REVALPIN

Paroies tranquilles?

30 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Mais où se trouvent ces paroies tranquilles?

Quelque part dans le sud de la France. Solitude assurée. Une bonne idée pour quelques jours de vacances au frais. Saurrez vous trouver avant lundi? Réponse dans les commentaires. Bon Week end.

Lire la suite

A l'ombre de la planche à laver!

30 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Voila quelques photos d'ambiance dans le Spigolo des Hussards à Aiglun. Vu la chaleur qui c'est installée cette semaine, c'est pas trop d'actualité d'aller se ballader dans le four d'Aiglun. Mais le WE dernier c'était encore supportable à l'ombre. (Pour faire une voie à l'ombre à Aiglun il faudra aller dans la partie droite de la face et sortir avant midi).

Muriel dans le bas de la voie qui a été reprise par la voie morderne "Snowfish Trombonne".

Pratique d'avoir tout le jeux de friend pour se rassurer entre les spits.

Si vous vous pointez comme nous après la grasse mat  à 11h à la falaise en juin, il ne vous reste que 2 solutions: descendre vous baigner dans la clue d'Aiglun ou attaquer le Spigolo des Hussards. C'est la seule voie que je connaisse qui reste toute la journée à l'ombre au milieu d'une face sud. Et pour cause elle passe en plein dans tous les dévers de la face. Du coup le soleil de juin, si haut dans le ciel, ne la touche jamais.

L'ésthétique 2ème longueur de "6b+" qui se rapproche du fil du pilier.

Elle réserve un pas engagé sans un peu de matos d'artif comme un crochet salvateur.

Voir l'article précédent pour un mise à jour des cotations.

Dans le haut on arrive sur une longueur coté 6a... Ouf

Manque de pot, c'est que du dévers sur friend et pitons. Un bon 6b/c?

Sous le monstre toit de la planche à laver un relai surprise vous attend....

Les coins sortent à la main. Pourtant il faudra se pendre et faire monter le second.

2 gros friends peuvent sauver le coup.

Lire la suite

Dièdre et d'aujourd'hui

27 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Et hop, une nouvelle voie parcourue par Bruno Duquesnoy et Serge Steals au Cayre Colomb dimanche pendant que l'on parpinait en face N du Ponset. D+: Un peu de 5 dans le dièdre du haut.

Lire la suite

L'exactitude des topos des AM!!!???

26 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Mais non, je ne veux pas les critiquez.... C'est juste que l'on a eu des surprises dans les 2 voies que l'on a fait ce WE avec les topos récents que sont le "Gass" et la "bible de Raibeau". Il faudra faire preuve d'imagination et d'adaptation pour grimper dans les Alpes Maritimes.

- Dans la voie Morisset Grisolle en face Nord du Ponset, le descriptif exacte de l'attaque devrait être : "Au point le plus bas de la paroi, un large ressaut forme un soubassement, l'attaquer sur la dr. dans un renfoncement fissurés, III+, pour atteindre une fissure oblique à gauche en 2ème longueur". La suite jusqu'au sommet correspond mieux. C'est la voie la plus recommandable de cette face N, avec du rocher qui reste assez bon sur l'itinéraire d'origine. On trouve des pitons dans les passages cotés A1 en 1970 qui passent tous en 5+/6a.

- Dans le "Spigolo des Hussards" à Aiglun les cotations sont bien, bien tassés et il faut en fait rajouter du AO dans les 4 longueurs clef sous la planche à laver. Au lieu de 6b+, 6b+, 6a, 6a on pourrait proposer 6c/A0, 6c/A0, 6b /Ao, 6a/Ao. Du coup on est passé sans étrier, avec 2 cornières, vu que l'on s'attendait à une voie de libre tranquille. Mais c'était limite. On a frisé le but dans la deuxième longueur de 6b+ où un crochet aurait pu nous faciliter la vie. D'ailleurs n'oublier pas de traverser 6m à gauche depuis le relai pour cette longueur, même si ce n'est pas indiqué sur le topo des AM et qu'une énorme écaille creuse vous tend les bras tout droit.

Au fait pour info: Eric Keffer était en train de rééquiper Panache à Aiglun avec des gros gougons de 12mm!! Une opération cautionnée et financée par Atouroc???

Lire la suite

C'est l'été

23 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Ca y est la chaleur est là avec son lot d'orage. Vous avez trop chaud?? Il faut monter grimper dans le Mercantour. Et si l'altitude n'y fait pas assez, allé donc voir un peu la face Nord du Caire Barel ou la face Nord de la cime 4 de Cougourde... Je ne vous garantis pas l'onglé du matin, mais presque.

L'accès à la plupart des secteurs d'escalade du Mercantour est déneigé. Seul un micro névé au pied de la face NW de Cougourde peut vous valoir quelques frayeurs du matin en basket.

Pour finir, l'article d'il y a 1 an exactement: c'est fou ce que la météo se répète d'une année sur l'autre.

Lire la suite

Traversée du cirque de l'Argentera

12 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Le topo inédit traduit par Bruno Duquesnoy c'est : ici (merci, on a peu près trouvé l'itinéraire)

En voila un beau voyage, perdu pendant 2j sur les arêtes de ce cirque fabuleux: Madre Di Dio Est, Ouest, Punta de Cessole Est, Ouest,  Aiguilles des chamois, Punta Purtchreler, Punta Genova, Argentera Sud, Nord, Gelas di Lourousa, Corno Stella, Chainon des Guides.

Une traversée au long cours à prévoir en 2j minimum si l'on veut s'encorder. Des dizaines de pointes acérées et de gendarmes à escalader.

Premier sommet du jour: C'est La Madre Di Dio avec sa vierge blanche. L'argentera parrait encore bien loin derrière... Inatteignable. C'est encore long Serge?

Sommet de la Punta de Cessole avec en arrière plan la Nasta et ses belles voies juste au dessus du refuge Rémondino. Encore beaucoup de neige au pied de la Nasta.

Attention au choc, en arrivant dans le cirque de l'Argentera le premier jour : on voit l'immense arête qu'il faut parcourir. Il ne faut pas se décourager avant d'avoir commencé.

Le coucher de soleil au bivouac en dessous de la Punta Genova. On voit même la French Riviera et ses lumières au fond.

Une pause acrobatiques sur l'arête. Faut bien se distraire, il en reste encore quelques km à parcourir avec les sacs de dingue imposés par le bivouac 3*

Logistique: pas besoin de crampon en cette saison. Le plus dur est de trouver un bon emplacement de bivouac sur ces arêtes avec de la neige pour faire de l'eau. Il faudra monter vers le sommet de l'Argentera pour trouver une crête large et plate. 

J1: On est allé jusque sous la Punta Genova en partant à 7h de Nice soit 7h30 d'escalade de 12 à 19h30.

J2: Encore 7h pour atteindre le sommet du Corno Stella. Fatigué, il est déjà 14h et on évolue dans un brouillard à couper au couteau (Dur, dur pour l'itinéraire). On est redescendu en rappel. Faudra revenir pour la suite surement très technique.

Lire la suite

B2 au Lourousa

6 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Une dernière chute de neige printannière, et hop Mathieu Blanchard se réveille pour descendre le mythique couloir du Laurousa. Vendredi: "Ca pose bien dans le Mercantour... Le Lourousa ça te tente lundi?" Qu'importe le portage de 600m, la motivation est là et même la neige fraiche dans le bas du couloir. Mais on ne sortira pas en haut... Les 100 derniers mêtres sont glacés. Le soleil restera voilé ce lundi et pas de dégel en vu. Tant pis on reviendra pour l'intégrale.

Les photos de Math et le topo sur SkiTour

Math et sa planche de snow devant l'objectif du jour.

Le temps n'est déjà pas très clair malgrès une montée très matinale. (le portage passe bien en basket)

Résultat de ce B2: 20cm de poudre dans la branche du haut (ambiance de ski suspendu démente), dérapage de la jonction entre les 2 branches en neige béton,

puis on lache les cheveaux dans la branche du bas en poudre dense. Transfo plus bas à 12h.

Lire la suite

Le Haka

5 Juin 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Bienvenue à la paroie dérobée. Après avoir hésité à parler de ce site confidenciel voila quelques images. C'est vrai que l'on apprécie d'avoir des coins préservés à 2 pas de la cote d'azur; mais bon un peu de passage permettrait peut être de nettoyer les prises et d'entretenir le chemin d'accès. La voie humainement grimpable du coin est "La Haka" de Marc Gamio, Thierry Razon, Jeannot, et la Crevette.

Finalement, il ne faut pas se laisser impressionner par les cotations. 8/10 de la voie se grimpe dans le 6++. Le reste est équipé pour passer en A0.

Même le 7b+ se révèle une des plus belles longueurs: 30m de traversée déversante démente en 7a et 3m d'A0 à la fin.

Une escalade magnifique dans des coulées rouges, bleues, oranges, grises. Des colonnettes de toutes les tailles, des murs crépis : c'est exotique et pourtant à coté de la maison.

Pour la logistique: approche sur corde fixe (jumard utile), escalade à l'ombre jusqu'à 15h le 3/06/2006, hissage d'un sac possible tout le long car toujours suffisament de dévers pour que ça n'accroche pas.
Lire la suite