REVALPIN

Bilan de la saison de ski 2007/2008

19 Avril 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Ne vous inquiétez pas, cet article ne sonne pas la fin de saison. Certains nous promettent d'ailleurs encore du ski de rando jusqu'en juin cette année dans le Mercantour. Je ne m'avancerai pas sur de telles suppositions climatiques. Toutefois je voudrais faire un peu le point à chaud sur une saison de ski dans les Alpes Maritimes qui devrait rester dans les mémoires quelques temps. En effet, avec les derniers hivers assez secs dans la région, il faut remonter au printemps 2004 pour retrouver de telles conditions d'enneigement dans le Mercantour.

Le titre de cet article aurait pu être "Bilan de la saison de ski 2008". En effet le mois de décembre 2007 est encore bien pauvre en neige par ici. Les fortes précipitations de novembre ouvrant la saison se cantonnent aux Alpes du nord et semblent bouder la cote d'Azur. Par ici rien de bien folichon en décembre. Seul le versant italien du col de Tende permet aux Niçois de faire un peu de ski de rando. On voit déjà se profiler à l'horizon le spectre des années  précédentes avec de grandes périodes sèches, où il fallait se rendre à Limone pour retrouver une ambiance un peu hivernale. L'hiver précédent, les courses de proximité pour les Niçois (Vésubie) n'ont même jamais été praticables!

Heureusement arrive le mois de janvier avec une cargaison de pluie: plus de 200mm relevés dans le mois à Nice. C'est le quart de ce qu'il tombe en moyenne en une année (770 mm). C'est également quasiment équivalent au cumul de précipitation de toute l'année 2007, pour vous dire comme nous avons eu soif l'année dernière. Voila de quoi remplir le massif de neige. Depuis le mois de janvier, les précipitations sont moins violentes mais régulières. C'est à peine si l'on relève une période de 2 semaines de beau temps successive. Le soleil arrive péniblement à fondre les versants sud pas assez élevés en altitude avant qu'une nouvelle couche de poudre reblanchisse tous les versants.
La qualité est également au rendez vous car la température est restée relativement basse tout l'hiver. Pas de grand pic de froid permettant de bonnes conditions dans les cascades de glaces du 06. Toutefois chaque épisode de précipitations est arrivé avec une limite pluie/neige ne dépassant guère les 1400m pendant tout l'hiver.

Voila la hauteur de neige cet hiver au lac des Millefonts qui illustre bien le début de la saison en Vésubie avec les grosses chutes de janvier (qui ont d'ailleurs fait boguer les relevés). Depuis, les chutes de neige successives maintiennent le manteau neigeux dans ce secteur pourtant bien orienté au soleil.


Les stations de ski les plus proches de la côte à Turini (Camp d'Argent) ou à Gréolière ont fait une saison miraculeuse de 3 mois en blanc de janvier à fin mars. Pour les stations les plus hautes du département c'est du jamais vu. La palme revient à Auron qui a battu tous les records de fréquentation cet hiver. Ca se comprend, car nous y avons fait des sessions de grosses poudreuses à chaque visite parfois encore une semaine après la dernière chute de neige!! Laurent devrait se souvenir longtemps d'une journée passée à tracer toute la station avec les remontées mécaniques qui tournaient pour nous tout seul avec 25cm de fraiche: un must impossible à trouver dans les Alpes du Nord!

Pour le ski de randonnée, c'est le rêve. Le ski est possible dans toutes les vallées du département. Fini la rando que l'on fait 2 fois dans l'année car il n'y a rien d'autre en condition. En janvier, les anciens niçois se régalent à refaire les courses "de quand ils étaient jeunes". Les départs, ski au pied, vers 1100m sont possibles quelques temps pour faire des sommets enneigés une fois tous les 10 ans. Malgré ce fort enneigement, le risque d'avalanche est resté limité pendant une bonne partie de l'hiver. Ceci est dû en partie à l'absence de période de froid intense qui a évité la formation de gobelets.
Ces bonnes conditions ne tardent  pas à se faire savoir bien plus loin que le pays Niçois. On sent bien que les skieurs recherchent maintenant les bons plans sur Internet. Les messages affluent sur ma boite mail pour obtenir quelques renseignements sur les raids possibles dans le Mercantour ou  l'Argentera. En février, l'absence de neige récente dans les Alpes du Nord accentue le phénomène. Ensuite le mauvais temps généralisé de mars sur les Alpes poussent les amateurs de raid à ski à s'intéresser à notre massif de l'extrême sud réputé pour son soleil. Toute la France débarque dans le Mercantour: les Suisses, les Chamoniards, les Grenoblois, Briançon. Les guides avec leur groupe de clients qui cherchent une destination de replis sont légions. Le Cham - Zermatt dans la tempête s'échange contre un raid dans le Mercantour. Les compte rendus de raids rentrés cet hiver sur C2C ou Skitour sont la partie émergée de l'iceberg représentant une forte activité dans le massif: exemple de raid original sur C2C.
A Nice, tout le monde finit par sentir que c'est l'année ou jamais pour faire un peu de ski. Même les accrocs de falaise qui ne démordent, en principe pas, de Castillon tout l'hiver daignent faire quelques journées de ski. De toute façon les collos finissent par résurger même dans les grottes et il faut s'occuper autrement. Les couloirs se remplissent de neige et voila une occasion pour certains de trouver de nouveaux défis dans le Mercantour.

Et voila qu'arrive quand même le printemps. Les températures montent difficilement de quelques degrés et les visiteurs sont déjà repartis vers d'autres réservoirs de poudreuses plus au nord. Ici les chutes de neige continues de recharger régulièrement le massif. Nous nous approchons de la fin du mois d'avril et de grosses chutes de neige sont encore annoncées pour les prochains jours! Les skieurs du département sont repus de neige et attendent que les falaises sèchent. Pourtant les conditions n'ont jamais été aussi bonnes et heureux sera celui qui saura profiter de ce printemps propice aux randos sans rayer dans les semelles des skis.

Commenter cet article