REVALPIN

Grand tour du Brocan

28 Avril 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Une rando où l'on a fallit croiser le groupe mytique de Leila Shahshahani montant du refuge Remondino. Je me disais bien que les belles traces dans la descente du Pas du Brocan étaient toutes fraiches! Voir leur compte rendu sur Volopresse.
Les skieurs Mar-alpin sont déjà à la plage? Nous avons trouvé les montagnes bien vide en ce dimanche 27 avril. Heureusement Martin, Yann et Jean Pierre nous ont accompagnés pour un départ extra matinal dans la vallon des Erps où il fallait se motiver pour 1h de portage des skis. L'objectif initial était le sommet du Brocan et son magnifique couloir Est. Mais une fois arrivé au pied de la rampe en neige dure d'accès au sommet en face Ouest, la motivation se dissout dans la brume environnante. La perspective de l'arête mixte dans le brouillard nous décourage.

En plus, il a l'air de faire bien meilleur temps un peu plus loin vers l'Argentera. En fait les nuages sont restés toute la journée  du coté Français sans trop déborder la crête frontière. Avec Muriel, nous partons donc à la descente  vers l'Italie sur une neige glacée pour chercher le ciel bleu. Le moral étant de nouveau aussi beau que le ciel, nous remontons vers la cime du Baus au dessus du lac de Nasta, dans un cadre grandiose d'aiguilles de Gneiss. En versant sud de la cime du Baus un couloir permet de faire une variante originale au tour du Brocan. La neige est transfo en surface, s'est le pied!
Vu du versant Est du Pas du Brocan depuis le col de la Ruine. On voit le couloir descendu à gauche de la cime de Baus.

Sous la brèche du Brocan le couloir Est était aussi en super condition: pour une autre fois.
Muriel attaque un peu dans le couloir Sud de la brèche 2930m de la cime Il Baus.

Miam, miam la bonne neige!




On voudrait presque descendre jusqu'au barrage de Chiotas tellement on se régale. Mais il reste une dernière remontée vers le col de la Ruine pour rentrer par le vallon de Cougourde. Mais où est le col dans ce grand versant italien. Heureusement un troupeau de chamois a fait la trace. Ça nous aura évité de tergiverser sur le bon itinéraire.
Le versant nord de la crête frontière vallon de Cougourde /vallon de Chiapous.

J'ai mis le tracé du col de la Ruine qui n'est pas évident à trouver de ce coté parmi les  dizaines de brèches.

Attention! ce versant est très dangereux en cas de neige non stabillisée en  versant Nord.

Le coté Français est toujours dans la crasse, mais on passe rapidement sous la couche de nuage. Au moins la neige n'est pas encore trop pourrie dans le vallon de Cougourde. Plus bas, on récupère la trace des copains qui ont fait le Guillié et on rentre au Boréon en déchaussant sur 3 courtes sections. Le sourire se lit sur les lèvres. Si seulement on pouvait faire tous les ans du ski comme ça en Avril!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article