REVALPIN

H1N1 au loin

9 Septembre 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Pas si loin que ça diront certains. En tout cas, le calme de la combe de Préfouns en ce début septembre ne semblait pas pouvoir être troublé par une quelconque grippe.
C'est une petite voie sans prétention en face Est du Préfouns. Les nombreuses voies des Cresta Savoie sont toutes à recommander grâce à l'excellent rocher du coin. Celle ci se protège très bien sur friend, ce qui n'est pas le cas partout quand certaines fissures sont bouchées ou trop herbeuses.



Itinéraire:

Attaquer au pied de la diagonale Est du Préfouns. Remonter des dalles blanches à l'aplomb du toit de gauche de cette facette jusqu'à une vire herbeuse. R1 sur becquet. Escalader un système de dièdres et lames détachées juste à gauche du toit. Attention à la sangle de but que l'on a laissée 5m au dessus de l'itinéraire un peu trop à gauche dans un passage en cul de sac. R2 à construire sur 2 pitons en sortie de la section raide légèrement à droite. Continuer un peu à droite sur 5m (raide) avant de revenir dans l'axe du dièdre principale au dessus. R3 en bas de la grande vire médiane. Traverser les vires en montant vers la gauche jusqu'à un petit pin isolé (R4). Monter droit au dessus dans une zone de rochers blancs assez raides mais très sculptés et prisus. Un passage caractéristique en se servant d'un trou percé au milieu d'une grande plaque blanche. R5 sur becquet juste à gauche du sommet d'une énorme lame détachée dont on remonte la partie basse. Contourner une zone de petit dévers blancs par la gauche et revenir au dessus. R6 sur béquet. Sortir sur l'arête en tirant légèrement à droite pour rester dans le meilleur rocher.

Descente: finir la magnifique arête N du Préfouns jusqu'au sommet principale, puis rejoindre la brêche Margiole pour rentrer versant français.

Lire la suite

Mercantour Paradise

7 Septembre 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Retour au source: calme, soleil, faune, chaud rocher et même des névés à foison pour remplacer les glaciers. Rien de tel qu'un week-end au coeur du Mercantour pour trouver la zénitude absolue.
Allez hop, embarquement immédiat pour les formidables aiguilles des Cresta Savoie. L'approche est un peu longue depuis Salèse et il vaut donc mieux rester 2j dans le coin en dormant au refuge Questa. Un peu de VTT jusqu'au col de Salèse, et voila les beaux mélèzins lumineux du Mercantour. Au dessus du lac Nègre, le Pas de Préfouns donne accès à la combe sauvage de Préfouns encaissée entre d'imposantes parois. A gauche, les aiguilles de la Cresta Savoie resplendissent de lumière le matin, mettant en valeur leur formes élancées.

Mumu dans la voie Cogna / Grisoni à la pointe Maria.

Une belle voie, équipée de 2 ou 3 pitons dans chaque longueur.

La partie basse force un bastion raide, puis on rejoint le fil de l'éperon sommital esthétique. Pas de crainte à avoir des passages d'A1 du topo: en fait ce sont des passages de 6a/b avec des pitons déjà en place sur du rocher bien nettoyé.

2 jours d'escalade avec tout le cirque de Préfouns pour nous seul: vraiment le pied ce Mercantour. Décidément les aiguilles de la Cresta Savoie ne sont plus à la mode. C'est vrai que je n'ai jamais vu de grimpeurs au refuge Questa. Le potentiel de beau rocher de ces aiguilles a été exploité dans les années 60 et 70 et depuis "silence radio". L'équipement plus que succinct des voies et l'approche conséquente sont sûrement les garants de  cette tranquillité.

 La vue depuis notre mini chambre au Refuge Questa au petit matin :
La tête de Claus se reflète dans le lac des Portettes.

Ca change des refuges bondés de ronfleurs de Cham, croyez moi!

 Approche Glacière à la face Est du Préfouns!!
On s'y croirait presque.

Je n'ai jamais vu autant de neige dans le Mercantour au mois de septembre. C'est sûr que ces névés là ne fondront plus cette année avec le froid qui est de retour là haut. Tout cela va réactiver le glacier rocheux de la combe de Préfouns qui avance encore pas mal avec une belle moraine frontale bien instable.

En deux jours dans le coin, on a pu entendre les craquements de la glace souterraine et les chutes de blocs de la moraine!



Le deuxième jour nous avons ouvert une voie qui monte à la crête entre le Cayre de Préfouns et l'Ultime Pointe N.
Partis pour la voie Gounand /Leonardi/ Thaon, nous renonçons face au toit du bas où s'annonce une belle séance d'artif. Du coup nous cherchons un passage en libre plus à gauche protégeable sur friend. Puis l'itinéraire se présentant bien, nous iront jusqu'en haut en recherchant les passages de plus beau rocher bien redressé. Le gneiss est assez compact dans les Cresta Savoie et présente souvent des zones gris/blanches très sculptées par le ruissellement.

Fin de journée magnifique sur l'arête effilée des Cresta Savoie qui ramène au sommet du Préfouns, puis au versant du lac Nègre par la brèche Margiole.
Lire la suite

Un diplôme à la rentrée! Pas banal!

3 Septembre 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Aspirant Guide de Haute Montagne
Il parait que c'est le diplôme que je viens de valider après une saison estivale à Chamonix. Et ce fut rude croyez moi!
Imaginez la torture: une saison d'été dans le massif du Mont Blanc.
J'ai eu l'impression d'être au Paris de la Montagne où le boulot/métro /dodo se transforme en téléphérique/grimpe/dodo avec sandwich sodebo à midi  Et puis où ont ils mis les animaux? Chamois, bouquetin, rapaces, faucons... Ils ont du fuir la foule ou bien ont-ils été effrayés par les quantités d'avions de tourismes qui rasent les montagnes pour un vol panoramique sur les glaciers.

 

 Regardez un peu ce monde à l'assaut de l'arête de la table à l'aiguille du Tour.
 
Bon il faut dire que le pique nique sur la table géante vaut quand même bien le coup.

 

Pour couronner le tout, voila que débarque le ballet des hélicoptères. Vous croyez être tranquille après avoir surmonté quelques longueurs d'escalade délicate. Et bien non, il faudra grimper avec la hantise d'entendre arriver  le gros bourdon à tout moment. Les premières fois on croit qu'une chute de pierre arrive, et puis on s'y fait petit à petit. Et quand on vient de croiser les gens qui ont fait appelle aux secours par ce qu'ils sont "fatigués" ou qu'ils se sont engagés dans une course trop longue, on se demande vraiment quel est ce monde de fou! Pourtant j'ai commencé la haute montagne à Chamonix et j'en ai fait aussi des courses en explosant l'horaire du topo à mes débuts. Mais la sanction était un bon bivouac improvisé, et ça ne nous a jamais fait de mal. Les temps changent parait-il!

 

La plus belle journée du stage: on était enfin tout seul sur le sommet.
C'était l'arête du Jardin à l'Aiguille d'Argentière: l'arête juste derrière Camille et Bertrand.

Forcément avec la descente du glacier du milieu en glace noire, il n'y avait personne!

Enfin bon, pour rattraper le coup, c'est vrai que les montagnes ont  fière allure à Cham. Alors allez  y quand même! Et puis, les copains, la super ambiance, des profs sympa, une formation bien rodée.... Finalement ce stage aura été plein de bons souvenirs positifs pour entrer de plein pied dans le monde des pros de la Montagne. J'éspère quand même que Fred Gotardi et sa cliente du jour se remettront bien de leur pirouette sous la dent du Géant...

Et pour finir voila le clou de ce séjour à Chamonix.

Un quartz de 20kg!

Visez un peu la taille du cahier 21x29.7 derrière!!!

Voila de quoi rêver de retournez très vite à chamonix avec une baramine en guise de piolet!!
Lire la suite