REVALPIN

Plein large à la Ciotat

30 Avril 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Vous voulez tester un peu les préhensions sur une falaise de grès? Vous avez envie de rocher nouveau, de grandes voies sur du rocher exotique? Avant de penser à partir vers la Jordanie, allez faire un tour vers la route des Crêtes du Cap Canaille à La Ciotat. C'est pas le grès rose des Vosges, ni le grès compact d'Annot. C'est comme nul part ailleurs.

Sur le topo de la Ciotat, la voie la plus haute de la falaise donne bien envie. C'est "L'ombre du néant".

Le début de la première longueur qui va nous donner un peu de fil à retordre. 2 friends moyens/gros permettent de passer en artif. 

Pour la suite, c'est un voyage géologique de 240m: beaucoup de grès plus ou moins fragile, du poudingue et du calcaire pour finir. Le tout est assez bien pourvu de ring pour compenser le rocher fragile.                                              

Le pied de la falaise s'atteind en rappel comme au Verdon puisque l'on est garé en haut. Ensuite ne pas descendre de si bon matin vers les plages nudistes, mais longer la falaise vers la Ciotat. L'attaque se situe peu après une épave de voiture des années 60 qui a du "tomber" par inadvertance du haut de la falaise.

Du rocher un peu (pou)dingue, avec des lunulles, une surface en nid d'abeille avec autant de prises que d'alvéoles, les patates rondes enchassées dans le poudingue pour varier les préhensions et même des sortes de tafonis.

Question pratique, la voie est à l'ombre jusqu'à 13h. Si il fait très chaud, il est possible de quasiment tout grimper à l'ombre en partant tôt ou inversement si c'est l'hiver. Pour ceux qui voudraient éviter le 6c retord de la première longueur, il est possible de ne faire que la moitié supérieure de la voie en accèdant facilement par 2 rappels et une traversée sur vire.

"A l'ombre du Néant" c'est une envolée au dessus de la Méditerranée avec bien souvent des bacs insolites dans les mains.

 

 Merci à Pierrot Coquillon et ses collègues pour l'équipement de cette voie qui nous a fait passer une journée au dessus de la grande bleue à peine troublée par le passage des scooters des mers au loin.

Lire la suite

Grimpe en semaine

25 Avril 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Et oui, il y en a qui ne se refusent rien! Et visiblement ça énerve une majorité de niçois, vu le score de Sarko dans les Alpes Maritimes. De toute façon, le temps libre est d'autant plus apprécié qu'il est durement gagné. C'est bien connu...

Tans pis, voila quelques images prises en début de semaine quitte à faire des vagues. Muriel et Pierre se sont fait une petite virée dans l'Eperon des 4 vents à Aiglun. Apparemment la falaise est pas mal fréquentée en ce moment. En partant tôt le matin, sans oublier la gourde bien remplie, la température est encore agréable.

Mumu attend la brise rafraichissante des "4 vents" remontant parfois le canyon en rasant le pilier.

On peut voir les vasques de l'Estéron qui coule juste à l'aplomb de cette voie. Le débit n'a pas l'air fort pour la saison. Les amateurs de canyons vont devoir se mettre au canyon sec cet été. J'en profite pour rappeler que le département des Alpes Maritimes vient de passer en "vigilance" pour un début de sécheresse. Attention donc au gaspillage de l'eau du robinet.

Il y a quand même moyen de trouver de la fraicheur, puisque l'on s'est caillé en tee-shirt hier soir à St Jeannet lors d'une sortie post boulot. Les voies les plus courtes du Baou se prêtent assez bien à une escalade rapide en soirée. Il y a aussi les ressauts qui ont retrouvés une nouvelle jeunesse avec le rééquipement. En plus ils sont bien à l'ombre l'après midi pour grimper l'été.

Première longueur du "Bureau des entrées". Comptez  un niveau  7a pour cette première longueur coté 6a+!! Du coup on est assez vite sorti par "l'Etrier"

Lire la suite

Je vote pour le président qui nous donnera du froid!!

23 Avril 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Ici les vacances de Pâques ressemblent étrangement à des vacances de juillet / aout. La température oblige à des activités estivales et les grimpeurs se réfugient déjà dans les gorges du Loup. Il manque juste un peu de touriste pour noircir les plages comme en été.

Du coup à Peillon, on était tranquille : pas vu un chat de l'après midi. Au secteur Mt Grosso, on a visité quelques mini grandes voies et quelques couennes fraîchement équipées cet hiver au coin du feu.

Les gouttes d'eau, ça change un peu de préhension  après les piolets et battons de l'hiver

Pour une belle journée ensoleillée, le secteur commence à passer à l'ombre vers 14h. Escalade très agréable après. Les nouvelles couennes se nichent aux alentours de la conque centrale de la falaise.

Il y a de tout dans le coin.

Quelques nouvelles envolées surprenantes sur du beau caillou, mais aussi quelques vacheries à la Brizouille qui peuvent énerver un poil les grimpeurs en reprise de leur moyen que nous sommes.

En prévision des coups de chaud à venir, je vous propose une rando à VTT rafraichissante. Direction l'Estéron en voiture jusqu'à Cuebris ou la clue du Riolan. De là, improvisez un tour en passant par la piste qui descend d'Ascros jusqu'au Riolan. Une bonne dizaine de passages à gué vous attendent sur le vallon de St Antonin!!

Et hop, trempée des chaussettes aux couettes.

Attention aux pierres dissimulées sous l'eau. Sinon c'est le grand plouf...

Lire la suite

Changement de saison?

12 Avril 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Ca y est, la chaleur est là. Aujourd'hui dernier jour de ski pour Claude, J P et Mumu vers la Testa del Laghi depuis Isola 2000. Au programme neige pourrie en profondeur et de grosses coulées de purge en versant nord, là où des accumulations étaient en place. La montée au col de la Lombarde est bientôt sêche. 

Une photo de saison avec les fleurs devant chez moi.

C'est l'explosion des parfums et couleurs depuis quelques semaines.

Lire la suite

Ca se régale!

2 Avril 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Et oui. Il a pas mal neigé ce week end dans les Alpes Maritimes. C'est pas un poisson d'avril. Mais chut... Faut pas le crier trop fort. Pour la plupart, c'est plus la saison du ski. Les montagnes sont désertées. Les azuréens ne rêvent que de rocher doré pour profiter des journées qui ont bien rallongé le soir depuis le changement d'heure. Tant mieux, on est les seuls à en profiter. Personne pour venir couper de façon intempestive la trace marquée dans la neige fraiche. Avec ce qu'il est tombé: encore 1 ou 2 sorties bien agréables en prévision.

Ca se régale... mais où ça? Un peu partout apparemment. On est allé vers Isola 2000 samedi comme pas mal de randonneurs, mais Martin a même fait une sortie sympa vers la Valette de Prals! La Vésubie serait réssuscité?

La Cime d'Orgials devant et le Mont Aver derrière vu depuis le sommet de la cime de la Lombarde.

2 beaux sommets connues pour leur pentes  sud à déguster en transfo.

La descente de la Cime de Lombarde vers le Rio Fredo était hivernale: que de la poudre, et on ne touchait même pas le fond jusque vers 2100m

Ca couvre sévère sur le Malinvern vu depuis le refuge du Malinvern.

Un refuge rénové à l'italienne, planté tel un vaisseau spatial ultra moderne, avec ses baies vitrées et ses antennes, au milieu de la nature.

Le gros mauvais temps est arrivé dès samedi midi. Du coup on est remonté direct dans la combe d'Orgials, pour rentrer à isola 2000 par le col de la Lombarde sous la neige.

Question itinéraire, la cime de la Lombarde s'atteint en remontant direct sa combe sud depuis Isola 2000. Versant Italien, on peut descendre par 2 itinéraires. Soit vous traversez en direction du Malinvern pour récupérer rapidement la grande combe qui descend du Pas du Loup. C'est une bonne option pour enchainer avec un sympatique tour du Malinvern. Soit vous descendez direct dans la combe attirante au Nord sous le sommet. Au bout de 200 mètres de dénivelé il faut récupérer à gauche un collu bien large qui permet de basculer facilement vers les lacs d'Orgials. Si vous continuez la combe sous le sommet, ça passe aussi. Mais c'est beaucoup plus raide et souvent avalancheux.

Après une nuit entière de                       chute de neige, le dimanche  était fortement neigeux pour pas changer.

Rien de tel pour aller bourinner dans la ligne de mixte équipée par les anciens, tout à gauche à Gialorgue. 

Pour info la glace n'est pas si bonne. Il faisait un peu trop chaud sous les chutes de neige. La glace était souvent décolée, ce qui nous a vallu un bon but.

Lire la suite