REVALPIN

Un peu de grimpe au chaud?

28 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Couennes

Une envie de nouvel an au chaud? J'en connais certains qui n'ont pas hésité une seule minute pour passer leur vacances sur la Riviera. Quittant leur grand pays du Nord, sans glace ni neige pour l'instant, ils accours tous sur la côte pour  toucher un peu de rocher tiède.
Si vous allez à Gorbio, Peillon, la Turbie, Castillon....  demandez leur un peu d'où ils viennent. C'est la grande migration vers le petit Nice en ce moment. C'est vrai que se faire dorer au soleil avec des multitudes de voies sur du calcaire sculpté comme nul part ailleurs, c'est le bonheur. Les sports d'hiver tardant à venir cette année dans le Nord, le phénomène est sûrement accentué.
Allez voir les belles photos de grimpe sur le site d'Escailloux avec des niçois qui s'éclatent à Aiglun et à Castillon en ce moment.
Lire la suite

Le froid est là

20 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Après une petite virée matinale dans le vallon de Gialorgue, le froid est bien là. Ca gèle plein pot à St Dalmas le Selvage, mais les 2 cascades classiques ne sont pas encore tout à fait grimpables. A cette vitesse, c'est bon pour Noël.

Pour le ski, j'ai fait le Mont Pierre Châtel par sa combe nord ouest. La piste de Gialorgue est skiable limite au prix de 4 ou 5 passages sans neige pour traverser les ruisseaux. Dès que l'on sort de la piste damée, on tombe dans une croute infame. J'ai donc opté pour la première combe versant Nord et me disant que de toute façon c'est là où la neige a le moins bougé. En plus ça ne dégèlera pas d'un poil versant sud vu ce froid.

Vu sur la Pointe Côte de l'Ane depuis le sommet du Mont Pierre Chatel

Le plaisir de la trace à la descente.

Bon ce ne fut pas sans mal avec cette neige durcie sous forme de plaques à vent, mais on se fait quand même bien plaisir.

Finalement la descente ne sera pas trop mal, avec une majorité de poudre sur fond dur dans toute la combe. On retombe dans la croute 100m de dénivelé avant de rejoindre le fond du vallon de Gialorgue. La montagne est déserte. Le beau temps fait resplendir les sommets éclairés par un soleil oblique d'un mois de décembre. C'est le top, quoi!!

 La pointe des 3 Hommes juste à coté avec une descente  bien raide coté Demandols!!!

La cime de Pal au fond au centre.

 Une vue sur le secteur Demandols des pistes d'Auron. Ca à l'air pas mal enneigé pour un début de saison.

 

Lire la suite

St Auban

19 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Saint Auban. En voila une belle petite vallée au confin des Alpes Maritimes. C'est sûr que les visiteurs ne sont pas très nombreux dans ce coin. St Auban, c'est pil poil entre le Verdon et Aiglun. Alors face à des stars pareils difficile de se faire une réputation, même si le caillou est de la même qualité. Le calcaire de Saint Auban est relégué au rang des petites falaises inconnues.

Mais c'était sans compter sur François Cholet (alias "Wawa") et sa motivation sans borne pour équiper, nettoyer, purger, brosser les prises, débroussailler, baliser les accès. Résultat: un potentiel grimpistique en cours d'explosion avec des sites de partout et des voies qui poussent comme des champignons.

Les falaises de St Auban forment une barrière plus ou moins continue de 2km.

En plus l'Esteron s'est taillé un canyon au milieu de la barre en formant des rempart de calcaire jaune orangé de part et d'autre pour augmenter le plaisir.

Le village endormi dans la torpeur de l'hiver à droite de la crête.

 

Question ensoleillement c'est le top. Tout ou presque est orienté plein sud pour pouvoir grimper même en hiver, les belles journées. Les grandes voies dans la clue sont juste un peu plus fraiches à cause du thermique qui remonte souvent le canyon.

Le meilleur site de couenne, c'est le 2ème triangle. Avec des voies sur du rocher à trous et à scultures énormes. Juste à droite, le cirque n'est pas encore sur le topo, mais présente une dizaine de voies toutes neuves jusqu'à 50m de haut!!! On a aussi essayé le secteur à Lolo au dessus du village avec des voies plus bloc en général.

Pour les amateurs d'ambiance paroi, il y a aussi les voies des Grands Piliers de 3 à 4 longueurs. La seule équipée est "Le retour des bédouins". On a fait "Vol au dessus d'un nid de coucou". C'est une belle voie en fissure du genre une petite Ula avec du rocher tout neuf. Il faut un gros jeux de friend jusqu'au n°3 car avec nos 7 friend on était un peu juste. Pas la peine d'avoir des énormes friend, mais il faut doubler les tailles moyennes.

Le départ de "vol au dessus d'un nid de coucou". Une voie aux cotations un poil tassées comme partout à St Auban.

Au programme: du rocher hyper sculté avec des gouttes d'eau tellement pointues que ça crisse sous les pieds. L'absence d'équipement  renforce l'impression d'être les premiers à découvrir ce superbe rocher.

Plein de belles petites voies pour les courtes journées d'hiver à St Auban. En plus vous risquez fort de croiser Wawa au détour d'un chemin qui vous indiquera les dernières nouveautés de St Auban. Une  personnalité incontournable qui vient de réussir son diplôme d'aspirant guide. Quand est-ce que tu mets ton film de l'aspi en ligne? Il est dément...

 

Lire la suite

Vive le ski!

10 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Ca y est. C'est parti. Le déluge de vendredi sur la cote est tombé tout en neige un peu plus haut dans les montagnes. Samedi matin il y avait très vite 50cm de fraiche à partir de 2000m dans le Haut Var. Avec ce qu'il était déjà tombé avant, ça skie à partir de 2000m. On a chaussé au parking à 1871m sur la route de la Cayolle et ça skiait déjà sur des champs de blocs!!!

Du coup on a fait une trace épuisante avec Math Blanchard au dessus des cabannes de Sanguinière. Pour la première sortie en plus c'était physique.

Ca fait du bien de voir les arbres crouler sous la neige, de retrouver les bonnes sensations de glisse dans le silence de l'hiver. On était parti pour le Sanguineirette, mais le vent soufflant sur les crêtes et notre forme d'une première rando nous ont rabattu sur la cime de Cartairet en plein soleil.

Décembre, janvier c'est le top pour la poudre. Il fait froid et le soleil est bas... La neige ne bouge pas d'un poil même en plein sud. Du coup les sorties à l'après midi avec une bonne grasse matinée sont permises.  Une descente au soleil couchant... et c'est le pied intégral!

 

Les premiers virages sont hésitants, puis doucement les sensations reviennent et ça se lache de plus en plus dans les pentes.

La Pointe du Trou de l'Ane en face de nous. Le couloir central est déjà bien chargé.

Une plaque partie des rives du couloir avait d'ailleurs déjà coulé.

La saison de ski est ouverte. Bonne trace et restez prudent.

Lire la suite

Viso - Couloir Coolidge

5 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Pas mal de monde a pu profiter du créneau de novembre pour faire une goulotte avec des approches quasiment sèches qui facilitent bien les choses. Ce week end on était motivé, mais Damien nous dit que ça brasse déjà pas mal dans les Ecrins. Loupé!!!

Pierre nous parle du Viso avec un couloir N qui se fait plutôt au printemps. On verra bien. En plus c'est en Italie, au Nord de Cunéo, au pays du capuchino et du pannetone. C'est donc parti avec Pierre Gallot et Muriel vers les sources du Po. De la plaine Piémontaise on ne voit que ça : le Viso domine largement toutes les autres montagnes. C'est vraiment une pyramide top classe.

Le Bivouac Villata perché au dessus du vide, au pied du couloir. Un petit tonneau de 2m X 2m! Attention il faut pas trop bouger la dedans.

Et le miracle se réalise. L'approche est quasiment sêche!! 20cm de neige à tout casser jusqu'au bivouac Villata à 2600m. Ensuite le couloir est un peu sec, mais ça passe tout juste avec des bonnes sections de mixte et de la glace plaquée pour franchir quelques petits murs. Les pentes de neige fuyantes de ce couloir immense se suivent. L'ambiance devient aérienne. On est bien au coeur d'une face Nord en hiver.

Bienvenu au Viso sur les traces de Coolidge en 1881. J'espère que pour lui c'était un peu plus enneigé; par ce que là ça ressemble à une bonne goulotte par endroit.

Pierre en action dans les pentes au dessus du névé central.

Y a du gaz. Et franchement chapeau aux italiens qui ont osé skier ça, même avec pas mal de rappels pour les sections en goulotte.

Arrivée à la croix sommitale samedi en même temps que le mauvais temps.

Heureusement que Muriel connaît la descente par la voie normale par ce que c'est assez compliqué. On risque bien de dormir là haut si on ne connaît pas.... 

D'ailleurs, il vaut mieux prévoir pas mal de temps pour la descente. Environ 6h minimum, du sommet à 3841m pour rentrer au Plan del Melzé à 1600m. Avec la route pour rentrer en France c'est un peu long. Si vous n'avez pas d'obligation le lendemain, une bonne option peut être de dormir au bivouac Andréotti le long de la voie normale à la descente.

Dimanche. Redescente au soleil, avec la mer de nuage sur l'Italie.

Il a à peine neigé 10cm là bas dans le week end!!!

Lire la suite