REVALPIN

Les bandits de la Sainte Baume

29 Mai 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

On vous a surement déjà prévenu des vols dans les voitures dans les environs des Calanques. Certains laisseraient même la voiture vide et ouverte pour ne pas se faire forcer la sérrure. J'en profite pour en rajouter une couche après le sketch de ce week-end:
En pleine nuit les voleurs arrivent sur un parking où il ne reste qu'une seule voiture faisant office de proie facile dans ce coin paumé. Ils commencent à regarder comment l'ouvrir et ce qui pouvait les intéresser à l'intérieur. D'un coup un membre bouge sous une couverture réveillé par halo des frontales. Les voleurs se parlent: "putain, y a des mecs la dedans. On se casse". Le moteur de leur voiture qui vrombit et on a peine le temps de comprendre que l'on vient d'échapper à une mise à sac de la bagnole.
Moralité: un gardien vaut mieux que la plus perfectionnée des alarmes...

Samedi on a grimpé le pilier ci dessous à la Sainte Baume en croyant faire le fameux Grand Pilier de Bartagne! Cet itinéraire est très raide et le cadre magnifique au dessus de la garrigue marseillaise. Pourtant une grande partie de l'itinéraire se grimpe en tirant aux spits en place dans le bas. En haut l'escalade devient plus intéressante avec une grande longueur très peu équipée qui se prête bien à la pose de friend. Du dernier relai sur spit il faut grimper tout droit dans une petite cheminée, puis un petit crochet à droite en passant un vieux relai sur pitons, jusqu'au petit dévers final. On arrive alors sur une grande vire au 2/3 de la face. La suite est plus facile pour sortir en haut au niveau du radar.

La photo qui nous manquait pour trouver plus facilement la voie est sur le site de Saimon.
Lire la suite

Rêve d'Annecy

23 Mai 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Quelques photos bonus du week end dernier en Haute Savoie pour prendre un grand bol d'air frais.

DSCN1510.jpg Des cannelures pareil...c'est forcément au Sapey.

"Le balafré de tous les danger" est une belle voie où il faudra de la volonté pour enchainer toutes les longueurs sans A0 sur le topo.
Il y avait tellement de monde au Sapey ce jour là, que l'on a improvisé une voie peu fréquentée. Finalement c'était plutôt des belles longueurs avec des points un peu espacés quand même.

Et oui, il y a aussi des gouttes d'eau en Haute Savoie.

Ici "les limites de l'infini" aux Grandes Suites
DSCN1519.jpg
Muriel s'envoie le dévers de la longueur suivante. 1 ou 2 mouvements bien dynamiques au programme pour se rétablire tout là haut sur du beau rocher bleu et orange. DSCN1521.jpg


Comme quoi les rives du lac d'Annecy recellent encore quelques perles pour passer des journées agréables au dessus de l'eau miroitante. En plus en descendant là où il ne fallait pas en rappel, on est tombé sur un nouveau secteur en cours d'équipement qui n'est sur aucun topo. Du coup on a grimpé jusqu'à plus soif....
Vivement la prochaine session à Annecy pour faire encore quelques belles lignes autour du lac.

Lire la suite

La clue de Saint Auban

22 Mai 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

La visite du coin de cet automne nous avait juste donné l'eau à la bouche pour retourner explorer les voies au dessus du village bucolique de Saint Auban. Après les "Grands piliers" il fallait aller voir un peu les voies de la clue. Le canyon de Saint Auban surnommé "caca canyon" est bien connu pour ses eaux parfois douteuses. Mais que donne le rocher de part et d'autre?
Vue de la route, la falaise orientée ouest (secteur "mal axe" et "les valseuses") de l'autre coté du canyon à l'air magnifique. On y accède par une traversée acrobatique de l'eau pendu sur un câble. Finalement après avoir grimpé "Le Mousqueton de Mariane" et "la vie ne vaut d'être vécue sans amour", on ne gardera pas un souvenir transcendant du secteur.
"Le Mousqueton de Mariane" est une voie belle voie qui suit une fissure oblique. L'équipement n'est pas toujours très logique et on cherche toujours le premier relais.... qui peut se faire sur une vire à environ 45m du départ sur un seul spit!! Quelques coinceurs peuvent permettre d'améliorer l'assurage.
"La vie ne vaut d'être vécue sans amour" est une voie exigeante avec des monstres pas de bloc. Attention: les cotations sont surement un peu sous estimées. L2 est toutefois dans un magnifique mur à trou.
Les autres voies sont peut être un peu plus enthousiasmantes pour se régaler dans ce merveilleux décor. Quelqu'un aurait il fait "mal axe" ou "les valseuses".

DSCN1468.jpg

Lire la suite

Grimpe en Roya

10 Mai 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Pour profiter de ce mardi férié, nous avons fait un petit tour dans le pays perdu de la Roya. Serait-ce aussi le pays maintenant perdu de Royale? En tout cas, là bas, pas d'insécurité et personne ne paye l'ISF, s'est sûr...
Bref, au-dessus de Fontan, les maisons du petit village de Berghe sont construites avec des pierres étranges, à mi chemin entre le congloméra et le calcaire. Les falaises au dessus du village permettent de grimper sur ce caillou très prisu. Les 2 voies du topo des Alpes Maritimes peuvent s'enchainer agréablement pour dérouler une dizaine de longueurs au soleil. Une belle façon de grimper sans trop se faire peur après les émotions de la "Coryphène".

Le pilier des Italiens est équipé avec pas mal de pitons et gougons. Finalement nos coinceurs n'ont pas énorméement servis. 2 ou 3 friends et 2 sangles suffisent. C'est une belle voie dominant le village de Berghe supérieur sur éperon finalement assez raide et bien fourni en bac en tout genre.
Depuis le sommet, la descente par une vire passe au pied de la deuxième voie. "Pas l'ombre d'un doute" est une voie récente et entièrement équipée sur un beau calcaire. La première longueur est la plus dure avec un pas valant surement 6b, puis le reste se déroule de façon plus continu. Assurément une trouvaille à faire absoluement dans ce coin tranquile.  

sans-titre1.jpg DSCN1433.JPG
Vers le haut du pilier des Italiens. Plus on monte, plus le rocher est bon sur ce pilier.

Une belle vue sur le versant sud de la pointe de la Corn de Bouc depuis "pas l'ombre d'un doute"

Lire la suite

Seuls dans les Calanques

7 Mai 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Incroyable. Pas un chat dans dans les Calanques en ce week end de printemps, ralongé par un pont pour certains! La faute aux élections? Samedi environ 20 voitures à tout casser à Luminy et dimanche tout seul au parking d'En Vaux à presque 8h. Incroyable!

Sugiton et Morgiou vu des voies de la Cathérale, près de la Candelle.

Un sanctuaire de nature à 2 pas de Marseille.

Les routes d'accès à Sormiou et Morgiou sont fermées les week end de Paques à Septembre.

Un an déjà qu'on l'avait repéré depuis la "Mémoire de nos enfants".Il fallait bien aller voire ce que cachait ces cheminées déversantes. Dimanche on est allé se frotter au monument historique de la Coryphène. Toute une aventure avec rappel pendulaire, jetée de corde... sous l'oeil ahuri des bateaux de touristes dont le haut-parleur débite à chaque fois la même ritournelle: "voila la calanque vertigineuse du Devenson, ses parois de 300m les plus hautes des Calanques, et dans l'axe du bateau: l'ilôt du "dromadaire", avec sa bosse à gauche et sa tête à droite......"

Et hop un bateau de plus qui s'éloigne vers l'Ile du Riou.

On était bien content de les voire passer finalement ces bateaux. L'atmosphère était un peu moins engagée en cas de but précoce.
DSCN1396.jpg
La descente est plutôt à classer dans la catégorie compliquée. Certains accèdent carrément en rappel dans la voie elle même.

Le but étant de trouver ce pin caractéristique d'où il faudra tirer le rappel de 80m
DSCN1386.jpg
Quelques infos qui pourront vous servir en plus de celle du topo:
- La descente à pied et en rappel de vire en vire ammène à un grand couloir qui tombe en mer. De l'autre coté du couloir, 2 pins poussent sur un éperon. Ce n'est pas du tout là!!! Il faut remonter pas mal depuis le couloir pour basculer du coté bien gazeux en dessus de l'eau.
- Bien prendre une corde de 80m et non une 80m un peu coupée par exemple. Une fois au bout de votre rappel totalement en fil d'araignée, il vous faudra faire un jeté de corde avec une autre corde que vous n'aurez pas oublié de descendre!! Sensation garantie pour viser un bequet bien rond en tournoyant au bout de votre fil.
- Départ 10m au dessus de l'eau. Ca passe donc même si il y a des petites vagues. Ce qui n'est pas le cas de "pour la mémoire de nos enfants"
- Question matos, 2 cordes à doubles sont bien utiles en plus de la 80m pour limiter le tirage dans ce terrain d'aventure. Une fois récupéré la corde à R3, on peut la laisser trainer derrière. On peut laisser un sac et les baskets au pin du rappel. Au dessus c'est plus facile. Il faudrait presque 2 jeux de friend pour pouvoir bien s'assurer. On était un peu court. Prenez au moins les grandes /moyennes tailles en double.

DSCN1394.jpg Le soleil arrive juste pour nous réchauffer dans la première longueur. Faut se réveiller d'entrée.

L'ambiance est là, et elle ne nous quittera plus.
DSCN1399.jpg L2 : une bonne vieille renfougne pour nous rappeler que l'on est bien dans une voie ouverte par Cassin en 1967.

Un relai plein gaz vous attend là haut après une petite traversée à gauche sous un toit.

Attention à la montée de "bouffaïsse" dans les 3 premières longueurs.
Lire la suite