REVALPIN

Traversée du cirque de l'Argentera

15 Décembre 2004 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

 SERRA   DEL   ARGENTERA (Traversée intégrale) 

 Première :    A. Penna et G. Re, 13/8/1954 en 22h30.

Première solitaire :   T.Martini, 1971.

Première hivernale :  Giani Comino (6 j) de la Madre au corno en 1974.    Patrick Bérhault (4 j ), intégrale en 1980.

Meilleur chrono :      Nico Ivaldo en 6h30 !! (solo intégral) en 1983.

 Difficulté :                  de AD à D+ (1 pas de V+)                        (Possibilités de rappels dans les descentes difficiles ; ancrages souvent en place). Plus cool avec un bivouac. 

 Approche :                 Du refuge Bolzano, traverser sous l’Argentera et la chaîne de la Madre di Dio pour rejoindre la baisse de la Madre (ample selle à l’W de l’arête). (2h)

 De la Madre di Dio à la cime De Cessole

  Attaquer la crête NW de la Madre di Dio, en suivant le fil jusqu’au dernier  et effilé gendarme ; on continue alors par la paroi occidentale de la cime W (II/III). Par une facile traversée, rejoindre la Cime E. (2800 m environ)

 Descendre une partie de l’arête E de la Mad. puis par un fa     cile couloir versant S rejoindre une petite vire aérienne rougeâtre. Celle-ci ramène par une traversée de 20 m vers le N (III) à une première brèche d’où, plus facilement, on rejoint une seconde surmontée par une petite tour jaunâtre. Descendre alors par un dièdre-cheminée sur une vingtaine de mètres (III) puis descendre un petit mur fissuré (IV+). Poursuivre par un petit couloir de blocs instables qui descend en oblique et par des roches grises gagner le collet della Madre di Dio (2720m).

 Du collet, on suit une rampe à droite rejoignant un couloir qui l’on suit pour sortir sur la crête à proximité de du sommet de la cime Maubert (2865 m).

 Poursuivant vers l’E, on descend un ressaut assez raide et une fois à une confortable terrasse, on continue le long de crête effilée rejoignant ainsi le sommet d’une fissure-cheminée que l’on descend (III). Descendre vers le N et contourner un ressaut lisse et gagner ainsi une terrasse. Poursuivre sinueusement d’abord versant S puis N (III+) jusqu’ à une petite brèche d’où, plus facilement on gagne le collet De Cessole (2760 m).

 On descend le couloir du versant S sur 25 m environ et on traverse horizontalement jusqu’à une crête secondaire en utilisant une étroite corniche. Suivre alors la crête et rejoindre l’antécime W de la cime De Cessole.

Descendre alors facilement à un collet et par la crête (se tenir à g) rejoindre en 2 long.(III)  la cime W (2915 m).

Descendre alors sur le pilier coté N (IV/IV+) jusqu’au collet entre les 2 cimes. Par une escalade verticale (IV/IV+), rejoindre la cime E (2960 m).

  

 

De la pointe De Cessole à L’Argentera

 Suivre le fil vers l’E, descendre à la fin un ressaut plus raide (versant S) (IV) et rejoindre le collet des Chamois (2800 m environ).

Du collet, gravir la crête W de la cime des Chamois jusqu’ à rencontrer un système de vires permettant de contourner par le N la pointe W rejoignant ainsi la brèche séparant les ptes W et E. Escalader cette dernière en suivant le fil.

 Descendre le long d’une crête de blocs puis par une cheminée versant N-E. On rejoint une petite terrasse près du fil du pilier et en allant vers le S par des dalles et gradins, on  se retrouve au collet Freshfield (2820 m , II/III-).

 Franchir une petite paroi rougeatre et poursuivre par le fil. Escalader ensuite une paroi grise (III). Traverser a gauche sur 40 me remonter une fissure de 10 m (III). On parvient ainsi a de gros blocs et en prenant à droite à la cime Purtscheller (3040 m).

 On descend vers le N jusqu’à la brêche Purtscheller et on poursuit par le fil vers la cime Genova (3191 m). Descendre une paroi pourvue de bonnes prises et poursuivre sur le versant E jusqu’ à la brêche Genova (3170 m).

On franchit alors une plaque horizontale pour parvenir sur une plate-forme en versant E. Contourner un gendarme par la droite et gagner un collet. Contourner a droite une dalle en grimpant par une fissure e descendre sur un replat d’éboulis. Une autre fissure conduit à l’épaule. Une pente de gros blocs conduit enfin au sommet S de l’Argentera. (3297 m).

 Descendre un bref ressaut vertical sur le versant N (III) et rejoindre une terrasse. Obliquer vers le N et rejoindre une vire qui mène à la Forcella dell’Argentera. Grimper le long du fil pour rejoindre la cime N de l’Argentera (3286 m).

 

 De L’Argentera au Corno Stella

 On descend par des rochers faciles sur le coté N et on atteint le collet Günther en suivant une ample vire. Une brève crête mène à la cime du Gelas di Lourousa (3261 m). On en descend en contournant par le N les premiers ressauts puis en suivant l’arête aérienne qui domine le couloir du Lourousa (attention : pas de chutes de pierres !!). Exploiter un bref couloir pour rejoindre la pente d ‘éboulis menant à la Forcella du Gelas di Lourousa (2925 m).

 On attaque à présent l’arête E du Corno Stella. Contourner par le S un surplomb et poursuivre par une quinzaine de mètres sur le fil (III). On gravit a gauche une brève dalle (IV) parvenant ainsi à une brèche. Encore à gauche, près du fil, franchir une dalle permettant de surmonter le surplomb initial (IV) et par une fissure délicate (IV+) rejoindre un dièdre avec des blocs. Grimper dans le dièdre jusqu’à l’aplomb du surplomb très marqué qui raye l’éperon. Sortir à gauche en traversée (III et IV) rejoignant un relais commode. Franchir un mur surplombant de 3 m (V+) puis obliquant à droite (IV) retourner sur le fil. Une fissure versant S ramène dans la paroi (IV). Traverser encore à gauche pour rejoindre des dalles fissurées (III) qui portent verticalement sur la crête près du sommet du Corno.

 De la partie inférieure du plateau sommital, descendre le long de l’éperon NW. Emprunter pour cela un couloir et rejoindre une petite terrasse. Poursuivre en oblique vers la droite le long d’une corniche exposée (IV), puis en oblique à gauche suivant une autre corniche (IV-).

Après cela, descendre directement par des dièdres (III+) et rejoindre une grande plaque inclinée. Par un arc de cercle sur le versant N éviter un ressaut vertical et parvenir à une vire.

Descendre un couloir (40 m , III et III+) puis traverser à gauche sur une vire. Descendre le long de l’éperon sur 15 m (III+) et rejoindre la Forcella del Corno Stella.

   

 

Le chaînon des Guides

 Poursuivre en contournant sur le versant N un gendarme (appelé piccolo Corno). Rejoindre une brèche et attaquer l’arête S de la pointe Ghigo. S’élever sur qq mètres sur une lame rougeatre effilée. Traverser à gauche en arrivant sur le fil et en suivant un petit ccouloir rejoindre le sommet De la pte G. (III, alt 2800 m).

 Descendre par l’arête vers l’W jusqu’à une brèche. De celle-ci suivre une lame de 40 m horizontale. A son extémité, escalader des roches jaunes (III) et par un couloir rejoindre le sommet du pointe sans nom. Descendre par le versant opposé par des rochers gris jusqu’à la forcella del Loup (2750 m). En suivant le fil de l’arête on chevauche encore 2 pointes avant d’aboutir à la forcella del ciat (2740 m).

 On attaque désormais l’arête S de la pointe Piacenza :

S’élever de qq m sur une plaque grise, traverser à gauche et poursuivre directement jusqu’à un petit dièdre. Avec un pas à droite, gagner la crête et la suivre jusqu’à buter sous le ressaut final. Traverser de qq m au S sur une plaque fissurée que l’on franchit pour rejoindre l’arête à faible distance du sommet (IV puis III).

Descendre le long de l’arête d’abord horizontale puis plus raide, jusqu’à la brèche suivante (II/III). Toujours par la crête, passer les 2 cimes de la Punta Bifida sans difficultés particulières et rejoindre sa brèche W.

 Poursuivre par l’arête SE de la pointe Plent. Se tenir d’abord coté Net rejoindre l’ arête là où celle-ci se redresse. Par un petit dièdre (III) puis terrain facile rejoindre le sommet. (2747 m)

On descend vers l’W une partie d’ arête facile puis d’une pointe descendre un dièdre rouge et avec un pas vers le N on rejoint une petite terrasse sur le fil. Poursuivre coté S le long d’une cheminée (IV) pour aboutir à une petite terrasse. Descendre un petit mur (IV) jusqu’à une brèche et, en contournant un gendarme par le Sud, gagner la Forcella Plent (2680 m) par des roches faciles.

 De cette brèche, suivre l’arête effilée vers l’W et descendre ensuite à une brèche. contourner par la droite un gendarme et par des rochers peu difficiles gagner le sommet de la pointe 2710m (III).

 De là, il est possible de descendre vers le refuge Bolzano (D’abord SW par roches faciles et pentes herbeuses puis S par un couloir oblique ).

Possibilité de poursuivre sans difficultés, jusqu’à la dernière pointe :

De la pte 2710, descendre l’ arête W se tenant principalement à gauche du fil jusqu’à une brèche ; de celle-ci, par une facile crète de roches brisées, on gagne le sommet la cima del Souffi (2610 m).

On descend (enfin !), par un couloir rocheux et herbeux sur le versant S à rifugio Bolzano.

 Traduction d’après « Montagne d’Oc , Parodi, Villani et Scotto »

Commenter cet article

alberto 27/06/2006 18:17

I'm looking for some information on cayre occidental parete e cresta sud ovest. via Thiersant, rouyer, tordo e toumayeff.
thanks of all.
Alberto
alberto.ajelli@pf.bancagenerali.it