REVALPIN

Crue avalancheuse 2009

20 Avril 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le paysage des Alpes Maritimes restera à coup sûr marqué pendant quelques années par les crues avalancheuses de l'hiver 2008 / 2009. Plusieurs épisodes neigeux ont donné lieu à des cumuls de neige record qui ont provoqué des valanches très rares. La vallée la plus touchée a été la Tinée avec deux périodes de crise grave. Des hameaux ont été évacuhés, la route a été coupée plusieurs jours de suite et des avalanches sont descendues jusqu'au fond de la vallée de la Tinée à moins de 1000m d'altitude. Miraculeusement ces avalanches exceptionnelles n'ont pas fait de mort, même si elles ont atteint des zones urbanisées et des axes de circulation.
Ailleurs dans le département, c'est l'ensemble des couloirs du massif qui ont purgé le trop plein de neige. Partout les cones de déjection sont monstrueux ce printemps. Parfois, ces avalanches ont rasés des forêts qui s'étaient implantées depuis plusieurs décennies dans les couloirs alors en manque de neige. La place nette est faite pour plusieurs années pour le bonheur des skieurs qui voient souvent d'un mauvais oeil le reboisement naturel de nos montagnes. Certains couloirs de basse altitude qui étaient trop encombrés d'arbre vont devenir plaisant en ski les prochaines années.

La saison n'est pas finie et des avalanches de fonte vont encore avoir lieu ce printemps. Mais l'heure est déjà au constat et à la réflexion pour limiter la catastrophe lors du prochain hiver de ce type. La cartographie des risques d'avalanches va évoluer sur certaines communes pour mieux réglementer l'urbanisme et les constructions, en tenant compte des limites maximum des événements qui ont été observés cet hiver. De plus, les collectivités réfléchissent à des moyens de protection des hameaux exposés de la Tinée par des digues déflectrices ou des paravalanches dans les versants.

 Ici au dessus de Limone au pied de la face Ouest de la Facia.

La crue avalancheuse a aussi eu lieu sur le versant italien, mais le versant piémontait est plus régulièrement soumis à des forts cumuls de neige lors des retours d'Est. Le paysage est donc déjà marqué par les coulées régulières.

On peut remarquer qu'il n'y pas un seul tronc d'arbre dans le dépot.
 En comparaison, voila ce que cela donne versant français au Boréon dans le couloir sud de la Lêche.

Et dire que je suis passé là en ski en début de saison sur un joli sentier bordé de sapins centennaires, fréquenté par des groupes de raquettistes aussi insouciant que moi!!

Photo "Ski Tour"
 

 
 Ici le vallon de l'Adoussé descendant de la cime de Piagu sur le Boréon.
Au vu des tonnes de bois qui gisent dans les culots d'avalanches, on va pouvoir relancer la filière bois du département. Enfin bon, pour le chauffage seulement, car il ne reste pas beaucoup de troncs entiers.
 Ici la face Nord de la tête de la Poudrière (à coté de l'Authion) porte bien son nom au vu de la lave blanche qui a coulée dans ce couloir.
 

Quelques maisons (vides!!!) du hameau du Cialancier ont été rasées par la coulée du 16 décembre 2009 à St Etienne de Tinée.

Quelques uns ont judicieusement rappelés que "Cialancier" venait de "Chalanches" signifiant "avalanches" en patois local. Pourtant les maisons appartenaient à des familles de la vallée. Auraient ils perdus la connaissance de la langue des anciens?

Photo " Nice Matin"

Vu d'hélicoptère, l'impressionnante avalanche du Mt St Sauveur dont tout le monde a pu voir le dépot en face de la route en montant en station cet hiver un peu en amont des gorges de Valabres. 

Cette avalanche a été déclenchée artificiellement par des explosifs pour sécuriser la route, d'où les photos en direct live.

Photo "Data avalanche"

 Les culots d'avalanches ressemblent parfois curieusement à des glaciers avec les moraines latérales, le bourelet frontale, le charriage des matériaux en tout genre.

Ici c'est le vallon d'Anduébis sous le Pétoumier qui a été ravagé très tôt dans la saison.
 Les avalanches ont parfois des bons cotés, comme créer des ponts naturels sur des rivières infranchissables  autrement.

Ici à Castérino une coulée à bouchée  le torrent de la Valmasque.
 
 Sur la route d'Isola 2000 ce printemps la voiture parait minuscule par rapport à la taille du dépot de neige.

 On comprend mieux pourquoi l'accès à la station a été coupé pendant plusieurs jours.

Pour plus d'info sur les avalanches du département, je vous laisse découvrir le site Data avalanches qui répertorie un maximum d'événements avalancheux qui ont eu lieu dans l'hiver. On y trouve des photos, récits et une géolocalisation des avalanches.
Ce site web étant mis à jour pendant tout l'hiver, le répertoire des avalanches récentes peut être utile à la prise de décision pour le ski de randonné en complément du bulletin Météo France. Ceci est surtout vrai quand on va dans un massif éloigné, où l'on ne connait pas l'historique de l'hiver.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 24/01/2014 18:36

Je tiens á vous informer que l'avalanche qui c'est produit au cialancier c'est passé en 2008 non en 2009 et pour info les autorisations de construire étaient lá !!!! Il ne faut pas donner la faute aux anciens du pays comme vous dites !!! Il faut se renseigner avant de parler .

revalpin 25/01/2014 23:03

Exact, il s'agit bien du 16 dec 2008, l'article étant écrit en avril 2009.
Effectivement il y a parfois des phénomènes naturels qui arrivent rarement et pour lesquels la société juge que le risque est acceptable. Intéressant de se remémorer ces événements passés au vu des 1,5m de neige tombées en janvier 2014... finalement bien peu si l'on compare à fin 2008.

Eric 27/04/2009 09:25

Super reportage, et la saison avalanche n'est pas finie vu ce qu'il tombe encore aujourd'hui !