REVALPIN

Glace ensoleillée

25 Janvier 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Du bronzing en cascade! Voila un plan digne des niçois!

Le mariage du soleil et des cascades de glace est à priori délicat. Voila quelques conseils pour ne pas s'en priver quand les conditions sont là

Le week end dernier nous avons pu profiter de cette glace bien tendre des versants ensoleillés dans le Briançonnais.

 

Sans titre 1

 Ascension de la cascade "Chouflesque" au dessus du hameau de Dormillouse à Fressinière.

 

Le versant sud au dessus de Dormillouse est parfait pour les jours de grands froids avec de nombreuses cascades de toute difficulté souvent formées grâce à une bonne altitude.

 

Bien sûr la température doit être assez basse pour envisager une cascade au soleil. Mais ce n'est pas le seul paramètre à prendre en compte. La durée d'ensoleillement est très importante, car une cascade qui voit le soleil 2 ou 3h par jour peut lui permettre de grossir quand même chaque nuit, alors que celle qui voit le soleil 6h par jour peut littéralement se désagréger en cas de léger redoux.

De ce fait, les meilleurs conditions de cascades au soleil se trouve souvent en versant Est ou Ouest plutôt que plein sud ou dans une vallée suffisamment encaissée pour que le soleil bas de l'hiver n'éclaire la cascade que 2 ou 3h en plein midi.

 

DSCN0151   Voila la récompense de 2h d'approche à Dormillouse: une magnifique coulée de glace tendre à souhait, idéal pour encrer ses pioches du premier coup.

 

L'escalade d'une cascade qui prend le soleil demande quelques précautions:

 

- L'horaire est surement la première des précautions et il faudra parfois être très matinal en fonction des conditions.

- Restez vigilant à la qualité de glace qui peut devenir trop inconsistante si elle est blanche/grise et  très transformée en surface quand le soleil est intense. Pensez à tourner autour de la structure dans une section raide. Un des cotés a peut être moins pris le soleil de face et permettra de grimper en sécurité. Le but est de trouver une glace tendre, mais pas pourrie.

- Attention à la tenue des broches dans la glace blanche! Il est nécessaire de décaper la 1ère couche de glace transformée pour trouver un peu de glace bleue et visser une broche solide.

- Cette remarque est particulièrement vraie pour les lunules qui ne peuvent pas être faites dans une glace transformée.

Inutile de les construire à chaque relais à la montée en prévision des rappels. Il faut mieux les construire à la descente pour que le soleil n'ai pas le temps de détériorer la glace.

- Plus encore que dans une cascade à l'ombre, il faut scruter le moindre risque d'effondrement de stalactite au dessus de vous. L'emplacement des relais et le cheminement doit rester à l'abri des glaçons suspendus en tout genre.

 

DSCN0136

 Dans la cascade Régina aux Orres.

 

Il y a déjà du monde dans le beau tube ensoleillé de Dancing Fall, et nous avons du nous rabattre sur cette ligne un peu fine en bas.

 

Le soleil effleurant à peine la cascade le matin, la glace est restée dure et cassante.

 

Quelle horreur de voir la glace se fissurer tout autour de chaque broche que l'on tente de visser!

C'est décidé, demain on retourne en versant sud!

 

Alors pourquoi donc vouloir grimper sur une cascade au soleil, alors que l'on est plus sûr de trouver des conditions propices et stables à l'ombre des grands versants nord?

Pour la magie de la lumière traversant les glaces figées en révélant toutes leurs beautés internes, diront certains.

Pour d'autres, ce sera plutôt l'attrait d'une glace plus tendre et facile à grimper. Qui n'a jamais rêvé de gravir une cascade en trouvant de bons encrages au premier coup de piolet, sans décrocher une seule assiette, sans se fatiguer à se façonner un encrage cassant à  bout de bras?

Et puis il faut bien avouer qu' un rayon soleil transforme très vite l'ambiance austère d'une cascade de glace en une ascension féérique, que l'on va pouvoir déguster avec des gants pas trop épais sans même craindre l'onglée.

 

 Au Fournel dans les petites lignes haut perchées au dessus des classiques du versant sud.

 

Il faut monter vers Caligula et ses cascades satellites pour trouver un peu de soleil en janvier au Fournel.

DSCN0194

 

 

 DSCN0180 DSCN0210
 Une belle couenne en face sud au Fournel. Il fait juste bon, pas d'onglée au programme. Que du plaisir pour cette ascension au paradis.
 L'ombre glacial revient déjà à l'heure des rappels, soit environ 4 petites heures de soleil seulement au mois de janvier dans ce secteur pourtant plein sud.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article