet article