REVALPIN

Vacances aux Bans

17 Août 2012 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

DSCN8447

Les derniers "bans" des vacances étaient ceux d'une petite caravelle lors d'une après midi sur le lac de Serre-Ponçon

Un concentré de détente, à bord . 

 

Heureusement que le père de Marion était là pour manipuler les voiles, car la bandes de grimpeurs à bord n'aurait pas su profiter de la brise pour sortir du port! 

 

 Nous avons séjournés quelques jours au refuge des Bans en Oisan. C'est une sympathique destination de grimpeur au dessus de Vallouise  avec des voies pour tous les goûts.

 

Les voies d'escalade sont bien ensoleillées, en face de l'austère face Nord du Bonvoisin gravie par Jean Jacques Prieur du GHM pendant notre séjour.

DSCN8359

 

DSCN8288 Aux Bans on ne peut pas contourner l'escalade aux contreforts où Cambons a sévi dans les années 90 pour notre plus grand bonheur en équipant de nombreuses voies de hautes montagnes en bon rocher.
DSCN8298  Ici dans dans "Pas d'asile pour Pazuzu", une voie où le gaz se creuse de plus en plus dans la partie haute sans jamais être très difficile : à faire absolument.

 

Au refuge Stéphane et son père nous préparent des menus Vallouisiens surprenant chaque jour. 
DSCN8410
DSCN8323 Du sommet des Boeuf Rouges lors d'une journée à la météo limpide, la vue est saisissante sur le glacier du Séllé, les Ailefroides, Pic sans Nom et Pelvoux. 
DSCN8344

Attaque de bon matin dans "le diable par la queue" à Coste Counier. C'est la voie la plus proche du refuge. Les cotations des premières longueurs ne sont pas à prendre à la légère dans du rocher assez raide et glissant.

 

La suite déroule mieux avec notamment une magnifique tourelle rouge à gravir.

 

 "Le Diable par la Queue" s'enchaine avec la traversée des pointes de Costes Counier : un bel ensemble où l'on finit par grimper en grosse dans une traversée d'arête aérienne, qui permet de s'approcher tout près du sommet des Bans.
DSCN8379
 Après ce merveilleux séjour nous revoilà "aux Bans" d'un café pour se détendre avec les copains adoptifs d'Embrun : dont Camille Audibert qui a toujours autant de joie de vivre. 
DSCN8424

Commenter cet article