REVALPIN

Remise des prix - Concours photo Mercantour 2010

29 Novembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Le week end de remise des prix du concours photo a eu lieu les 20 et 21 novembre à St Dalmas le Selvage.

Cet événement a été une réussite à tous points de vu. Voir le compte rendu sur le site de l'organisation.

 

Sans titre 4

 La remise des prix avec en jaune Roby Forte: gagnant ex aequo du concours avec Bruno Duquesnoy.

 

Le vin chaud d'Eric a déjà fortement réchauffé l'ambiance.

 

Merci aux nombreux participants qui ont envoyé des photos très diverses éclairant le sujet de "LA PLACE DE L'HOMME DANS LE MERCANTOUR". Finalement elle est où cette place? Tous les aspects de la question ont été abordé en photo en passant par les randonneurs, les contemplatifs, les loisirs, le pastoralisme, les traces historiques d'implantation de l'homme. Seul l'utilisation de l'espace par les sports mécaniques tels les remontées mécaniques, le 4x4 ou le quad n'était pas représenté... A croire qu'ils n'ont pas le vent en poupe! Je dirais plutôt que ce sont les amateurs de photos dans le Mercantour qui sont certainement moins adeptes à ce genre de pratique.

 

Pour ceux qui n'étaient pas sur place : un extrait des 20 premières photos est visible dans ce diaporama.

Pour ceux qui passeront à St Dalmas Le Selvage d'ici janvier 2011, l'exposition est hébergée à l'office du tourisme et attend vos yeux curieux de tout.

 

Le village de St Dalmas sous les premières neige de l'hiver.

Avec un tel décors, tout le monde se prend une âme de photographe!

DSCN3684

 

Le week end de remise des prix s'est déroulé dans une ambiance festive, sous le thème de projection photographique,  du vernissage de l'exposition, et  d' un véritable safari photo animalier en live.

En effet la journée de dimanche s'est révélée très propice à l'observation de la grande faune sauvage habitant nos montagne. La météo n'y était pas pour rien, avec le retour du beau temps et une petite couche de neige fraiche dans laquelle les animaux ont laissé leurs empreintes. Rajouté à cela un encadrement de choc, un guide féru des détails de la nature et les révélations de M Issautier sur les meilleurs spots d'observation : le festival était assuré.

 

Sans titre 2

Ici les mouflons surpris dans un adret ensoleillé. 

 

La journée entière n'a été pour ainsi dire qu'un défilé de faune sauvage que l'on croyait avoir invité pour l'occasion à parader devant nos yeux.

 

 

 Sans titre 5  Les randonneurs et photographes qui étaient présents n'en croyaient pas leur mirettes: il est possible de voir autant d'animaux en aussi peu de temps dans le Mercantour!

 

Et pendant ce temps les hardes de chamois, jeunes et adultes gambadaient devant les objectifs d'appareils photos qui crépitaient.

Encore une photo pour finir avec ces deux cerfs, seigneurs de la forêt,  qui nous ont fait l'honneur de leur présence avant de rentrer à St Dalmas. Un diaporama d'un grand nombre de photos prises à l'occasion de ce safari photo est visible dans l'album du week end ici même.

Sans titre 1

Pour conclure, merci aux sponsors sans qui cet événement n'aurait pas vu le jour :

Le Magasin Expé à Nice et Guides 06 pour les lots, le labo J'imagin et Tarasques Photo pour les impressions photo, l'atelier du Mélèze pour les supports de l'exposition, la mairie de St Dalmas qui a bien voulu nous accueillir et moi même qui offre une sortie en montagne: encore une occasion de s'en mettre plein les yeux... Chic!

Lire la suite

Sourire de Nuit

15 Novembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Et voila comment on se retrouve à grimper à Aiglun vendredi dernier avec Romain, sans avoir imaginer cette destination le matin même. Arrivés à 10h30 à Aiglun : il va falloir être rapide. C'est que les journées sont courtes en ce mois de novembre.

 

Aiglun  Le village d'Aiglun dans son habit d'automne vu du four solaire formé par  la falaise.

 

Notre voie du jour : "Sourire de Nuit". Connaissant un peu Gérard Thomas, ne serait ce pas une expression Malgache désignant le sourire de la dentition blanche des habitants de l'île, contrastant avec leur peau sombre? En tout cas, depuis l'attirance de Gérard pour l'hémisphère sud, la voie qu'il a équipé avec Jeannot est restée "en chantier". En fait de "chantier", ça passe très bien puisque les 2 dernières longueurs sont équipées à demeure de pitons et spit de 8mm : c'est la voie "Panache". Il faut juste prendre un friend n°2 pour consolider les lunules du dernier relais.

 

DSCN9773

Romain au début de la 2ème longueur.

 

C'est la fin de la portion extraordinaire dégoulinant de colonnettes du début de la voie.

L1 en particuliier est un bijoux avec un dernier pas tout en haut pour vous échauffer définitivement.

 

 

 

 L2 est moins homogène, mais le gaz devient ébouriffant avec une traversée entre les toits, suivie d'un passage en Ao pour franchir le toit, là où pend une vieille corde.
DSCN9781

 

DSCN9785

 Au dessus Romain se rétablit à la sortie des dévers.

 

Une longueur cotée 6a+ largement sous évaluée.

 

Attention à bien traverser à droite en sortie pour trouver le relais caché.

 

 

 

Au dessus du quatrième relais la voie reprend les itinéraires de plusieurs vieilles voies. D'abord on emprunte quelques mètres de "L'écharpe", puis c'est le dièdre de "Dévers de Gris" qui a été rééquipé. Le remplacement des vieux spit de huit et le nettoyage permettent de passer en libre, avec une magnifique longueur de continuité. Au dessus une nouvelle longueur permet de faire la connexion avec "Panache", par laquelle on sort au sommet. Au final, un bel enchaînement de niveau moyen 7a soutenu, à profil assez dévers : une belle occasion de se péter les bras pour nous.

 

 Le beau dièdre de "Dévers de Gris", une merveille sans passage vraiment bloc.

 

A travers les surplombs rouges d'Aiglun, l'itinéraire astucieux de cette voie et une éloge de plus aux merveilleux trous de ce calcaire étonnant.

DSCN9793

 Au dessus la voie passe un surplomb bien prisu. Romain au rétablissement dans un gros trou caché bien à droite.

 

La journée avance et le rocher rouge d'Aiglun devient complétement flamboyant.

 

 

DSCN9797

 

Une belle journée à Aiglun, improvisée le matin même. On se rend vraiment compte de la chance que l'on a d'habiter dans les Alpes Maritimes quand on discute avec une autre cordée au parking, venue en camping-car du Vaucluse pour 4 jour à Aiglun.

Lire la suite

C'est parti pour le ski!

9 Novembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Et oui, la neige est là, tombée en quantité en altitude dans le Mercantour dès la fin octobre.

Quelle chance! Décidément la saison d'été se raccourcie de plus en plus ces dernières années sur la Côte d'Azur. J'espère que les marmottes ont eu le temps de faire un peu de gras en 4 mois, car les alpages ont disparu de nouveau pour l'hiver.

 

Sans titre 1

 Le  Camp des Fourches au calme après une courte saison d'ouverture du col de la Bonnette.

 

 

 

Alors on est allé voir tout ça vendredi et samedi dernier sous le grand beau temps. Tellement beau et chaud que le manteau avait transformé comme au printemps sur les versants au soleil : une merveille pour faire les premiers virages de l'année avec aisance comme avec une saison de ski dans les pattes. Ça change des habituelles 1ère sorties dans la  poudreuse piégeuses qui se joue de nos réflexes encore hésitants. Fini le froid piquant des premiers virages à ski généralement  fait peu avant Noël.

 

Au lieu de ça, on a eu droit à la belle moquette qui vous déroule le tapi blanc, bien compact dessous, comme sur les pistes de ski. Et les couleurs d'automne avec les mélèzes tous jaunes qui n'ont pas encore perdu leurs aiguilles: quel spectacle!

 

DSCN3609

Le lendemain on  remet ça à Isola 2000. les pistes plein nord sont déjà en partie damées.

 

On monte à l'opposé vers les Terres Rouges pour profiter du soleil en tee shirt!

DSCN3624

Arrivée au pied du Malinvern, on chausse les skis pour une descente grisante: tient c'est si facile le ski?

 

Je pensais qu'il fallait qlq sorties pour se remettre en jambe.

 

 Mumu vers les Terres Rouges se régale: enfin une activité qui ne sollicite pas trop la cheville.

 

Ca fait du bien de retourner en montagne après plus de 2 mois de convalescence sur la Côte.

DSCN3618

 

 

 DSCN3628

 La joyeuse bande de Math, Vince et Mumu s'en donnent à coeur joie sur fond de cime de Tavel.

 

D'ailleurs les couloirs et goulottes ont déjà l'air en condition là bas.

 DSCN3630

 Transfo du mois de début novembre à Isola 2000.

 

Au fond le lac artificiel d'Isola est bien plein. Comble du hasard, depuis que toutes les stations sont équipées pour la neige artificielle, les hivers sont exceptionnellement enneigés naturellement.

Lire la suite