REVALPIN

Ubaye en Fête

20 Août 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

C'était la fête ce week end du 18, 19 août à Saint Paul sur Ubaye. Au programme, feu d'artifice, fiesta, mais aussi un musée des métiers d'antan que l'on s'attend encore à trouver naturellement là bas au détour d'une ruelle.
L'Ubaye... La vallée des Alpes Françaises qui est restée la plus authentique? Peut être? Ce qui est sûr, c'est que les villages ont su garder leur identité au pied de leur rudes montagnes.
Pour vous dire à quel point les paysages ont été préservés de la main de l'homme, plusieurs voyagistes français vendent des treks en boucle sur l'Ubaye et son versant italien au même titre qu'un trek au Népal ou au Tibet!!! Paysages lumineux au milieu des mélèzes, avec de larges vallées rarement encaissées où coulent encore des rivières sauvages charriant quantité de cailliasses. Bienvenue en Ubaye.

J'ai mis la main sur un vieille article des années 1970  "d'alpinisme et randonné" parlant de l'Ubaye. Il concluait en disant que ce massif n'était pas fait pour l'alpiniste qui ferait mieux de monter en Oisan ou à Chamounimouni pour assouvir sa passion. Pourtant quand on sillonne la région avec le nouveau topo d'escalade de l'Ubaye, 35 ans plus tard, la vision en est bien autre. Voir qlq photo de la Mortice.

Samedi nous avons grimpé à l'aiguillette du Vallonnet dans "Trou de Mémoire".
DSCN1871.jpg La sortie en dalle à gauche est abimée par les chuttes de pierres. Mieux vaut sortir par la vieille voie en renfougne qui est équipée à droite.
Mumu dans les dalles à mi-hauteur de la voie.
Passages très techniques mais toujours bien protégés.       

Bien plus haut on voit le dièdre cheminée qui nous laissera quelques émotions.

Les vires du sommet sont chargées de gadins prêts à dégringoler. La fréquentation de la voie et des vires sommitales a ainsi mitraillé la voie et ses beaux goujons. Attention! Ne pas suivre une autre cordée dans cette voie. Le relais équipé pour la descente au niveau de R2 et complètement explosé. Il faut  rejoindre le relais de montée. Dans la partie haute, il faut sortir par la vieille voie italienne qui a été totalement équipée. Les points de la variante de sortie dans les dalles sont aplatis par les pierres!! En plus cette sortie originelle vous permettra de réviser toutes les techniques de renfougnes, coincement et opposition. Le haut de la voie est idéal pour apprendre à grimper en cheminée avec des spits tous les 2m pour ne pas se faire trop peur. Tout y passe: les coincements de mains, de poings, de cuisses, de bras...

Dimanche, après une grasse matinée réparatrice des fiesta ubayennes, nous sommes allés rendre visite à La Pierre André. En montant on croise les cordées matinales qui sont déjà allés au sommet de la très fréquentée Aiguille de Pierre André. De toute façon, on va faire la voie des Marseillais en face nord, donc pas la peine de courir après le soleil!
Le rocher est plus lichéneux que dans la rouge face sud-est où sont tracés la plupart des voies; mais cet itinéraire est à faire pour l'ambiance avec vue du coté de la profonde vallée de l'Ubaye.

Finalement c'était une belle voie qui présente une escalade assez extérieure et aérienne. Les passages d'A1 passent en 6a/b en tirant éventuellement aux clous en place. Peu après R2, 2 pitons moyens sont reliés avec plein de sangles en pleine dalle. Il ne faut surtout pas faire relais ici, car les 3m au dessus sont péteux et on pourrait tomber sur le relais. Le dévers en A2 nécessite 5 ou 6 pitons pour passer et conforter un peu les relais. La sortie de cette longueur vous laissera des souvenirs, pendu pendant quelques instants sur un vieux piton à anneau.
DSCN1885.jpg
La traversée en plein gaz au dessus des surplombs.
Ambiance,  ambiance... Il ne faut pas hésiter à descendre un peu depuis le relai pour traverser.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article