REVALPIN

Grand tour des Encantats Partie 1

28 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila un beau raid à ski d'une semaine dans les Pyrénées Espagnoles, au pays des pins Laricio et des 1000 et 1 lacs.

 

Nous avons fait une boucle en partant du sud du massif à Caldes de Boï. Ce n'est pas le plus classique, mais finalement, c'est une bonne option, avec un départ haut en altitude à 1750m, qui nous a permis d'accéder directement au refuge Ventosa le jour où il était gardé. Les refuges ne sont pas gardés en permanence en dehors des vacances scolaires. Certains sont souvent fermés au sud du massif. 

Voici un petit plan schématique de notre parcours:

 

Carte

 

3 jours avant de partir, la destination initiale doit être annulée par manque de neige. Finalement les Pyrénées l'emportent grâce au bon enneigement, une semaine de beau temps annoncée et un risque d'avalanche en diminution.  Avec du recul, les meilleurs raids sont ceux dont la destination exacte est fixée au dernier moment, car il est bien difficile de skier en sécurité et de s'orienter dans le mauvais temps dans un massif lointain, surtout lors d'une étape obligatoire pour rejoindre la vallée suivante.

 

DSCN4377 Premier jour sur les skis. Le cadre de la semaine est de suite fixé: soleil, ciel bleu, petites aiguilles de granit et verrous glacières parsemés de lacs.
Sans titre 1 Le 1er refuge d'une longue séries : refuge Ventosa à droite au pied des aiguilles de Traversani.

 

Au sommet de la Punta Alta de Combalesbienne.

 

Oui oui, vous avez bien lu.... Les Catalans ont des noms de sommet évoqueur. Pourtant ce n'est pas avec le vent glacial de ce jour là que des femmes sont venues s'embrasser au sommet.

DSCN4407
 Descente du versant nord de la Punta Alta en bonne neige froide avant une courte remontée au collet de Contraix.

DSCN4425

 

DSCN4441

2ème descente du jour dans la combe Est de Contraix, plein cadre sur les sommets de la suite du raid. 

 

 

DSCN4454  Pas de gardien au refuge d'Estany Long, mais un bon stock de bois pour  se tenir au chaud dans une authentique cabane de trappeur au coeur de la pinède du parc national.

 

Le lendemain pour rejoindre le refuge Colomina, on a suivit le chemin d'été qui part du refuge en contournant les aiguilles de Dellui. C'est un mauvais plan en ski, sur un chemin qui devient en hiver une pente raide au dessus de barres rocheuses. Il vaut mieux remonter le vallon de Dellui depuis le bas en descendant un peu plus bas que le refuge le matin. 

 

 Le 3ème jour en versant sud du col de Dellui, on commence à prendre le rythme des virages souples sur la moquette. 

Sans titre2

 Les fameux lacs des Encantats, ou plutôt "Estany" comme on les appelle ici.

 

Au bord des  lacs, des poches d'eau reflètent le paysage. 

 DSCN4464

Le refuge Colomina: La partie hivernale toute neuve est un vrai solarium où la température monte à 30° les journées ensoleillées.

 

A droite, le couloir Ouest de la Mainera skié dans l'après midi en transfo.

DSCN4509

 

Pour arriver directement au refuge Colomina sans traverser les 2 km de l'Estany Tort, la traversée du col de Carboneres est une bonne option.

Le lendemain la météo tourne. Les averses de neige sont de passage pour une journée. Après avoir passé le col au pied de la Mainera sous la neige jusqu'au lac de la Mainera, la suite de la journée nous réserve une bonne surprise avec la plus longue descente du raid sur 5 à 10 cm de poudre fraîche en passant le col de Muntanoy jusqu'à la station de ski d'Espot.

 

Sans titre 4  Quelle aubaine cette neige fraiche! Ambiance free ride à la descente du col de Muntanoy.
 Sans titre 3

 On arrive sur les pistes de ski d'Espot complètement vierges de trace!

 

Muriel ne se sent plus et fini en télémark la descente interminable.

 

Pour clore ces 4 premiers jours:  nous avons trouvé au débotté une super auberge au pied des pistes à Super Espot (1550 m). L'ambiance est décontractée, dans le style auberge de jeunesse et un self permet de manger à souhait aux heures espagnoles : 15h puis 21h30. En plus, il y a même un atelier ski dans l'auberge pour remettre un coup de fart sur les planches! C'était vraiment la bonne surprise du jour, après avoir fortement discuté la veille de l'intérêt de descendre à la station de ski d'Espot.

 

Suite au prochain numéro, avec les délices neigeux des versants nords du massif, le passage miraculeux à travers une épidémie d'intoxication alimentaire, et la rencontre improbable de Jacques Keller (oui oui, celui des voies du Verdon!!!!)

Lire la suite

Transfo au Génépi.

13 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Encore une journée dans le haut Var (décidément à la fête) la semaine dernière.

Avec Muriel, nous sommes partis skier sous un beau soleil dans le vallon de l'Estrop avec l'idée de monter à Roche Grande. Mais en voyant les versants nord dévastés par le vent dans cette combe, nous nous sommes laissés tenter par le beau versant sud de la pointe du Génépi, ou plutôt du point coté 2759m sur IGN.  La neige était revenue à point dans cette belle pente continue de 30 à 35° sur 500 m très visible depuis Estenc. 

 

DSCN4349

 Du sommet, on est en face de la Pointe Cote de l'Ane qui présente aussi un beau versant sud à skier en transfo en partant vers la gauche depuis le sommet.

 

D'ailleurs, il y avait beaucoup de traces en face.

DSCN4360 Après une petite combe entre les rochers sommitaux de la pointe du Génépi, on s'élance dans les grandes pentes médianes.

 

 

 

 

 

 

Le versant sud de la pointe du Génépi qui chauffe bien en hiver.

 

Du ski souple sur le matelas de neige ramollie en surface.

DSCN4361

 Vu sur la cime de Roche Grande et son plateau sommital, luisant de glace et de congères: on est mieux de ce coté!

 DSCN4363
Lire la suite

Glacemania

12 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Il faut sûrement être un "maniaque" de la glace pour aller seul dans la face nord des aiguilles de Pelens. Pourtant je m'y suis bien fait plaisir, surmotivé depuis que j'avais entre aperçu cette ligne fantastique pour les Alpes Maritimes.

 

DSCN0543

L'approche depuis Val Pelens est assez courte. Me voila donc de bon matin à taper du glaçon dans la première longueur de la goulotte.

 

J'ai même le droit de savourer 2 fois les longueurs pour récupérer le matos. La glace est un peu cassante en bas, puis c'est mieux dans la partie raide. Heureusement!

 

Vue sur le pied de la voie depuis la cascade de glace du bas.

 

Les skis attendent mon retour entre ombre et soleil.

DSCN0544

 

DSCN0548

 Au dessus, l'ambiance devient démente dans un couloir encaissé.

 

En face, la cime du clôt de la Aï se dore au soleil: une belle petite course hivernale à faire en ski de rando pour repérer les conditions dans la face nord de Pelens

 

 

DSCN0553

DSCN0554
Au sommet du couloir de neige et glace médian.

 

Jamais je n'aurais cru trouver une course pareille aux aiguilles de Pelens!

La goulotte étroite du haut. Toujours aussi beau avec un peu de glace contre le rocher. 

 

DSCN0556

Vue sur le Haut Var depuis le sommet. Un épais brouillard monte du versant sud des aiguilles: juste à point pour cacher le vide du versant sud et évoluer sereinement sur l'arête.

 

Je pensais pouvoir continuer jusqu'à la Grande Aiguille de Pelens. Elle est toute proche, mais parait très difficile d'accès avec une longueur rocheuse  sur de fines strates de schistes enneigés.

 

 

Du coup je redescends par le même chemin: un peu en deescalade et surtout en rappel dès que la glace ou le rocher assez délité le permettent.

 

 

DSCN0546

 

Profitez en, la goulotte devrait rester en condition encore un bon moment en versant nord au dessus de 2000m. Notre spécialiste du Haut Var, Basile, dit que l'englacement n'est pas forcément exceptionnel et qu'il y a souvent de la glace par ici.

Voir le topo ici.

Lire la suite

Glacemania

9 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Pelens topo

 

Matériel: 10 broches dont quelques courtes, un petit jeux de friend (n°2 camalot compris), 3 pitons pas facile à utiliser dans ce rocher, cordelette pour lunule.

 

Remonter deux longueurs de cascade finissant par 25m très raide. Prendre le premier couloir à droite finissant par un pas de mixte à un petit colu. Remonter le couloir médian suspendu jusqu'à un ressaut de glace. Prendre à droite une belle goulotte formant une fine rampe jusqu'à déboucher non loin de l'arête. La suivre jusqu'au sommet en contournant un ressaut rocheux versant nord. On arrive sur une belle aiguille, 30m sous le sommet principal des aiguilles de Pelens paraissant inaccessible.

 

Descente : dans la voie en desescalade pour l'arête, puis en rappel sur lunules et blocs coincés.

 

Voir l'article et les photos du 7 mars 2011.

Lire la suite

Glace rare du 06

5 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Superbes conditions de glace dans le Mercantour en ce moment. Tout ce qui est à l'ombre au dessus de 1600 m est très bien fourni en glace.

 

Samedi nous avons pu grimper le "cigare des deux chèvres" au verrou de Roya avec Florent et Benoit. C'est la première fois qu'il pose vraiment.

 

DSCN0531

 Le cigare des 2 chèvres miraculeusement en place. Pas bien gros me direz vous? Mais connaissant les lieux, il ne faut pas s'attendre à mieux!

 

Alors allons voir, c'est aujourd'hui ou jamais.

 

Il s'était déjà formé en 2006 sans vraiment toucher en bas à cause de l'écoulement très faible d'eau (photo sur cet article lors d'un repérage). Certains s'y était quand même essayé en moulinette en accédant par le haut. Une ligne de dry a aussi été équipée pour grimper les années sêches.

Cette année, après un petit repérage par le haut pour vérifier la solidité de l'édifice, nous voyons que ça ne vibre pas trop. La colonne s'est fissurée sous son poids en haut  au cours de l'hiver puis s'est ressoudée de glace : assez bon signe.

 

DSCN0511

 Après une première longueur d'échauffement en bas, j'attaque la bête en douceur.

Heureusement il y a pas mal de trous naturels grâce au soleil qui chauffe un peu chaque matin. Ca permet de ne pas taper trop fort.

DSCN0514

Un peu plus haut, moment de détente des avants bras pour savourer cette ascension, avant la baston du haut de la colonne.

 

Je ne sais pas quelle cotation il faut donner à cette courte colonne de 25m.

Mais vu qu'elle est toujours très fine et donc cylindrique, sans possibilité de se caller dans un dièdre pour bien délayer, je donnerais bien 6. En tous cas mes bras, pas trop entrainés à la glace raide cette année, s'en souviennent!

 

Cette belle ligne très visible depuis Roya, n'a pas échappé aux connaisseurs. Plusieurs cordées ont pu en profiter cet hiver.

 

 Benoit fait fumer les avant bras en récupérant les broches dans la colonne.
DSCN0521

En face du verrou, il y a également de très bonnes conditions avec 4 à 5 lignes à gravir.

 

Un bon groupe de grimpeurs de Cannes s'y est donné à coeur joie samedi.

Sans titre 1

Merci les potes pour cette grande journée glace à Roya.

 

PS: les 2 chèvres en question ont été retrouvées coincées sur la vire en haut de la cascade en plein hiver. Sûrement attirée par la source et une petite grotte abritée de la neige, elle ont été piégée sur la vire de 10m de long quand l'écoulement de l'eau a formé une vitre trop glissante pour leur sabot. Nous les avions retrouvé  fin janvier complètement chétive, avec pour seule nourriture un petit mélèze dont il ne restait que le tronc! Il avait fallu porter les fameuses biquettes, semi mortes de froid, jusqu'à Roya, pour qu'un habitant les mettent dans une grange pour l'hiver.

 

A venir cette semaine: le topo de LA goulotte de l'hiver dans le 06 en face nord des aiguilles de Pelens.

Lire la suite

Soirée du Baou Escalade Club

4 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Le Baou Escalade Club vous invite le samedi 12 mars à 20 heure à St Jeannet pour sa soirée annuelle de projection "MONTAGNE VOYAGE"

affiche baou escalade

Lire la suite

Aiguilles de Pelens

2 Mars 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Voila bientôt une semaine qu'il neige sans discontinuer sur le versant italien et sur la crête frontière du Mercantour, tandis que le temps reste sec plus à l'ouest.

Lundi, me voila donc chassé vers le Haut Var pour trouver un peu de soleil. Je suis allé faire un tour aux aiguilles de Pelens, sommet mythique du Haut Var, depuis les photos de De Cessole qui ont médiatisé la première ascension en 1905. Un extrait des photos de 1905 est à voir sur le site de l'exposition qui a été faite en son honneur il y a quelques années par le Conseil Général des Alpes Maritimes.

 

couloir Sud Pelens

 

Je suis monté par un couloir en versant sud depuis le hameau du Mounard. C'est sûrement l'itinéraire le plus facile de la face sud des aiguilles. Car plus à droite les couloirs débouchent sur des ressauts très raides. En arrivant sur la crête, on est exactement en haut du couloir d'accès classique aux aiguilles de Pelens par le versant Nord par lequel on peut descendre facilement. Au dessus il est possible d'escalader la première des aiguilles de Pelens qui est équipée de scellements tout neuf. J'ai l'impression que la suite est délicate en hiver. J'ai tiré un rappel sans retour jusqu'à la brèche suivante, puis au taquet sur des vires versant sud j'ai fait demi tour en rappel dans le versant nord de la brèche qui propose une belle goulotte mixte.

 

DSCN0480

 Belle ambiance suspendue dans la face sud des Aiguilles de Pelens.

 

Vue sur la magnifique croupe du Puy du Pas Roubinoux qui est un morceau de choix à skier absolument depuis Sussis.

 

Dans le haut le couloir de neige est à 70° maximum. Il longe une paroi déversante de rocher délité.

 

Attention : un temps froid et un horaire matinal seront les meilleurs garant de votre sécurité pour éviter les chutes de pierre.

 

Les Aiguilles de Pelens ne sont pas du meilleur rocher qui soit et le couloir est plein sud et très haut!

DSCN0481

 

DSCN0488

Vue sur la Grande Aiguille de Pelens et son bric à broc de rocher branlant. Heureusement rien ne bouge trop en hiver.

 

Basile à l'aide! Par où passe la voie classique de la Grande Aiguille?

 

Pour l'assurage je n'ai plus rien trouvé après la brèche et j'ai du user de quelques noeuds coincés pour descendre en rappel!

Lire la suite