REVALPIN

Fête des Nerfs: B1

25 Septembre 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Ouf, on a évité le pire avec Lolo Antichan. Partis sans topo, par un jour de pluie, pour faire une voie à la journée au Verdon depuis Nice, sans partir aux aurores: les paramètres butistiques de la Nimpcrew étaient quasiment tous dans le rouge.

Heureusement on avait choisi une voie magnifique au pilier Gousseault: La Fête des Nerfs. Encore une perle dénichée par Bernard Dutertre. Convaincus que des niçois ne peuvent butter dans une voie créée par un autre niçois, nous partons en toute sérénité.

Arrivée à la Palu la bruine et la petite pluie fine ne nous arrêtent pas. "De toute façon ça mouille pas quand c'est raide": c'est bien connu.

On se régale donc de ce calcaire qui foisonne de trous et gouttes d'eau tranchantes. Mais 2 longueurs sous le sommet une averse plus grosse que les autres arrive. Pas de doute, ce ne sont pas les tirs de canon de Canjuers cette fois ci. C'est bien le tonnerre et l'orage avec la grosse pluie qui mouille tout. Assis sur le gros cade qui sort du rocher à R8, on réalise doucement qu'on est en train de vraiment se faire avoir. Pourtant il ne reste plus qu'une seule longueur clef juste au dessus: 6c+ oblig. Blasés, on se réfugie dans la grotte que l'on découvre juste à coté du relais. Un super belvédère perché sur le canyon, pour attendre la fin du déluge. On sort le portable du sac: "Allo Nico, tu peux pas venir nous balancer une corde, on est bloqué à 60m du sommet". Heureusement que l'on savait qu'il était par miracle aussi dans les gorges le même jour.

Conclusion: Pour se réchauffer sous la pluie, rien de tel que 60m de remontée sur une corde trempée plein gaz au sommet du pilier Gousseault.

   Des trous, des trous et encore des trous à n'en plus finir dans ce mur de 250m. 
 

 Vue imprenable depuis le repère des Vautours. Dehors c'est la douche assurée.

Bon va pas dormir ici non plus. T'en penses quoi Laurent?

Commenter cet article