REVALPIN

Tête du Lac Autier

20 Avril 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Nous sommes allés voir la neige fraiche dans la Gordolasque samedi matin. Comme le disait Mathieu, c'est un régime de Mousson qui s'abat dans le Mercantour depuis quelques jours. Beau le matin, nuageux à midi et précipitations le soir.
La route est dégagée jusqu'au Pont Coutet. Au dessus tout est plâtré de neige fraiche. Mais les départs de la Gordolasque touchent à leur fin: plus de sous couche dans le mur des Italiens et seule une veille coulée d'avalanche permet de descendre assez bas en ski dans les pentes en rive gauche du vallon de l' Autier.

Juste en dessous du Lac Autier. L'objectif du jour est en vue. La Tête du lac Autier est le premier sommet à gauche.
Au milieu c'est le Cayre Autier et à droite la tête Nord du Basto.
 Et voila les accumulations de l'hiver.

Muriel et Mathieu au sommet de la Tête du Lac Autier: attention pas plus loin ou c'est le grand plongeon dans la face nord!
 
Nous sommes montés par le pas du Niré puis l'arête ouest. En arrivant au Lac Autier nous nous sommes tout de suite rendu compte qu'il fallait viser les pentes sud. Tant pis si la neige fraiche serait un peu plus lourde. Mais les versants nord paraissaient trop dangereux: beaucoup d'accumulation et des plaques à vent en tout sens sur le fond de neige regelé. A chaque fois que nous avons du traverser une courte pente nord personne n'était serein.

Pour la descente, le couloir sud s'imposait de lui même. Une ligne élégante et directe que l'on voyait depuis le matin en partant de la voiture. La neige fraiche n'était pas facile à skier: croûtée par le vent en haut, puis de plus en plus lourde en descendant. Malgré tout, l'ambiance hivernale de nos montagnes au mois d'avril valait le déplacement.

Muriel dans le couloir sud de la Tête du Lac Autier. Le parking en ligne de mire, un rayon de soleil et c'est le plaisir assuré.


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article