REVALPIN

Gangstang ascent in Lahaul - India

30 Août 2019 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Voyages

Voici un reportage de notre petite expédition en Inde en juillet 2019, où l'on a fait une cure de neige et glace pendant que la canicule sévissait en France. L’Himalaya indien était très enneigé ce printemps. Les skieurs de Manali nous ont dit avoir skié comme jamais en mai et juin le long de la route du Rothang Pass. En juillet, il restait encore des wagons de neige en altitude à partir de 4000m, ce qui n'est pas habituel sous les tropiques. Du coup, nous avons essayé d'en profiter pour réaliser de belles courses de neige et glace au dessus de Keylong, pour finir par l'ascension du diamant de glace du coin : Le Gangstang 6150m.

A Manali, la Gompa boudhiste est supebement entretenu par le flot de réfugiés du Tibet, qui ont trouvé en Inde un pays accueillant et respectueux de leur croyance.

A Manali, la Gompa boudhiste est supebement entretenu par le flot de réfugiés du Tibet, qui ont trouvé en Inde un pays accueillant et respectueux de leur croyance.

Le Boudha est partout dès que l'on traverse le Rothang Pass. Au Lahaul et au Ladak les boudhistes sont en majorité.

Le Boudha est partout dès que l'on traverse le Rothang Pass. Au Lahaul et au Ladak les boudhistes sont en majorité.

Muriel, en parfaite guide touristique, sur le toit d'un monastère troglodite

Muriel, en parfaite guide touristique, sur le toit d'un monastère troglodite

La carte de notre trekking depuis Zanskar Sundo. 2 demi journées de marche avec des mules nous amènent très rapidement à un camp de base usité par les expéditions anglaises qui ont fait la première du Saravsati en 2010 puis qui y sont retournés plusieurs fois. Le camp de base est au pied d'un long glacier sans non, descendant du Gangstang que l'on nomera le "windy glacier" à cause des vents catabaltiques qui le descendaient en permanence.

La carte de notre trekking depuis Zanskar Sundo. 2 demi journées de marche avec des mules nous amènent très rapidement à un camp de base usité par les expéditions anglaises qui ont fait la première du Saravsati en 2010 puis qui y sont retournés plusieurs fois. Le camp de base est au pied d'un long glacier sans non, descendant du Gangstang que l'on nomera le "windy glacier" à cause des vents catabaltiques qui le descendaient en permanence.

Photo de David Bingham au sommet du Saravsati en 2010 avec la pyramide du Gangstang derrière.

Photo de David Bingham au sommet du Saravsati en 2010 avec la pyramide du Gangstang derrière.

Notre micro équipe réuni à Keylong avec de gauche à droite : Olivier, Muriel, Kamal notre guide/sherpa/manager indien, Thibaut et Raju l'indispensable cuisto d'expé.

Notre micro équipe réuni à Keylong avec de gauche à droite : Olivier, Muriel, Kamal notre guide/sherpa/manager indien, Thibaut et Raju l'indispensable cuisto d'expé.

Camp de base - home sweet home...

Camp de base - home sweet home...

On aménage une tyrolienne pour traverser le torrent furieux sortant du glacier.

On aménage une tyrolienne pour traverser le torrent furieux sortant du glacier.

Acclimatation avec vue XL sur la vallée où l'on croisera même les très rares ibex de l'himalaya (comprenez des bouquetins)

Acclimatation avec vue XL sur la vallée où l'on croisera même les très rares ibex de l'himalaya (comprenez des bouquetins)

Un beau sommet pointu, accessible par une splendide pente de glace à 50° attire notre attention, nous y serons dans quelques jours. Tous les sommets visibles sur la photo sont probablement vierge de toute ascension pour vous donner une idée de la fréquentation des lieux, même les dômes glaciaires frisant les 6000m au fond!

Un beau sommet pointu, accessible par une splendide pente de glace à 50° attire notre attention, nous y serons dans quelques jours. Tous les sommets visibles sur la photo sont probablement vierge de toute ascension pour vous donner une idée de la fréquentation des lieux, même les dômes glaciaires frisant les 6000m au fond!

Allons visiter cette splendide montagne sauvage - aucun récit d'ascension de ce coté et aucune trace de passage.

Allons visiter cette splendide montagne sauvage - aucun récit d'ascension de ce coté et aucune trace de passage.

La pente, qui paraissait courte vue de notre camp avancé, se révèle faire plus de 600m de haut!

La pente, qui paraissait courte vue de notre camp avancé, se révèle faire plus de 600m de haut!

Le vide se creuse et le mauvais temps nous arrive dessus.

Le vide se creuse et le mauvais temps nous arrive dessus.

Olivier au relais dans les murs de glace à 50° qui ponctuent la pente.

Olivier au relais dans les murs de glace à 50° qui ponctuent la pente.

On fait de mi tour, en rappel tout du long, 50m sous le sommet à cause du vent qui forci et qui nous congèle rapidement. Le sommet est donc toujours vierge! Avis aux amateurs!

On fait de mi tour, en rappel tout du long, 50m sous le sommet à cause du vent qui forci et qui nous congèle rapidement. Le sommet est donc toujours vierge! Avis aux amateurs!

Après deux jours de repos au camp de base, nous voila d'attaque pour repartir dans l'oxygène rare.

Après deux jours de repos au camp de base, nous voila d'attaque pour repartir dans l'oxygène rare.

On monte doucement en deux jours le long "windy glacier" menant au pied du Gangstang

On monte doucement en deux jours le long "windy glacier" menant au pied du Gangstang

Et soudain apparait le monstre de glace, hyper esthétique

Et soudain apparait le monstre de glace, hyper esthétique

Nous posons un camp au col à 5500m permettant de rejoindre la voie normale montant du coté sud.

Nous posons un camp au col à 5500m permettant de rejoindre la voie normale montant du coté sud.

Nous restons deux jours à ce col avant de monter au sommet, pendant lesquels je trouve le moyen de tomber malade d'une bronchite. Heureusement la vue est superbe pour patienter, ici vue sur le gangstang glacier.

Nous restons deux jours à ce col avant de monter au sommet, pendant lesquels je trouve le moyen de tomber malade d'une bronchite. Heureusement la vue est superbe pour patienter, ici vue sur le gangstang glacier.

Au nord la vue est dégagée sur le début du Zanskar

Au nord la vue est dégagée sur le début du Zanskar

La pente finale du Sarasvati pour les amateurs

La pente finale du Sarasvati pour les amateurs

Le Gangstang vue du camp haut, nous monterons par l'arête de gauche, la plus facile

Le Gangstang vue du camp haut, nous monterons par l'arête de gauche, la plus facile

Au départ le jour du sommet

Au départ le jour du sommet

La météo est incertaine mais on tente car il n'y a plus rien à manger et il faudra bientôt descendre.

La météo est incertaine mais on tente car il n'y a plus rien à manger et il faudra bientôt descendre.

La vue est rapidement XL sur les glaciers

La vue est rapidement XL sur les glaciers

Sur l'arête suspendue au dessus des deux méga versant.

Sur l'arête suspendue au dessus des deux méga versant.

Surpris par l'arrivée au sommet dans le nuage .... plus moyen de monter plus haut, on y est!

Surpris par l'arrivée au sommet dans le nuage .... plus moyen de monter plus haut, on y est!

A la descente la neige commence à être pourrie et on se met sur les fesses dans les zones de neige les plus profondes.

A la descente la neige commence à être pourrie et on se met sur les fesses dans les zones de neige les plus profondes.

Voila quelques souvenirs qui se transforment déjà en rêve le soir dans la tente du camp de base.

Voila quelques souvenirs qui se transforment déjà en rêve le soir dans la tente du camp de base.

Commenter cet article