REVALPIN

Riu de Pierlas

18 Août 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Nous sommes allés descendre le canyon du Riou de Pierlas dans le grand bassin versant du dômes des Cluots du Cians. Je voulais quand même faire un petit article, même si nous n'avions pas d'appareil photo, car ce canyon a remonté mon estime pour cette activité de descente aquatique. Il y avait suffisamernt d'eau, sûrement grâce aux orages de la veille, et  nous nous sommes régalés. Pour les photos vous pouvez toujours voir celles de "Evasion verticale" prises en avril de cette année. (L'eau devait être froide, non?)

Je ne me souviens pas avoir déjà fait un canyon aussi technique et esthétique. C'est vrai que mes souvenirs datent déjà, mais il doit bien y avoir deux fois plus de rappels qu'au Raton, non? Ma soeur, Laure, ayant apprivoisé la technique du rappel au Cramassouri, nous partons donc avec la famille en vacances pour un canyon que je pense un peu plus représentatif de l'ampleur des canyons des Alpes Maritimes. Et bien nous n'avons pas été déçu. C'était tout simplement merveilleux. Des centaines de cascades les unes sous les autres, dont pas mal nous ont obligé à rabouter nos deux cordes de 45m de  peur de ne pas arriver jusqu'à la vasque suivante pour s'engouffrer dans ce long système de tubes jusqu'aux entrailles de la terre. Certaines cascades sont arrosées sous un dévers, d'autres sous la forme de méga toboggan à descendre avec la corde, d'autres rappels franchissent plusieurs bassins perchés successifs, d'autres sous des blocs coincés, d'autres dans des puits sombres, d'autres dans des étroitures où il faudra se débarasser du sac à dos... Et le tout dans le rocher rouge des pélites du Cians qui donne une touche d'exotisme au site, parsemé de touffes de lavandes.

Bref c'est le délire, et en plus on n'en voit pas le bout. Il faut être sacrément au point sur les manip pour ne pas perdre de temps. Le mieux est d'être au moins deux personnes autonomes afin de se relayer pour installer les cordes et faire descendre tout le monde pendant que l'autre récupère la corde précédente. Nous avons mis 5h sans traîner pour le canyon lui même, auquelles il faut rajouter la marche d'approche panoramique et le retour: bref une grande journée de plein air. Au fait, une info importante: Le canyon n'est pas celui du point coté 1566 sur IGN comme indiqué sur le topo "canyons sauvages du 06", mais bien le vallon précédent où l'on voit un spit juste en dessous du chemin des traverses.

Commenter cet article

Lolo 30/08/2008 21:17

Bon bah plus de nouvelles .... comme on dit bonnes nouvelles!!!!!???Ou tu t'es perdu...ou tu coules des heures heureuse pendu à je ne sais quelle prise par je ne sais quelle doigt!

Lolo 18/08/2008 20:48

Ah oui tant qu'a préciser ...le canyon n'est en faite pas le Riù de Pierlas mais un affluent de celui ci...A bientot!

Lolo 18/08/2008 20:47

Le cadre est magnifique la descente technique...Une bien belle course avec une ampleur conséquante pour une équipe nombreuse ou limite techniquement! Pas mal de petits ressauts avec des départs de rappel un peu hasardeux...Le raton est plus aquatique mais moins technique...de meme il manque deux ou trois grandes verticales dans le raton! Début avril l'eau froide ne derangeait pas vraiment vu que tu en as rarement au dessu des chevilles puis bon 1er avril nous etions deja dans le riolan...la oui ca caillait!