REVALPIN

Les Niçois envahissent les Calanques

14 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

La grande armée de Nice a encore frappé fort dans les calanques avant même que les Marseillais n'aient le temps de bouger le petit doigt. Une vingtaine de grimpeurs du CAF de Nice sous la direction du Général " Benoit Degroisille" auraient avalé plus de 450 longueurs de calcaire blanc alors que les Marseillais les attendaient dans un site plus abrité du mistral. Seul un certain "Philippe Henry" a débusqué les intrus après leurs méfaits au parking le 11nov. Mais il n'a pas eu le temps de donner l'alerte dans une ville focalisée par les monuments au mort...

Ils se sont  directement attaqués aux monuments du coin, comme ici à la Grande Candelle.

Un binôme de l'armée niçoise en marche dans "Armata Calanqua" après 11 longueurs au soleil.

Les voies piquées aux Marseillais lors de ce week-end commémoratif: la Civa, l'arête de la Grande Candelle, Armata Calanca, Soud Patrol, Songe d'une nuit d'été, l'arête de Cassis, le Fil du Rasoir, la Commune, Borabora, Marie-Jacqueline, le Dièdre du Renard

Le premier rappel pas commode de la traversée "Borabora". Il faut penduler un peu pour attraper le relai.

Le mistral souffle dans la Calanque de Morgiou comme pour déloger les niçois; mais ils ne tomberont point à l'eau.

La traversée "Marie Jacqueline" s'enchaine bien avec la Borabora. Elle est plus facile, mais qu'est ce que c'est beau...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Thib 16/11/2006 15:24

Et oui, c'est bien le même, de retour quelques week end par an dans son pays d'origine: Marseille. Incontournable grimpeur de sa génération. Il a tout vu, tout fait dans les Alpes Françaises, des Fiz au Verdon. Il faut connaitre ses origines marseillaises pour relativiser son caractère et apprécier la richesse du personnage.

Rachel 16/11/2006 12:28

Classe cette grimpette au soleil! Ca donne envie! Et le Philippe Henry, c'est celui de Grenoble?? Le monde est si petit...