REVALPIN

Articles récents

Petit âge de glace

18 Janvier 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Et bien oui, tout le monde a pu se rendre compte que le Mercantour était recouvert dernièrement d'une carapace de glace plus ou moins saupoudrée par un peu de neige fraiche. La faute à plusieurs périodes de redoux, lors desquelles la pluie est montée presque en haut des cimes.

La vitre bleutée qui ressort sur certains sommets fait même penser à une calotte glacière sous laquelle on peine à imaginer l'herbe qui pousse en été.

Une véritable aubaine pour les alpinistes qui trouvent du coup des suberbes conditions de glace et mixte dans le 06.

 

DSC01772

Un petit tour dans "Enthousiasme Contagieux" à la Petite Ecosse pour Muriel qui teste pour la première fois sa cheville avec crampons aux pieds.

 

Il faut même emporter des broches dans les goulottes du Mercantour cette année, c'est dire si les conditions sont extra pour un mois de janvier! D'habitude on trouve d'avantage de neige dure et de touffes d'herbe que de glace!

 

 Les conditions étaient tip top à la Petite Ecosse même avec plus de neige forcément qu'en décembre.

 

Le seul "hic" était la corniche qui a tellement grossie que la sortie sur le plateau devient assez délicate.

 

Muriel est conquise par ce coin... L'enthousiasme est toujours aussi contagieux!

DSCN4091

 

Samedi nous avons grimpé une belle goulotte au Pélago avec Antoine Rolle. La voie est complétement atypique pour le Pélago avec une ambiance plus cascade de glace que mixte en ce moment et une hauteur de couenne au milieu des itinéraires de 600m qui sortent au sommet de la montagne. Il s'agit de la goulotte qui borde à droite les voies d'escalade du Triangle du Pélago.

 

Antoine a la banane dès la première longueur.

 

Une vraie goulotte comme à Chamonix!

DSCN0081
Les touffes d'herbe dépassent encore un peu de la glace dans L2!

 

Les broches sont les bienvenues pour l'assurage. On avait seulement pris 3 broches, mais 4 ou 5 n'auraient pas été de trop pour fractionner une grande longueur par un relais sur broche. En effet les rives du couloir sont parfois bien lisses.
DSCN0084

 

DSCN0089

Un passage étroit esthétique dans la troisième longueur.

 

La première partie de la goulotte pourrait devenir une petite classique du Pélago avec 180m de belle glace bleue en ce moment d'une difficulté 3+.

 

Du sommet de cette partie, il doit être possible de s'échapper par une rampe à gauche vers le sommet du triangle du Pélago et récupérer ainsi les rappels des voies d'escalade.  

 

Au dessus la goulotte continue avec 2 longueurs plus techniques qui demandent un bon englacement comme en ce moment pour passer.

 

 DSCN0092

Antoine sort du passage délicat du "tunnel" qui se négocie avec les piolets les uns au dessus des autres dans un dièdre de glace, avant de faire relais dans une grotte.

 

2 pitons laissés en place juste sous le crux en 4+ quasi tout en glace.

 

La dernière longueur réserve une surprise négociable uniquement si la glace coule un peu au coin du surplomb.

Ca tombe bien l'appareil photo est tombé en rade de batterie pour garder un peu de suspens. Une corde à noeud laissée en place épargnera 4m d'artif aux répétiteurs, puis il faudra se lancer dans un petit pendule pour tracter no foot sur la glace....

Du sommet nous avons rejoint l'arête qui prolonge le Triangle du Pélago en une longueur. Puis 2 rappels de 55m nous ont ramenés au sommet du Triangle où nous avons rejoint les rappels de l'Envol du Destin.

 

Le topo en ligne de la goulotte Chéré du Triangle.

Lire la suite

Conditions de démant!

17 Janvier 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

"Démant" comme le nom du sommet skié aujourd'hui avec Muriel au dessus de Valberg.

Les conditions de ski sont excellentes dans les versants sud assez raides pour être bien transformés. Quand la chaleur de l'après midi est suffisante pour fragiliser la fameuse carapace de glace du Mercantour, le ski redevient un plaisir savoureux.

 

DSCN0100

Ciel limpide et température printanière pour cette montée au Mt Démant avec le paysage grandiose du Mercantour derrière.

 DSCN0110
 Et à la descente, l'orientation plein sud, sur 800m de dénivelés tient ses promesses: un régal de neige transfo à souhait.

 

Et pourtant ce n'était pas gagné aujourd'hui, avec la mauvaise idée de monter par le pont de Cougne. Ca manquait sérieusement de neige dans le bas avec de nombreuses portions sèches avant le col des Moulines. Et puis du sommet du Démant, nous avons imaginé cet itinéraire bis en descendant au col de l'Espaul, remontant à la tête du Garnier et redescente de dôme en dôme jusqu'à Beuil: finalement la neige a frisé la perfection.

 

 

Mumu savoure la pente du

"Démon de Minuit"...

oups "Démant de Midi" ici!

Sans titre 1

 On se lâche: une autre façon de  chasser le Démant qui est en toi!

 DSCN0117

 

Prochain article sur les démences glacées du Mercantour sous l'effet d'un petit âge de glace.

Lire la suite

2011, 100% ski??

11 Janvier 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comment bien commencer l'année 2011?

Nous avons essayé une semaine de vadrouille, sans but précis, en laissant nos skis se diriger là où le vent nous pousse : rien de tel pour laisser vagabonder ses pensées en imaginant à quoi va ressembler 2011.

 

Au menu de cette 1ère semaine de 2011, une grande portion de Champsaur, agrémenté d'un soupçon d'Ubaye pour digérer la galette des rois. Le tout arrosé d'un peu trop de gros nuages pétillant.

 

DSCN9939

Un pic-nic de midi, haut perché sur les cimes de l'Oisan.  

 

Une bande de skieurs de bonne humeur, et voila l'esprit qui vagabonde déjà vers de nouveaux horizons pour 2011.

 

Pour fêter le début de l'année, il fallait quand même une sortie exceptionnelle, car on ne mange pas une simple soupe pour le réveillon. Notre hôte Mathieu avait ça dans les cartons: La pointe des Moutières en boucle depuis la vallée de Champoléon.

 

Mumu prête pour passer la corniche défendant l'accès au glacier du Mourre de la Mine en face nord de la pointe des Moutières.  

 

La boucle fait 1800m de dénivelés dans des vallons sauvages à souhait. On a fait la trace après une semaine de grande fréquentation des montagnes pour les vacances de Noël : idéal pour digérer le fois gras.

DSCN9943

 

DSCN9947 Les free riders du groupe font chauffer les spatules dans la descente, avec une vue grandiose de L'Olan à la Barre des Ecrins derrière.  

 

La météo de la suite de la semaine était plus cahotique, mais il y avait moyen de skier presque tous les jours entre deux averses.

 

  DSCN9990
DSCN9978
 Montée dans la combe d'Arsinard avec derrière le fabuleux profil de l'Aiguille d'Orcières. 
 Dans la belle descente du Piolit après une traversée épique du sommet en plein brouillard. C'est par où? Il suffit de suivre l'arrête, on arrive finalement bien au sommet. Mais la vue sur Gap, ce sera pour autre fois.

 

DSCN9995

 Sur l'arête en direction de la Grande Autanne, dont on gravira la pyramide sommitale crampons au pied.

 

A droite on distingue le Piolit skié la veille: une grande classique champsaurienne.

 

Décidément ce Champsaur nous a séduit pour le ski. Les possibilités d'itinéraires paraissent infinis sur ces montagnes aux portes de l'Oisan pour les rando plaisirs comme pour les grandes bambées.

 

La suite du séjour se passe autour de Barcelonnette en Ubaye. L'occasion pour nous de passer quelques jours avec notre rayonnante Camille Audibert, qui s'est établi avec sa mère dans la cité des Mexicains pour l'hiver.

 

DSCN0007
 Une petite rando à L'Arpillon au dessus de la station de ski de St Anne : idéal pour profiter d'une éclaircie fugace un jour de mauvais temps.

 

Quelle bonheur de retrouver Camille qui n'a pas perdu son enthousiasme de la vie, trois ans après son terrible accident neurologique qui bouleversa le cours de sa vie! Un concentré émotionnel qui nous a profondément touché chaque jour un peu plus.

 

DSCN0024

 Un grand moment de plaisir à la sation de ski de Sauze avec Camille et sa mère.

 

Du soleil, la volonté de dépasser le handicap et les grands espaces de liberté des montagnes immaculées: tous les ingrédients étaient là pour des sensations intenses.

 

 Camille, sous le feu des projecteurs, s'applique à arrondir les virages sous l'oeil attentif de sa mère qui tient la caméra.

 

On skiera jusqu'à la fermeture des pistes pour profiter jusqu'aux dernières gouttes de ces sensations enivrantes.

DSCN0030

 

Vous cherché un hébergement de qualité en Ubaye: n'hésitez pas à essayer l'hôtel de charme "La Grande Epervière" que Marie Cécile a repris en gestion à Barcelonnette. C'est une magnifique villa des mexicains, confortable et meublées avec un goût parfait.

Pour le ski de randonnée en Ubaye le secteur de l'Arche propose de multiples possibilités. Nous avons testés le Bec de l'Aigle en traversé avant de rentrer sur Nice.

 

DSCN0042

 La montée par le vallon de Font Crèse est assez plaisante et souvent tracée par nos amis italiens.

 

Derrière le sommet de la Meyna domine le village de St Ours: et voila la machine à rêves qui se met en marche pour des projets de grimpe estival.

DSCN0052

En descendant du sommet du Bec de l'aigle coté vallon Bernard, nous sommes tombés sur cette magnifique dalle gravée.  Cette vallée serait-elle le pendant de notre vallée des Merveilles? En tout cas, elle était déjà bien fréquentée en 1842.

Pour les amateurs de gravure, cherchez cette dalles vers les sources de Font Ravelle sur l'IGN.

Lire la suite

Ski sur mer

30 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Mer de nuage bien sûr!

C'est toujours extraordinaire de se balader au dessus de cette mer de nuage boursouflée de houle. Dans l'expression courante du montagnard "passer au dessus de la crasse", il y a quelque chose de cette impression d'arriver dans un monde plus "propre et noble", tout là haut près des cimes.

 

Sans titre 1-copie-1

 Voila la mer de nuage qui n'a pas  bougée de la journée aujourd'hui.

 

En face de nous les hauts des pistes de ski de Valberg sont sur une île. Mais le bas des télésièges sont sous-

marins!

 

Aujourd'hui la mer de nuage était splendide depuis la crête de la cime Nègre en Tinée.

Il faisait bon, sans vent. Une météo de privilégié.

Pour la qualité de la neige, c'était bien mieux qu'hier. Il y a eu moins de vent par ici que sur la chaîne frontalière et la poudreuse est restée légère dès que l'on s'éloigne des crêtes. (Laurent, c'est le moment de tenter le R....?)

 

 Le sommet du Rocamaïre, tel un fière navire, la grande voile dressée, attend que le vent se lève au col de Crous.

DSCN9908

Bonheur du sommet, avec Patrick à la cime Nègre.

 

A notre gauche la "mer" tente de remonter la vallée du Haut Var. Mais la marée ne montera pas plus haut aujourd'hui.

 

 DSCN9918

 

Ce qu'il y a de bien avec l'océan de nuage, c'est que l'on ne risque pas le "mal de mer". A défaut d'une bonne bouillabaisse, le picnic au sommet a quand même pris un goût de farniente/chaise longue sur plage privée ce midi.

 

DSCN9924 De belles arabesques laissées sur les plages de la Tinée découvertes par la marée basse.
 DSCN9927  Patrick prend le grand large à la descente, après avoir repris confiance dans les appuis de cette belle poudreuse.

 

Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne fête pour l'arrivée de la nouvelle année et n'abusez pas des fruits de mer.

Lire la suite

Ski de fin d'année

29 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le ski est en fête en ce moment. Le mercantour est peut être bien le massif actuellement le mieux enneigé de France. Alors c'est le festival de glisse. D'autant plus que la grisaille persiste chaque jour sur le litorral tandis que nos montagnes se prélassent au soleil. Un phénomène d'inversion courant en hiver.

Au programme, du hors piste en station juste après les chutes de neige, puis une fois le manteau neigeux stabilisé, du ski de randonnée dans les grandes et sauvages montagnes des Alpes Maritimes.

 

DSCN9856

Rien de tel qu'une journée de hors piste à Auron pour reprendre confiance dans les appuis sur les skis. 

 

On a fait la trace toute la journée!

 

Aujourd'hui nous sommes retournés en Tinée. Et oui la Vésubie nous boude en cette fin d'année 2010 avec une route perpétuellement coupée par éboulements ou par les travaux.

Pourtant on ne peut pas dire que les montagnes de Tinée sont pour autant surfréquentées. On ne verra pas hâme qui vivent de la journée sauf des hardes de Chamois.

 

Nous nous sommes dirigés vers le sommet du Claï inférieur qui est un vrai beau sommet qui domine la vallée de la Tinée malgré sa toponymie d'antécime.
DSCN9860

 Au sommet, pas de vent: pic nic royal face aux combes d'altitudes de Vens complétement vierge de traces.

 

Mathieu ne peut plus se passer de bricoler son matos depuis qu'il tient le magasin de matériel "Aventure Côte d'Azur"

 DSCN9880

 

Au sommet, les bonnes conditions nous poussent à tenter la descente par les lacs de Vens pour faire une grande boucle panoramique. Attention : Il vaut mieux connaître le coin pour se lancer du haut dans cette descente un peu compliquée, qu'il n'est pas possible de repérer à la montée.

C'est parti pour une longue descente ludique. La neige était changeante au dessus des lacs, parfois poudreuse, parfois cartonnée par le vent. Sans trop lâcher les chevaux, on s'est régalé.

DSCN9887 Jérome appui les courbes sur fond de paysage de carte postale.
 DSCN9890  Mathieu en mode ski plaisir dans un passage de peuf sympa.
 DSCN9893

 Benoit dans les petits couloirs raides sous le déversoir du lac de Vens.

 

Ici la neige était resté plus homogène sans vent. Miam Miam.

Lire la suite

La Petite Ecosse

16 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

-15°C aujourd'hui à la Petite Ecosse. Des conditions de rêve pour le mixte Mercantourien avec une neige dure et glacée à souhait où les ancrages sont rassurants du premier coup.

Comment ça, vous ne savez pas où se trouve la Petite Ecosse? C'est à Isola 2000 dans le Mercantour bien sûr! C'est le nouveau spot à la mode cette année pour le mixte.

 

DSCN4045

 Petit aperçu des lignes principales à la Petite Écosse.

 

10 min d'approche depuis le sommet du télésiège de Combe Grosse, vous ne pouvez pas la louper à votre droite.

 

Pas de spits, ni de pitons à la Petite Ecosse :  C'est l'éthique anglosaxone qui a le vent en poupe grâce au très bon granit. Un jeux de friend et de stopper permer de très bien se protéger en plus des lunules et béquets propices pour passer une sangle.

 

Aujourd'hui, Tibo et Fred ( les défricheurs des lieux) m'ont accepté dans leur cordée bien soudée pour ouvrir la deuxième ligne en partant de la gauche.

 

 Thibault Icard dans la 1ère longueur.

 

En ce moment, les conditions de neige, glace et mixtes sont démentes dans le Mercantour. J'ai rarement vu ça! Alors profitez en! Ah.... quel doux bruit que d'entendre ses piolets faire "couic" "couic" dans la neige bien dense et glacée. C'est comme un piton qui chante, rien qu'au bruit, on sait que l'on va pouvoir tirer dessus sans problème.

DSCN3974

 

DSCN3989 DSCN3999
2 ème longueur: on va se régaler!

 

 Il y a même de la glace qui s'est formée un peu partout et chaque fond de dièdre se transforme en véritable goulotte.

J'arrive en haut de la deuxième longueur : vraiment des conditions rêvées qui font oublier les -15°C piquant.

 

Seul équipement en place à demeure : les relais sont généralement équipés de sangle ou anneaux de corde à renforcer parfois avec un coinceur.

 

DSCN4009  Fred part dans la 3ème longueur un peu plus mixte.
 DSCN4030  Thibault fait le malin pendu sur un encrage béton.

 

Les goulottes font environ 5 courtes longueurs : juste assez pour se faire plaisir et déguster chaque coup de piolet!

 

  Les spécialistes du coin,  Frédéric et Thibault, au sommet de la Petite Ecosse.

 

Pas de relais sur la calotte sommitale: il faudra vous roder à la technique du corps mort.

Sans titre 1

 

Après un petit tour à la Petite Ecosse, il y a un bon pub à la station de ski pour vous hydrater.

Lire la suite

A travers le miroir du Val Maïra!

14 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comme partout depuis une semaine, la neige était vitrifiée aussi en Italie à cause de la pluie de la semaine dernière. Un vrai miroir par endroit, reflétant le paysage alentour.

Alors pas question de se planter dans le choix de la rando du jour au risque de devoir descendre en crampons! L'analyse très fine de l'orientation et de la pente était de rigueur pour optimiser l'ensoleillement faiblard de décembre et trouver une neige un peu revenue.

 

DSCN3893

Après une longue histoire Brigasque (Cf plus bas) sur la route de l'Italie, on trouve un plan pour l'après midi dans la face ouest de la Giosolette à Limone.

 

Neige impecable au soleil alors que les pistes de ski en face sont luisantes de glace.

 

De passage par la vallée de la Roya, nous en avons d'abord profité pour voir les fameux tapis en laine de brebis Brigasque et du coup faire connaissance avec les bergers Pascal et Gisèle Bonneville à la Brigue. Une rencontre très riche à ne pas manquer si vous vadrouillez un jour dans le coin. De quoi se faire une idée neuve sur les possibilités  de développement économique doux dans les vallées reculées de nos montagnes. On ne peut qu'applaudir l'intégration dans le tissu économico-environnemental de leur exploitation, élaborée au fil des années. Un grand bravo à eux et un énorme merci pour leur hospitalité.

 

Vous saurez tout: voila le tapis qui nous a fait craquer avec l'emblème de la Brebis Brigasque.

 

Mais il y a aussi les gravures des Merveilles les plus célèbres pour les amateurs.

Sans titre 2

 

Mais au fait, j'avais pas parlé de val Maïra? C'est vrai que c'est bougrement loin de Nice et qu'il faut du temps pour arriver à bon port. Pas de publicité mensongère, on y arrive.

 

Sans titre 1

Le val Maïra, c'est un des paradis du skieur de rando dont regorge l'Italie.

 

Des combes larges, à la pente régulière, dans toutes les orientations.

DSCN3917

 Nous avons d'abord visité le vallon de l'Infernetto à l'abri du vent furieux qui soufflait ce jour là sur les crêtes.

 

C'est le  magnifique vallon le plus évident dans l'axe de la vallée : impossible de ne pas être séduit par ses belles pentes inondées de soleil dès le matin.

 

 

Le lendemain, direction le Mt Bellino au fin fond de la vallée. Au vu de la neige très dure trouvée sur place, cet immense vallon orientée plein sud, sans forte pente, s'est trouvé être une merveille pour le ski. Pas de vent, un ciel limpide et une température glaciale: les conditions de visibilités étaient optimales sur ce sommet à cheval entre val Maïra et Valvaraita.

 

  Au sommet du Mt Bellino avec l'incontournable Viso juste à droite de la croix.

 

Clin d'oeil à David et Bruno qui sont venus jusqu'ici, il n'y a pas si longtemps par le versant Nord depuis le Valvaraita.

 

On était juste en face de la cime de l'Autaret que l'on avait dégusté tous ensemble le lendemain.

 DSCN3946

 Sur la calotte sommitale du Mt Bellino...

 

Bon d'accord, il n'y a pas de glacier là bas; mais bon avec cette vue panoramique et le froid mordant on se serait cru très très haut en altitude.

 DSCN3947

 Descente magique sur 300 m de dénivelé dans un gigantesque halfpipe naturel tapissée d'une couche de poudre soufflée au fond: c'est trop bon!

 

Ça doit être ça le virus du ski de rando?

 DSCN3962
Lire la suite

Un Giro en Gordo

5 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

J'aurais pu mettre "rando en Gordo". Ça rime aussi bien. Mais c'est l'influence des chansons en niçois et italien de Henry, qui ressort. A oui, car on n'est pas près de l'oublier cette soirée à la Pizzeria de "l'ancien abattoir" au village de Belvédère. Une adresse à recommander pour bien manger au coin du four à bois et faire connaissance avec le patron des lieux incontournable.

 

Avant cet intermède gastronomique, on est allé skier juste au dessus, au Mt Joia. Une rando panoramique en boucle au centre de la moyenne Vésubie. La montée par la crête de Bermonnet précède une descente orgiaque dans le vallon de Peillasque.

 

Sans titre 1-copie-1

Vue sur Le Grand Capelet hivernale depuis la crête de Bermonnet.

Heureusement la trace est déjà faite. Car les joies du capitalisme impliquant le travail le samedi, nous ont bloqué à Nice le matin, il est déjà bien tard.

 

 Sans titre 2

 Descente du Mt Joia sur les vacheries de Peillasques.

 

-15°C, la neige est froide et légère sans aucun doute.

Même pas la peine de se poser la question en ce moment!

 

Bien sûr c'était bon, de la poudre, rien que de la poudre, légère qui permet de prendre de la vitesse en permanence. Dans les combes, la neige n'a pas été soufflée et c'est que du bonheur. Sous 1900 m attention quand même aux gros rochers, car il n'y pas de sous couche sous 60cm de peuf!

 

Les joies de la rando en fin de journée: les couleurs démentes du soleil couchant quand le paysage vire au rose.

 

Et voila une rose qui se met à godiller!

DSCN3858

 

Après une nuit réparatrice à Bélvèdère, on remet ça le dimanche. Martin, fraichement débraqué d'Amérique du sud, nous rejoint. Direction cette fois la "moyenne" Gordolasque vers la vallon des Verrairiers. Cette fois pas de trace déjà faite: il va falloir s'employer! D'ailleurs, à part au versant sud de la Valette de Prals, il n'y avait pas grand monde dans le coin! Par contre que de traces d'animaux vers Maïris: Chamois, Lagopède, Ecureuil, Blanchot... C'est un festival de traces.

 

DSCN3866  Il faut dire qu'à la mi-journée le temps se bâche sérieusement.

 

Du coup, on avise un col à proximité au pied de la cime des Verrairiers qui permet de basculer sur le vallon d'Empuonrame tant qu'il y a de la visibilité. C'est reparti pour un festival de poudre qui est restée telle quelle depuis la dernière chute de neige. Martin, qui rentre à peine d'Equateur, n'en revient pas? C'était comme ça les Alpes Maritimes en décembre, avant?

 

 Freeride dans le couloir d'Empuonrame qui ponge directe sur la Gordolasque.

 

Bon, il fallait encore déchausser 20m pour passer un étranglement du couloir encore peu enneigé. Mais ça va vite se remplir à ce rythme!

DSCN3874

 

Dommage! Le mauvais temps est de retour... On se serait bien vu continuer de skier comme ça tous les jours dans le froid piquant! Pas vous?

Lire la suite

Ski de randonnée vue Mer

4 Décembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Avec le froid intense qui a sévit ces derniers jours, il était de bon ton de skier des versants au soleil pour ne pas finir congelé. Et dans les Alpes Maritimes, on voit souvent le littoral depuis les versants sud  de nos montagnes.

 

DSCN3806

 Vue vers Nice, jeudi à la face sud du Cheiron.

Il n'y avait pas encore beaucoup de neige mais nous n'avons pas résisté à quelques virages plein sud.

 

Du coté des pistes de Gréolières 15 cm de poudreuse bien agréables.

 

J'ai souvent remarqué que l'on voit beaucoup plus distinctement le littoral en hiver par temps froid, qu'en été les jours de grand beau temps. L'air est plus limpide car moins chargé en humidité au dessus de la mer. Du coup les couches de l'atmosphère reste claire du matin au soir, de 0 à 3000 m!

 

 En montant au Baus de la Frema, on croise un groupe de skieurs matinaux qui impriment de belles arabesques dans la neige.

 

Ici Katy en action.

DSCN3822

 Un peu plus haut vers la cime du Brec, la mer apparaît brillante au loin dans l'air limpide et glacial de ce début décembre.

 DSCN3824

 

DSCN3832

 Mumu totalement "à Cu" pour sortir les skis de la poudre, dans la descente de la cime du Brec.

 

Il va falloir trouver des skis un peu plus larges avec des hivers aussi neigeux!

 Sans titre 1
 Pas de mer au loin, mais le village de St Martin Vésubie qui profite des derniers rayons de soleil l'après midi.
Lire la suite

Remise des prix - Concours photo Mercantour 2010

29 Novembre 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Le week end de remise des prix du concours photo a eu lieu les 20 et 21 novembre à St Dalmas le Selvage.

Cet événement a été une réussite à tous points de vu. Voir le compte rendu sur le site de l'organisation.

 

Sans titre 4

 La remise des prix avec en jaune Roby Forte: gagnant ex aequo du concours avec Bruno Duquesnoy.

 

Le vin chaud d'Eric a déjà fortement réchauffé l'ambiance.

 

Merci aux nombreux participants qui ont envoyé des photos très diverses éclairant le sujet de "LA PLACE DE L'HOMME DANS LE MERCANTOUR". Finalement elle est où cette place? Tous les aspects de la question ont été abordé en photo en passant par les randonneurs, les contemplatifs, les loisirs, le pastoralisme, les traces historiques d'implantation de l'homme. Seul l'utilisation de l'espace par les sports mécaniques tels les remontées mécaniques, le 4x4 ou le quad n'était pas représenté... A croire qu'ils n'ont pas le vent en poupe! Je dirais plutôt que ce sont les amateurs de photos dans le Mercantour qui sont certainement moins adeptes à ce genre de pratique.

 

Pour ceux qui n'étaient pas sur place : un extrait des 20 premières photos est visible dans ce diaporama.

Pour ceux qui passeront à St Dalmas Le Selvage d'ici janvier 2011, l'exposition est hébergée à l'office du tourisme et attend vos yeux curieux de tout.

 

Le village de St Dalmas sous les premières neige de l'hiver.

Avec un tel décors, tout le monde se prend une âme de photographe!

DSCN3684

 

Le week end de remise des prix s'est déroulé dans une ambiance festive, sous le thème de projection photographique,  du vernissage de l'exposition, et  d' un véritable safari photo animalier en live.

En effet la journée de dimanche s'est révélée très propice à l'observation de la grande faune sauvage habitant nos montagne. La météo n'y était pas pour rien, avec le retour du beau temps et une petite couche de neige fraiche dans laquelle les animaux ont laissé leurs empreintes. Rajouté à cela un encadrement de choc, un guide féru des détails de la nature et les révélations de M Issautier sur les meilleurs spots d'observation : le festival était assuré.

 

Sans titre 2

Ici les mouflons surpris dans un adret ensoleillé. 

 

La journée entière n'a été pour ainsi dire qu'un défilé de faune sauvage que l'on croyait avoir invité pour l'occasion à parader devant nos yeux.

 

 

 Sans titre 5  Les randonneurs et photographes qui étaient présents n'en croyaient pas leur mirettes: il est possible de voir autant d'animaux en aussi peu de temps dans le Mercantour!

 

Et pendant ce temps les hardes de chamois, jeunes et adultes gambadaient devant les objectifs d'appareils photos qui crépitaient.

Encore une photo pour finir avec ces deux cerfs, seigneurs de la forêt,  qui nous ont fait l'honneur de leur présence avant de rentrer à St Dalmas. Un diaporama d'un grand nombre de photos prises à l'occasion de ce safari photo est visible dans l'album du week end ici même.

Sans titre 1

Pour conclure, merci aux sponsors sans qui cet événement n'aurait pas vu le jour :

Le Magasin Expé à Nice et Guides 06 pour les lots, le labo J'imagin et Tarasques Photo pour les impressions photo, l'atelier du Mélèze pour les supports de l'exposition, la mairie de St Dalmas qui a bien voulu nous accueillir et moi même qui offre une sortie en montagne: encore une occasion de s'en mettre plein les yeux... Chic!

Lire la suite