REVALPIN

Valmasque en folie

29 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Les conditions de neige sont redevenues excellentes dans le Mercantour. Après la pluie de la semaine dernière ça fait plaisir de voir que le stock de neige est encore XL dans le Mercantour.
Ce week end nous avons fait que du bon ski du début à la fin en toutes orientations. Moquettes en Sud et Est, 15 cm de poudre formée de neige roulée en Nord au dessus de 2200m.
Le regel est de nouveau très bon. Pas vu une seule coulée d'avalanche, même face sud aux heures les plus chaudes. Les conditions de goulottes et mixtes ont l'air de nouveau très bonnes. Il y a  pas mal de glace dans la face nord du Mt St Marie par exemple. Avis aux amateurs.

Sans titre 1 On commence notre périple de deux jours par un couloir en face Nord du Mt St Marie.

C'est un bon moyen pour rejoindre le refuge de Valmasque sans remonter les fameuses (coupe) gorges de Valmasque qui sont assez dangereuses en fin d'hiver quand la route est comblée par les avalanches.

En connaisant bien, de nombreux couloirs de toutes difficultés permettent de traverser la crête entre Fontanalbe et la Valmasque.



Sans titre 2  
Un peu de ski encordé, en haut du couloir N du Mt St Marie: Une bonne façon de tester la neige et de se familiariser avec la pente quand il faut attaquer direct dans le pentu en haut.
 DSCN3241  Plus bas ça déroule sur fond de Chaminaye.

Une couche de grains roulés bien agréable à skier, du genre polystyrène,  est présente jusqu'en bas du couloir: à surveiller lors des prochaines chutes de neige par-dessus ces véritables  roulements à bille!
Le soir même, c'est la foule au refuge de Valmasque qui d'habitude est plutôt désert: 2 chercheurs du CNRS de Nice et un groupe de 9 !!!!!! qui arrivera très tard dans la nuit après avoir galéré dans les (coupes) gorges de Valmasque.
Le lendemain, c'est parti pour une grande bambée panoramique avec 4 cols au programme pour rentrer sur Castérino, toujours sans passer par les fameuses (coupe) gorges de Valmasque.
DSCN3263

  Et hop première descente de la brêche de Charnassère sur le lac de l'Agnel.

 

Plus aucune trace d'âmes qui vivent en vue. Combien de skieurs viennent par là chaque année?

Ca se compte peut être sur les doigts de la main?

 

DSCN3270
DSCN3295

Le deuxième col du jour nous réserve une descente de rêve soutenue et variée en plongeant sur le lac Vei del Bouc.

 

Attention! Il y a pas mal de barres juste au dessus du lac qu'il faut contourner soigneusement.

Vue grandiose depuis le passo del Vei Del Bouc: 3ème col du jour.

 

Au fond c'est le versant Est de L'argentera sous les cirrus.

DSCN3307

 Dernière descente en poudre dans le large vallon del Sabbione.

 

Au fond on voit le dernier petit col du Sabion à franchir pour rentrer (enfin!)  sur la France par la magnifique Valette du Sabion plongeant sur Castérino.

DSCN3310

Et pour finir, toute la faune de nos montagnes du sud nous réserve un accueil de fête dans les pentes sud du Sabion: seules les bouquetins peu farouches se prêtent à l'objectif de l'appareil photo.

Mais nous avons vu aussi en 10 minutes et 300 m de dénivelé: chamoix, mouflons, un renard des neiges, un aigle, et le tout agrémenté de virages tout en douceur dans la neige transformée à souhait pour ne pas trop déranger tout ce beau monde.

mouflon

Lire la suite

Caïre Nègre du Mercantour

18 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Jeudi belle journée de ski alpinisme avec Mumu au couloir Est du Caïre Nègre. Depuis le temps que l'on attendait la neige transfo pour aller tester ce beau couloir qui plonge sur les Erps! Finalement nous avons pu profiter du créneau juste avant que le bas du vallon des Erps ne passe plus en ski dans la forêt.

Sans titre 1  Le versant Est du Caïre Nègre du Mercantour avec à droite la cime du Mercantour.

Le couloir doit bien coter environ 4.4 pour la branche sommitale qui est nettement plus raide que le reste du couloir plus large.
 
L'accès au sommet du caïre Nègre en faisant le tour par le vallon de Cerise permet de monter en ski à 100m du sommet. Mais il faut être à peu près sûr des conditions de neige pour accéder à un couloir de cette manière par le haut.

 Mumu plein gaz dans le couloir Est du Caïre Nègre du Mercantour.

Au fond, les aiguilles dressées du magnifique Pélago ajoutent à l'ambiance des lieux.

Pour info les goulottes du Pélago étaient bien pauvre en glace. Mais ça coule, donc au prochain coup de froid, c'est bon...
DSCN8219

Plus bas la pente s'adoucie.
La belle cime de Baissette s'élance dans le ciel. Le skieur parait bien petit, écrasé par la grandeur du paysage.
Tient encore un bel objectif en neige transfo avec un final bien technique versant Sangué sur cette cime de Baissette.

 DSCN8230

DSCN8239  Du beau ski tout en douceur dans la neige transformée de la combe des Erps.
Yaaa oouuuu!
Un vrai bonheur.

Tout en bas il fallait déjà déchausser 2 fois pour franchir la forêt au dessus du gite du Boréon, mais c'était encore honorable pour mi-mars.


Lire la suite

Descente de rêve au Bec de Marseille

15 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Non, il ne s'agit pas d'un sommet des Calanques, mais bien d'une belle pointe de la vallée de la Tinée.
Ce week end, les conditions de ski de randonnée étaient royales après un hiver souvent maussade ou avalancheux.
Avec Thierry et Jean Pascal nous sommes allés rendre visite au Bec de Marseille où les skieurs sont assez rares.

Thierry juste sous le sommet du Bec de Marseille avec la chaîne frontalière du Ténibre /Corborant au fond.

C'est notre deuxième montée après quelques virages en face sud de la Tête de Cloifret dans une neige déjà alourdie par le soleil.

Après l'autoroute à ski du Mt Aunos, il n'y a plus personne par ici! Du grand ski sauvage en Tinée.
DSCN8179

DSCN8182 Du sommet, belle vue sur les pentes Nord du Mt de Pierre Chatel.

Plus loin les cimes de Fort Carra et de Sanguinierette ferment le paysage.
 DSCN8189 Ski aérien sur le fil de l'arête Est du Bec de Marseille, perché entre Demandols et Gialorgue. Mais on va où comme ça?

Ce début de descente prend des allures de ski alpinisme.

 Et voila la poudreuse tant promise du versant nord: Jean Pascal en plein carving.

Et ce n'est que le début d'une descente de 1100m de dénivelée tout en poudre à peine un peu plus lourde en bas jusqu'au torrent de Gialorgue.


DSCN8190
 Pas une trace dans le vallon de Maisonnette: toute la descente est pour nous trois. Enfin presque...  les chamois et mouflons nous nargueront au dessus de la piste de Gialorgue.

Un véritable plaisir du haut en bas sous un ciel bleu limpide. Le soleil aurait il reprit ses appartements dans le Mercantour?


 DSCN8194

Lire la suite

Vrai/ Fausse Black Ice?

14 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Vous avez déjà été grimper Black Ice à Demandols en versant nord? Mais quelle cascade avez vous faites?
Car 2 cascades assez similaires sont très proches. Elles présentes toutes les deux plusieurs tubes de glace entrecoupés de pentes de neige.

Voila un plan de situation sur la moins pire de mes photos du coin:
Sans titre 1

La semaine dernière, nous avons visité celle que je nomerais volontier la fausse Black Ice avec Mumu et Jérome Grosiass. "Fausse" car Black Ice est sensée être de diffculté 4+, alors que celle que l'on a gravie est bien au dessus du 4+, même en super condition en ce mois de mars. Pourtant un topo sur Denali prête à confusion, avec justement un certain E.T. dans la deuxième longueur de cette "fausse black Ice".

La première longueur avec énorméement de glace alors que le tube touchait à peine en bas il y a un mois!

 Avec le froid de la semaine dernière, la cascade avait gonflée en volume. Par contre glace ultra cassante avec ce froid piquant: du vrai cristal.
photo1

Nous avons accédé par le haut depuis les pistes d'Auron. En ski on arrive sans effort en haut en connaissant un peu le coin: 5min de la piste de Bercha en prenant le Pinatel et le télésiège de Lieuson.

DSCN3169  la deuxième longueur présente un tube de 25m très soutenu. Il est rarement aussi gros. Depuis que je fréquente le vallon de Demandols je ne l'ai vu formé jusqu'en bas que 2 ou 3 fois.

Alors profitez en!



Lire la suite

Nostalgie de soleil

10 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila 4 jours que le soleil ne perce plus la couche nuageuse sur la Cote. Ce n'est pas son habitude à Nice.
Voila quelques photos de la dernière journée sous les éclats brillants de l'astre solaire en espérant le faire revenir un peu.
Il s'agit du tour de la Cime du Mercantour samedi dernier, avant l'arrivée subite de cette perturbation qui stagne dans le sud depuis plusieurs jours arrosant allégrement la Corse au passage.

Jérome Couturier prend de la vitesse dans la descente de la Balma Guillié coté Argentera du col Guillié.

Qu'est ce que le skieur parait écrasé par les imposantes montagnes des environs!
Sans titre 4

Sans titre 2  La combe Guillié s'encaisse de plus en plus en descendant vers Pian Del Ré jusqu'à prendre l'apparence d'un canyon entre deux parois.

Cette descente d'altitude orientée au nord est souvent skiable jusqu'en juin ou juillet. C'est la dernière descente à ski de randonnée pratiquée par nos amis italiens de Cunéo chaque printemps. Quelle joie excentrique de faire du ski à cette période quasiment sans portage grâce à la piste carrossable qui monte très haut dans le vallon depuis Valdieri alors que la chaleur torride brûle parfois déjà la Côte d'Azur.


Sans titre 3  Et hop encore une photo de Mumu qui s'en met plein les cuisses.

Attention! Il faut en garder un peu pour la remontée jusqu'au col Cerise. Sans quoi il n'est pas possible de rentrer facilement en France.

Alors molo dans la descente... On savoure les enchainements de petites combes qui vont bien.

Une fois arrivée au niveau du grand plateau de Pian del Ré, il faut rentrer en France vers le Boréon.

Heureusement  la trace est déjà faite par le groupe qui nous précède. Il n'y a plus qu'à mettre "un pied devant l'autre", comme on dit, pour remonter la grande combe versant nord du col de Cerise.

Au fond, vue splendide sur la face sud du Matto, royaume des couloirs de 1500m qui font le bonheur du club cunéesque des skieurs de l'extrème .
DSCN8144

Et de l'autre coté du col de Cerise, le soleil nous attendait et nous avait déjà mis le couvert pour le bonheur de nos spatules : une neige juste un peu chauffée en surface dans les zones abritées du vent.
Allez, encore un petit effort, le printemps n'est plus très loin maintenant.
Lire la suite

L'hiver piquant de retour

7 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila de nouveau des masses d'air glaciale jusque dans le sud.
Du coup on est allé faire un peu de poudreuse juste au dessus de Grasse, à la montagne de Thiey. C'est une mini rando de 450m de dénivelé, mais la vue est imprenable sur la côte et en ce moment la neige est très froide. Voila un bon plan pour une demi journée.

Conditions de neige rêvées ce dimanche à la montagne de Thiey.
15cm de poudreuse viennent de tomber ce matin.
Et la sous couche est restée partout bien épaisse en versant nord au dessus de 1000m dans l'Esteron.

 Vraiment un régal qui devrait durer encore pas mal de temps avec ce froid.
Sans titre 1

Aller.... encore une pour attaquer de bon pied cette semaine glaciale.

DSCN8170  La poudre aux portes de Grasse!
Le pied.

Au fond, on voit le grand pré qui clôture cette randonnée par un peu de ski de fond. Et au bout du pré c'est le village de Canaux où nous sommes garés.

Merci au topo de David qui nous a donné l'idée d'aller fureter dans ce coin de préalpes.

Lire la suite

Souvenirs de glace de février

5 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Ah! Qu'il était bon ce mois de février, froid à souhait pour figer un temps les torrents et cascades impétueuses de nos montagnes.
Voila quelques morceaux de glaçons choisis au fil des photos de février.

DSCN8085 Une rose prend la pose.

Les tubes du pont de la Serre étaient énormes cette année.
Voila une bonne occasion d'affuter un peu son toucher de piolet. Le site est facile d'accès, il est possible d'installer des moulinettes sans stress et la glace présente des couleurs variant du bleu au jaune en fonction des résurgences.

Une bonne occasion de prendre le temps de faire une scéance photo.


Et hop, nous voila transportés dans les méandres de glace de la fameuse cascade de Chabanals à Demandols sur fond de Corborant qui se dore au soleil.

Une année sur deux environ, le froid permet de construire cette cathédrale de glace à 4 étages. Il faut alors se précipiter pour saisir les conditions avant que le redoux ne remette l'eau en mouvement.

Par une froide journée de février nous avons pu gravir la belle à 3 cordées sans se gêner. Les uns tôt le matin et les autres l'après midi.

Il est en général très dangereux de suivre une cordée engagée dans une cascade de glace pour  des raisons de chute de glace. Même avec toute la bonne volonté du monde, la cordée de devant aura bien du mal à ne pas vous décrocher des morceaux.
DSCN7927

Sans titre 5  Dans la troisième longueur de Chabanals sur une glace juste un peu sorbet grâce à un peu d'eau qui coulait en surface.

A l'attaque d'une longueur raide il est intéressant de s'attarder à ce genre de détail. Là où la glace est sèche et cassante l'escalade sera peut être difficile dans une glace fragile. Là où l'eau coule trop fort vous risquez de finir trempé au beau milieu du crux. Entre les deux, juste un peu humide en surface, c'est souvent le bon choix.
DSCN7969 La sortie de la cascade présentait cette année une sorte de demi tube creux avec un gros débit liquide coulant à l'intérieur!
Solidité? En tout cas les broches ne servaient plus à grand chose la haut, à part à se faire asperger d'eau en perçant le tube de glace... mauvaise idée!

Voila ensuite des cascades qui me tenaient à coeur de gravir un jour. Il s'agit des cascades du versant sud de la Tournette au dessus de Montmin. Ce sont les montagnes de mon enfance, où j'ai appris le goût de l'effort et le bonheur simple d'atteindre un sommet. En face sud, au dessus du lac d'Annecy, l'ambiance est plutôt au bronzing et la glace est rarement au rendez vous. Pourtant cette année c'était top: La fameuse "Prestige Ice" était carément énorme, nichée dans son canyon de calcaire. Encore plus belles, aériennes et ensoleillées, les cascades au dessus du chalet de l'Aulps étaient immanquables!

Et oui! C'est bien le lac d'Annecy que l'on voit en bas. Énorme bonheur de grimper ici, dans ce site plutôt voué au farniente.

Ici même où l'été des hordes de touristes tentent le chemin panoramique de "la Tournette versant lac", nous avons passé la journée seul au monde.
DSCN8010

Sans titre 4 Ambiance Côte d'Azur dans la cascade centrale juste en dessous du refuge privé de la Tournette.

Lunettes de soleil bien vissées sous le casque, c'est que du plaisir, pendant que de rares bateaux naviguent tout en bas sur le lac. On est bien loin du stéréotype de la cascade glaciale, austère, sombre...

Lire la suite