REVALPIN

Coup de froid au Corno

3 Septembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Pour parfaire notre italien, retournons chez nos amis transalpin. Tant qu'à faire, allons rendre visite à la mec de la grimpe en Argentera: le Corno Stella qui équivaut à la Cougourde du Mercantour en terme de fréquentation.

Mais avant, une petite pause au Mt Stella (lui aussi mais sans "Corno" devant) où François Auban s'est également bien caillé dans "Lucifero". Il n'a pas fait très chaud ce dimanche dans l'Argentera alors que nous quittons à peine le mois d'août!

Voila quelques photos de François pour preuve qu'ils n'ont pas quitté la polaire.

 lucifero1.jpg  lucifero2.jpg
  J'ai pas la légende, mais ça doit être dans la première partie de la voie avec de grandes envolées de dalle.  Là je pense que l'on est pas loin de la longueur clef en 6c qui traverse vers la gauche pour éviter les toits du haut.

Et même en face sud du Corno Stella nous n'avons pas réussi à réchauffer les prises dans "Dafne et les 3 lunes". Le soleil arrivant dans la face à 11h, nous avons attendu patiemment son arrivée. Mais les nuages et un vent glacial ont empêché la remonté de température. Il n'y a bien que Nico qui courait dans les voies du Corno en corde tendue par ces conditions. 

Les italiens sont en train de refaire un nouveau topo du Corno pour situer plus facilement les itinéraires classiques qui sont parfois entrecoupés de nouvelles voies sur spit. En attendant l'ancien topo épuisé est en grande partie disponible ici. L'accueil au refuge Bozano est toujours aussi excellent avec des repas diététiques gargantuesques. 
"Dafne et les 3 lunes" est une voie toute équipée de presque 400m franchissant audacieusement des murs raides par des zones de tafonis et cannelures à grosses prises. Comme le fait remarquer M Gambaudo, sur sa dédicace de cet été sur le livre du sommet, le niveau obligatoire est plutôt 6b+ que 6a.
La veille nous avons fait la voie "la Belle est la Bête" à la Punta Innominata au Chaînon des Guides. C'est un bel itinéraire astucieux sur piton. Il franchit quelques zones assez compact avant de finir dans un grand dièdre. Mention spéciale pour quelques passages sur des dalles de gneiss rouge présentant des alvéoles juste de la taille de la main ou d'un friend rassurant. Il n'y a pas besoin de pitons, mais juste d'un jeu de friend et d'un niveau 6a obligatoire, le passage en 6b étant largement équipé. La descente de la Punta Innominata se fait classiquement par un grand couloir herbeux à gauche de la face. Les rappels sont sur de vieux pitons et le couloir est chargé de blocs branlant qui ne demandent qu'à descendre en rappelant la corde. Il doit être bien plus "safe" de rejoindre la Punta Ghigo (un rappel sur l'arête en direction du Corno). On arrive alors au sommet des rappels sur chaîne de Super Ellena qui ramènent au pied du Chaînon des Guides.

Commenter cet article

viking 05/09/2007 11:25

Boujour M le Larousse.Serait-il possible de passer un contrat avec votre "grande institution" pour corriger régulièrement les fautes de syntaxe ou d'orthographe de ce site? Si vous aviez laissé votre adresse mail, je vous aurais bien volontier envoyé mes articles avant validation. Mais il va falloir rajouter pas mal de vocabulaire dans le Larousse: "revalpin" "chamounimouni" "artif" "camalot"...

Le Larousse 04/09/2007 17:57

Pa une seul fote d'ortografe dan l'article, bravot :)))