REVALPIN

Un diplôme à la rentrée! Pas banal!

3 Septembre 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Aspirant Guide de Haute Montagne
Il parait que c'est le diplôme que je viens de valider après une saison estivale à Chamonix. Et ce fut rude croyez moi!
Imaginez la torture: une saison d'été dans le massif du Mont Blanc.
J'ai eu l'impression d'être au Paris de la Montagne où le boulot/métro /dodo se transforme en téléphérique/grimpe/dodo avec sandwich sodebo à midi  Et puis où ont ils mis les animaux? Chamois, bouquetin, rapaces, faucons... Ils ont du fuir la foule ou bien ont-ils été effrayés par les quantités d'avions de tourismes qui rasent les montagnes pour un vol panoramique sur les glaciers.

 

 Regardez un peu ce monde à l'assaut de l'arête de la table à l'aiguille du Tour.
 
Bon il faut dire que le pique nique sur la table géante vaut quand même bien le coup.

 

Pour couronner le tout, voila que débarque le ballet des hélicoptères. Vous croyez être tranquille après avoir surmonté quelques longueurs d'escalade délicate. Et bien non, il faudra grimper avec la hantise d'entendre arriver  le gros bourdon à tout moment. Les premières fois on croit qu'une chute de pierre arrive, et puis on s'y fait petit à petit. Et quand on vient de croiser les gens qui ont fait appelle aux secours par ce qu'ils sont "fatigués" ou qu'ils se sont engagés dans une course trop longue, on se demande vraiment quel est ce monde de fou! Pourtant j'ai commencé la haute montagne à Chamonix et j'en ai fait aussi des courses en explosant l'horaire du topo à mes débuts. Mais la sanction était un bon bivouac improvisé, et ça ne nous a jamais fait de mal. Les temps changent parait-il!

 

La plus belle journée du stage: on était enfin tout seul sur le sommet.
C'était l'arête du Jardin à l'Aiguille d'Argentière: l'arête juste derrière Camille et Bertrand.

Forcément avec la descente du glacier du milieu en glace noire, il n'y avait personne!

Enfin bon, pour rattraper le coup, c'est vrai que les montagnes ont  fière allure à Cham. Alors allez  y quand même! Et puis, les copains, la super ambiance, des profs sympa, une formation bien rodée.... Finalement ce stage aura été plein de bons souvenirs positifs pour entrer de plein pied dans le monde des pros de la Montagne. J'éspère quand même que Fred Gotardi et sa cliente du jour se remettront bien de leur pirouette sous la dent du Géant...

Et pour finir voila le clou de ce séjour à Chamonix.

Un quartz de 20kg!

Visez un peu la taille du cahier 21x29.7 derrière!!!

Voila de quoi rêver de retournez très vite à chamonix avec une baramine en guise de piolet!!

Commenter cet article

David 04/09/2009 14:22

Ah enfin des nouvelles !Félicitations pour l'Aspi.L'arête du Jardin à l'aiguille d'Argentière, ça me rappelle des (vieux) souvenirs. C'est vrai que c'est beau mais qu'est-ce que c'est long ce machin : tu crois toujours que le sommet est après le prochain gendarme et pis quand tu arrives au sommet du gendarme, tu t'aperçois qu'il y a encore une enfilade de 3 ou 4 bitards. Interminable.A un de ces jours Viking.