REVALPIN

Kandersteg

18 Février 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Voyages

Littéralement en allemand : "le chemin de Kander".  La Kander est une rivière d'Oberland bernois qui a taillé une profonde vallée dans les montagnes Suisses. Au pied de la vallée se trouve un magnifique petit village Suisse quadrillé de piste de ski de fond: "Kandersteg". On y pratique un peu de ski de piste et surtout du ski nordique et de la luge. Oui oui, sur des pistes de luge même!

 

Sans titre 1  Les pêcheurs du dimanche redescendent du lac d'Oeschinensee. Sur les luges: les cannes à pêche et la grosse chignole de 1m de long qui sert à faire un trou pour pêcher dans le lac totalement englacé d'Oeschinensee en ce moment: une activité de détente très pratiquée à kandersteg.

 

Les grimpeurs connaissent Kandersteg pour ses cascades de glace que viennent contempler les touristes de passages. C'est certainement la plus grosse concentration de cascades de Suisse que l'on trouve tout autour du village et aussi un peu plus haut dans les vallées environnantes. Les cascades ont un profil plutôt assez raide, mais il y en a pour tous les goûts de 50 à 400m.

 

 Le secteur le plus parcouru d'Oeschinenwald à proximité du village à 1200m d'altitude.

 

Plein nord, c'est un vrai congélateur qui fonctionne à merveille en cas d'inversion de température.

DSCN0280

 

6° C au soleil et -2°C à l'ombre, la glace était cassante à souhait au début de la semaine en versant nord: de quoi bien se fumer les bras pour retaper trois fois les encrages.

 

Une bonne façon d'arriver suffisamment affamé chaque soir au resto pour dévorer les röstis (prononcer "reuchti"): sorte de petits carrés de patates frits avec des oignons et diverses accompagnements.

 DSCN0297

 

Avec le redoux en cours, nous avons grimpé plutôt dans les petites lignes autour du lac d'Oeschinensee qui conserve  mieux le froid à 1500m d'altitude.

 

DSCN0284 Le magnifique lac gelé d'Oeschinensee qui invite autant à la   contemplation qu'à l'action avec des dizaines de cascades tout autour du lac.

DSCN0348

Grimper une cascade de glace bleue au soleil au dessus du lac, pendant que les pêcheurs taquinent la truite: un rêve réalisé!

 

 

 

 

 

Pour profiter du grand beau temps et visiter aussi les cimes du coin, nous avons fait un petit raid à ski de 3 jours en boucle au dessus de Kandersteg : une sorte de grand tour du massif de Blüemlisalp. 

 

 Le premier jour la remontée de la vallée d'Oeschinen jusqu'à la Bluemlisalphütte permet de contempler les beaux versants glacières des Bluemlisalps.
DSCN0373
 Le lendemain on chausse les skis sur le seuil du refuge pour plonger directement dans une grande descente sauvage en versant nord du Schwarzhore. DSCN0392

 

DSCN0404

Muriel veut rentrer dans la bouche du Gamchigel glacier.

 

Nous sommes à 1900m d'altitude (l'altitude de la Madonne de Fenestere) et nous voila déjà sur un glacier! Bienvenue en Suisse.

 

C'est parti pour une grande remonté du glacier encordé jusqu'au gamchilucke pass. La couche de neige est très faible pour la saison en Suisse et les crevasses ne sont pas très bouchées.

 

A partir de là, les montagnes sont très peu fréquentées en hiver. Nous n'avons pas vu une seule trace de randonneurs montant à la force du mollet sur les glaciers de Tscingelfirn et Kanderfirn. Seules les hélicoptères fréquentes les lieux et déposent chaque jour leur lot de skieurs sentant bon le parfum des hôtels ***** de Grindelvald: le choc des cultures.

 

  En arrivant sur le Tschingelfirm glacier: tient voila les traces des héliskieurs.

 

Au fond la Yungfrau s'élance vers le ciel.

 DSCN0419
 Le troisième jour, nous montons sur une petit sommet de la Petergrat, duquel nous attend une descente de 4h jusqu'à Kandersteg par le glacier de Kanderfirn en poudreuse bien glissante, puis par l'immense vallée de Kandertal qui n'en finit plus.
DSCN0450

 Ca trace en bas du glacier. L'arrivée est encore bien loin, tout au bout de la vallée que l'on ne soupçonne même pas.

 

Heureusement que la carte est là pour nous dire que l'on peut bien retrouver la  vallée en descendant par ici: pas de traces.

 DSCN0456

 

DSCN0304

 

Kandersteg se couche pour une nouvelle nuit glaciale, entourée par le ballet des skieurs de fond qui profitent de la bonne glisse quand la neige se ressert le soir, alors que les alpinistes sirotent une bière en pensant au glaçon du lendemain.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Revalpin 21/02/2011 17:11



Dément ce canyon gigantesque! Effectivement je me doutais pas trop que ça pouvais se descendre en canyon. Mais en traversant sur les pentes à 35° au dessus du canyon, j'avais la gorge un peu
nouée à un moment, car ça avait l'air vraiment très profond dans cette gorge. Pas question de glisser la dedans en ski!


Et maintenant que j'ai vu tes photos, je me revois à tapper les skis pour que les couteaux accrochent  bien sur la neige dure en passant au dessus de ce gouffre.... bre.... froid dans le
dos.



guigui 21/02/2011 13:08



http://guillaumecoquin.wordpress.com/2009/11/22/gamchi-etait-ce-possible-de-faire-un-nouveau-plus-beau-canyon-deurope-bah-oui-en-fait/


 


le lien de la virée automnale sous le glacier de gamchi



guigui 21/02/2011 13:08



Comme d'hab je parcours ton blog pour voir tes dernières virées et quelle surprise de reconnaitre la bouche béante du gamchi gletscher, t'es passé surement sans le savoir "au dessus" du plus beau
cayon d'europe. En tous cas très belle virée dans ce qui est pour moi le plus beau coin des alpes.


T'a un shema de ta balade? ou un tracé sur une carte avec les étapes?


 


à pluche 


guigui



E.T 20/02/2011 17:16


Belle virée et bon article !