REVALPIN

Fête des Nerfs: B1

25 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Ouf, on a évité le pire avec Lolo Antichan. Partis sans topo, par un jour de pluie, pour faire une voie à la journée au Verdon depuis Nice, sans partir aux aurores: les paramètres butistiques de la Nimpcrew étaient quasiment tous dans le rouge.

Heureusement on avait choisi une voie magnifique au pilier Gousseault: La Fête des Nerfs. Encore une perle dénichée par Bernard Dutertre. Convaincus que des niçois ne peuvent butter dans une voie créée par un autre niçois, nous partons en toute sérénité.

Arrivée à la Palu la bruine et la petite pluie fine ne nous arrêtent pas. "De toute façon ça mouille pas quand c'est raide": c'est bien connu.

On se régale donc de ce calcaire qui foisonne de trous et gouttes d'eau tranchantes. Mais 2 longueurs sous le sommet une averse plus grosse que les autres arrive. Pas de doute, ce ne sont pas les tirs de canon de Canjuers cette fois ci. C'est bien le tonnerre et l'orage avec la grosse pluie qui mouille tout. Assis sur le gros cade qui sort du rocher à R8, on réalise doucement qu'on est en train de vraiment se faire avoir. Pourtant il ne reste plus qu'une seule longueur clef juste au dessus: 6c+ oblig. Blasés, on se réfugie dans la grotte que l'on découvre juste à coté du relais. Un super belvédère perché sur le canyon, pour attendre la fin du déluge. On sort le portable du sac: "Allo Nico, tu peux pas venir nous balancer une corde, on est bloqué à 60m du sommet". Heureusement que l'on savait qu'il était par miracle aussi dans les gorges le même jour.

Conclusion: Pour se réchauffer sous la pluie, rien de tel que 60m de remontée sur une corde trempée plein gaz au sommet du pilier Gousseault.

   Des trous, des trous et encore des trous à n'en plus finir dans ce mur de 250m. 
 

 Vue imprenable depuis le repère des Vautours. Dehors c'est la douche assurée.

Bon va pas dormir ici non plus. T'en penses quoi Laurent?

Lire la suite

Souvenir

18 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Un petit avant goût d'hiver avec les photos de Philippe Fontanille fraichement développées. Voila de quoi vous faire saliver en attendant que la pluie ne se transforme en neige.

Au programme: Chabanalouns le 2 mars 2005 par une magnifique journée bien froide dans une barre étincellante au soleil levant. 

 

 Le glaçon se mérite après 30m dans un dièdre fissuré. Quelques pitons avant de quitter le rocher et c'est parti pour un réta d'antologie sur le bord du free-handing.

Heureusement qu'il y a une petite cascade en 4+ à gauche pour s'échauffer et faire monter en douceur le rythme cardiaque. Dément

 

 Dans la 2ème longueur, quelques colonnes et draperies se laissent savourer: c'est le bonheur.

 La glace commence à bien redurcir depuis que tout est passé à l'ombre. Toute la vallée se fige de nouveau jusqu'à demain, les oiseaux qui volaient tout à l'heure autour de nous sont partis, seul le bruit de mes engins mordant la glace résonne dans le silence alentour.  

 

Décidément on s'en lasse pas de la Tinée, en toutes saisons. Sur la marche d'approche aux falaises c'est maintenant la période des champignons, la fin des mures, mais le début des noix et des châtaignes très célèbres à Isola.

En parlant de Demandols il y a aussi des voies d'escalde de 200m dans cette barre de calcaire soutenant le domaine des granges de Chabanals. Mais ça doit être un peu trop "aventure" pour valider l'entrée dans le sacro-saint topo des AM avec les "Raibau paramètres".

Lire la suite

Saint Dalmas le Selvage

16 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Couennes

 

Encore de belles journées pour aller grimper à St Dalmas tant que les grands froids n'arrivent pas. Le rocher sèche très vite et il peut faire bon grâce à l'orientation globalement sud. Les secteurs du haut ou le haut de la grande face sont superbes avec de grands murs sur silex. Déjà que le rocher est globalement très adhérant, c'est le summum de l'accroche sur la multitude de cristaux émergeant du calcaire. 

   Le CAF de Nice en force investi le pied de la falaise. Au programme: Journée consommation de voies toutes neuves et super équipées.
 

 Le village de St Dalmas le Selvage au pied du rocher de Junic.

Ca grouille la-dedans les week end d'été. Encore un village sauvé de la désertification: vive le tourisme vert

Lire la suite

Granit

10 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

 

 Granit: Que du bon rocher remis au goût du jour par l'ex Saint Jeannois, Robert Gentili, qui a préféré récemment émigrer vers les Calanques "snif"

 

C'est la seule voie moderne de Tavels. Elle remonte les grandes dalles juste à gauche du couloir pour sortir à l'antécime sud.

 

 

 Enfin le soleil arrive dans cette facette sud ouest pour nous réchauffer et sécher un peu le rocher.  

 

 Bruno tout sourir dans les derniers mètres de la voie.

Et ben voila une belle journée de sauvée. Pas mal pour une reprise des affaires grimpistiques   de notre  Valvaraitois après un été anti-varape.   

 

 La station d'Isola 2000 vu de Tavels.

Bientôt on aura un nouveau lac aussi grand que celui des Terres Rouges. On peut voir les travaux de terrassement au centre, pour la méga retenue pour les canons à neige d'Isola.

Vive la neige même sans précipitation cet hiver!!!

 
Lire la suite

Sous la pluie...

6 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Mardi 6 septembre 17h. On monte à St Jeannet pour faire classiquement notre petite voie de la semaine au baou après le boulot. Qui peut se venter de pouvoir grimper en semaine dans des voies avec un paysage fabuleux sur la baie des anges? Et oui c'est encore un privilège de niçois, avec un Baou facile d'accès pour se faire plaisir au soleil couchant. Profitez-en, encore un mois et les journées seront trop courtes à moins de poser un après midi de congé.

Bref, toute la journée les médias montrent le déluge dans le Vaucluse et des innondations. L'alerte orange est déclenchée dans les Alpes Maritimes. Mais à 17h, il n'a pas encore plu une goutte à Nice. On part donc confiant dans une voie qui reste à cocher. Et ce qui devait arriver, arriva. Une première averse nous surprend à R1. Mais Gérard est sur-motivé: "regarde le 7a, c'est sec dans le dévers". C'est reparti pour une longueur et une nouvelle averse un peu plus violente avec un réta trempé. Le soleil ressort avec un magnifique arc en ciel sur Saint Jeannet. "Bon on a plus qu'à redescendre Gérard?" "Tu es fou... Les dalles de Saint Jeannet s'est super adhérent même trempée" Après une longueur en 6c, sculptée comme on n'en voit que dans le 06, on s'échappe par les ressauts. Toutes les bonnes choses ont une fin. Faudra revenir pour faire la suite: le B2 est signé.

Conclusion: je crois que pour cette semaine, les grottes sont quand même plus indiquées avant que ça ne résurge.

 
Lire la suite

Becca Di Moncorvè

5 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Voyages

Vous projetez un voyage au Yosemites cette année? Vous avez envie de faire fumer votre beau jeu de camalots dans des fissures parfaites?

Vous pouvez déjà vous entraîner dans nos bonnes vieilles Alpes. Le Becca di Moncorvè, au Grand Paradis propose des voies avec une ambiance digne de El Cap, les ours en moins, mais les glaciers en plus.

Ouf, on a enfin réussi à échapper à la chaleur de la cote d'azur en cette fin de semaine. Il fait même froid à l'attaque de la Via Lorenzi. Le gardien du refuge avait l'air inquiet de nous voir partir pour cette voie peu répétée. En plus on comprend pas grand chose au topo en Italien. Je comprends toujours pas pourquoi tout le monde dit que c'est facile l'italien. "Sinistra et destra" c'est quoi déjà? gauche ou droite. Bref c'est pas gagné avec pour meilleur info le tracé approximatif de la voie sur une photo.

Mais on s'en fou. Pour l'instant, on apprécie de ne pas transpirer sur chaque prise: le bonheur.

Laurent Antichan libère l'artif dans la Via Lorenzi.

Non je déconne, déjà qu'on se met la trache pour grimper ce qui nous parait faisable. Vous voulez tester un peu la résistance de vos friends pendu dessus? Cette voie est faite pour vous.

C'est pas digne du Yosemite ça? On surplombe littéralement l'attaque de la voie. Après avoir forcé quelques murs défiant l'apesanteur, le gaz se creuse. Une ambiance démente pour une voie sortant à 3900m!

C'est mort dur ces fissures de granit. Elles sont ou les colos de Jacob? A droite, à gauche, le rocher est désespérément lisse, on se sent seul, on ne comprend plus rien. C'est le moment ou jamais de sortir les verrous et autres coincement de mimines.

Et dire que Maurizio Oviglia a libéré quasiment toute la voie en 1985!!! Ca laisse rêveur.

 
Lire la suite

La Clavalière

1 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Voila une voie d'escalade au dessus de la célèbre clue de la Cerise dans la falaise de la Clave. Une falaise sauvage au dessus de l'Estéron découverte en allant faire trempette dans les vasques bleutées de la Cerise.
Une voie pour les amateurs de solitude, de chamois et de rapaces à 2 pas de la Côte d'Azur. Rocher parfois délicat. Plein sud: à faire plutôt en hiver.

Quelques photos sur l'article du début de semaine

 

 

 
Lire la suite