REVALPIN

Un automne au chaud

30 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

La chaleur devrait encore durer 2j. Grâce à cette météo estivale la montagne est encore accueillante comme fin aout, le monde en moins. Les feuilles des arbres tardent à tomber et les marmottes ne veulent pas rentrer en hibernation.
Pour trouver de la neige en versant nord, il faut monter à 3000m. Dans les écrins, on pouvait grimper en face sud sur les paroies les plus hautes perchées ce week end sur du rocher tiède!

Les voila les fameuses forêts de mélèzes tirant sur le jaune: Un privilège des alpes du sud....
Tient tient, le Pic du Coup de Sabre vu de profil, si près...qu'on pourrait le toucher.

 C'est l'Oisan sauvage qui est à l'honneur.
L'épaule W du Pic Sans  Nom présente 450m de granit redressé au soleil. C'est parti pour une journée de bronzette en altitude le 29oct!!!

La chaleur, le beau rocher, une voie Cambon bien équipée: "on est pas là pour se faire engueuler", tout le vallon du Sellé pour nous tout seul, c'était trop beau pour durer.
Mais voila, un peu trop ambitieux, nous sommes partis avec l'objectif d'empiler la voie avec la traversée mixte jusqu'au sommet du Pic sans Nom. L'acclimatation en Bolivie se sent. On avance à coup de grande longueur dans la voie avec les gros sac contenant le bazar pour la suite. Mais une fois au sommet de l'épaule le moral baisse aussi vite que le soleil en cette saison. Le vent glacial monte du versant nord, l'arête plâtrée ne parait pas commode du tout, on ne connaît pas la descente, bref c'est le mal de rimaye. On retourne sagement vers les rappels de la voie pour ne pas finir cette belle journée de nuit.

La face sud de la Barre des Ecrins encore bien sêche. 

Ca grimpe encore même tout là haut... mais les jours sont comptés maintenant.
Muriel fuse vers le sommet de l'épaule. Faut pas trainer quand il fait nuit à 17h40 avec le changement d'heure.
 L'Aillefroide Orientale et Centrale. Les faces nords sont déjà bien platrées.  Est ce que ça suffit pour les voies typées goulottes? Pas sûr.

Mention spécial pour la face NW du pic sans Nom supendue au dessus de la face nord. Nous étions juste à coté au sommet de notre épaule. C'est compact, haut, raide, surement ingrimpable se dit on en regardant découragé le chemin qu'il reste à faire jusqu'au sommet du Pic par l'arête W. Pourtant 2 voies existent déjà : "La Chapoutot / Lemoine" et "L'éloge de la Fuite" (une voie extrème Briançoniçoise!). 
Lire la suite

St Jeannet

26 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Après un petit tour sur notre Baou international, j'ai remarqué que la corde fixée depuis au moins 3 ou 4 ans dans la longueur en 8 équipée sous la "Proue" était toujours là. J'ai souvent trouvé que cette corde bleue, fixée dans le pilier le plus élancé de St Jeannet, à coté duquel passe pas mal de voies classiques, gâchait un peu l'esthétique du site... sans y prêter plus d'attention.
Mais en faisant la fameuse voie de "la proue", je trouve que c'est franchement désagréable de grimper les 15 derniers mètres de la 2ème longueur de la proue (qui sont les plus beaux dans un mur crépi et gazeux) avec une double corde qui traîne dans l'axe. Si le propriétaire l'a oublié là et ne donne pas rapidement signe de vie, je pense que le prochain qui fait cette voie pourra la récupérer sans état d'âme!  Il y a des mains courantes plus qu'utiles à fixer dans l'accès à certains sites.
Lire la suite

C'est l'automne

23 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Cette fois ci on y est. Il pleut 1 jour sur 2 et les jours commencent à être sérieusement plus court. Heureusement il y a les belles couleurs rouges orangées qui éguaient petit à petit nos forêts.
En falaise, mieux vaut éviter certains dévers et leurs résurgences. Les secteurs verticales (sans hautes paroies au dessus) sont ceux qui sèchent le plus vite en général.
Dans le Mercantour, le saupoudrage a disparu jusqu'à 3000m. Tous les secteurs de grimpe sont donc encore praticables. Mieux vaut éviter quand même les versants nords, car en altitude ils sont couverts de mousses qui sèchent mal en cette saison. Tranquilité assuré: c'est le désert depuis mi septembre.
Lire la suite