REVALPIN

Scandale au Ponset

22 Juillet 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Le topo en cliquant ici.
Une nouvelle voie équipée de myriade de pitons, avec des relais en place permettant une réchappe vers la bas, tout ça dans la face Nord du Ponset, en plein parc National du Mercantour: UN SCANDALE. Dans cette paroi du terrain d'aventure par excellence, où l'escalade rime avec engagement, seul les "anciens" du département connaissent le tracé exact des voies existantes.


 Un petit matin frisquet à l'attaque de "Scandale" au Ponset: encore un mini névé au pied de la face.

Heureusement, les pitons laissés l'année dernière sont bien là pour se rassurer au passage du petit dévers de L1.

La "Dufour Morisset" est la seule voie régulièrement fréquentée du coin sur une sorte d'éperon entre la face N et la face NW. Il y a quelques années avec Jeannot et Mumu lors d'une ascencion de cette voie, le profil de la face NW m'avait paru assez raide pour se motiver un jour à y retourner voir de plus près. C'est chose faite en septembre 2007. En partant trop à gauche, on trouve d'abord une variante de la voie "Dufour Morisset" avec un piton de passage, qui rejoint le pilier plus haut. En cherchant plus loin au milieu de la face on trouve une succession de magnifiques fissures  aériennes : c'est là qu'il y a quelque chose de classe à faire! Arrivé à R5 on redescend en rappel pour ne pas se faire piéger par la nuit. Une autre tentative quelques semaines plus tard sera avortée à R3 à cause d'une météo glauque dans ce coin déjà assez austère pour ne pas avoir à en rajouter. Puis nous nous envolons vers le Népal et l'hiver gagnera la Haute Montagne avant notre retour.

 Muriel  test l'équipement dans L2 et donne les consignes: il faut rajouter un piton par là, il faut mettre une cordelette dans l'oeil de tel piton pour qu'il se voit mieux, il faut purger tel bloc branlant...

Nous attendrons donc jusqu'à ce dimanche 20 juillet 2008, pour avoir une journée disponible avec un rocher assez chaud et sec pour pouvoir finir la voie jusqu'en haut. Une perturbation débordant du nord a quand même essayé de nous faire buter tout en haut. Et nous avons du attendre que le rocher sèche un peu pour sortir sur l'arrête sommitale entre deux bourrasques pluvieuses. Comme dans tous les versants NW du coin (Grand Caîre de la Madonne de Fenêstre et Caïre Barel) le gneiss est couvert de lichen. Ca rend le rocher assez adhérent, sauf par temps humide où il se gorge d'eau et devient une véritable patinoire. Nous avons essayé de laisser un maximum de pitons en place pour indiquer le passage et permettre une escalade plaisante sans avoir à se servir du marteau. En tout il doit bien y avoir plus de cinquante pitons en place. Ils ne sont pas tous neuf et brillant car une bonne partie a été récupérée dans les voies des Ressauts du Baou maintenant rééquipées de scellements à la colle rose béton (?).

Le soleil rase la paroi et nous réchauffe de quelques rayons  éparses.

Muriel aux prises avec le rétablissement de L5 plein gaz au dessus du GR52 très fréquenté qui mène au Pas du Mt Colomb.

Le petit lac de la combe du Mt Colomb est bien plein cet été grâce à toute la neige qui fond lentement au dessus. Il fait le bonheur des randonneurs qui s'arrêtent sur ces rives pour une sieste bucolique après une descente grisante du Pas du Colomb en ramasse.

 Le pilier final de la voie, qui demandera encore pas mal de détermination, avant de sortir tout là haut sur l'arête.



Voila maintenant une voie de plus au Ponset pour aller faire fumer votre beau jeu de friend à proximité de Nice. Quelques passages extra vous attendent comme des fissures verticales de 30m, des passages en dalles sculptées à cupules dignes du haut de l'éperon Demenge (Cougourde), ou des dévers à bonnes prises pendu au dessus  du vide.

Commenter cet article