REVALPIN

Rattrapage au Lourousa

18 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comment ça cession de rattrapage? C'est vrai que c'est une descente mythique qui mérite à elle seule le déplacement. Et en plus avec ces conditions complètement exceptionnelles, nous ne sommes pas près de l'oublier.

 

Mais il faut bien dire que l'on était pas forcément parti pour ça. Le froid tardif qui persistait en ce mois de mai, avait fait germer l'idée d'une goulotte pour faire fumer un peu les piolets dans les alpes de l'extrême sud à la fin de l'hiver.

 

DSCN8905

Un peu de poudre pour se dégourdir les guibolles

en face des goulottes du Mt Stella qui nous narguent encore. 

 

Pour tenter de snober cette audacieuse face nord, nous voila partis pour les sommets de Rocca Barbis et de la Cima del Chiapous. Cette fois ci la poudre est notre allier et les virages s'enchaînent sans soucis.

 

Les conditions de glace et mixte n'étaient pas au rendez vous, les chutes de neige successives ayant formées une carapace de neige glacée en surface sur les cascades. Après deux longueurs d'engagement déraisonnable, sans trouver de bonne glace pour l'assurage, forcé de faire relais sur lunule au vue de la faible résistance des broches, le but est déclaré.

Un petit coucou au passage aux nouveaux gardiens du refuge Morelli qui sont  montés dimanche voir l'état de la cabane après ce long hiver. Ils ont prévus pas mal de travaux de rénovations pour ouvrir vers le 20 juin. Et oui! Ce ne sera plus Miss Gabarrou qui vous accueillera à Morelli cet été, car elle a récupéré le gardiennage du refuge Remondino.

 

 Et nous voila donc lundi, à nous dire que le Lourousa si proche du refuge Morelli est peut être en bonne condition avec toute cette neige fraiche.

 

En mini ski d'approche de 1m20 et chaussures en cuire ça risque d'être chaud pour moi. Mais qui ne tente rien, n'a rien!

 

On verra bien.

 

 

DSCN8937

 

Le verdict tombe assez rapidement, quand on voit l'épaisseur de poudre présente dès le pied du couloir. On remonte le couloir en peau, en taillant des conversions sur la moitié de la hauteur tellement il y a de neige. Ca va être une journée mémorable. D'ailleurs deux italiens ayant flairé eux aussi le bon coup, nous rejoignent en haut pour nous aider à faire la trace. C'est que ça enfonce pas qu'un peu pour le coup!

 

DSCN8941

 Premiers virages suspendus dans le haut du couloir pour Muriel. Ambiance, ambiance.

 

L'aiguille du Corno Stella, vue de profil domine le pied du couloir.

 

En haut du couloir les 2 italiens de Cunéo sont excités comme des puces avec ces conditions de dingue. Le plus ancien des deux, nous avoue que c'est son 11ème Lourousa à ski et qu'il ne l'a jamais vu pareillement rempli de neige. D'après lui, il a retrouvé sa forme de 1970. Ceci est dû à la neige qui n'a pas fondu l'été dernier et qui a permis l'accumulation de deux hivers très enneigés sur le massif.

 

 Après les premiers virages sautés du haut, on prend un peu d'assurance sur la qualité de la neige et on enchaîne les courbes. Pas trop quand même pour ne pas se faire embarquer par les petites coulées de surface qui se déclenchent sous les skis.

DSCN8943

 Et on savoure la poudre du Lourousa.

 

Finalement ça le fait bien en ski d'approche car la longueur des carres n'est pas importante dans cette neige. Les sensations de ski sont complètement nouvelles  dans un couloir aussi raide. Les mini ski permettent des virages très courts et les pompes en cuire permettent une super flexibilité de la cheville.

Et puis quel bonheur de skier léger avec ces skis plutôt dédiés d'habitude aux bavantes avec tout le bardas de l'alpiniste.

 DSCN8948

 

DSCN8960

 Promis, plus qu'une et après j'arrête.

Mais c'était tellement bon!

 

Ici dans la partie médiane, il y a tellement de neige que l'on prend la branche de droite en descendant qui est d'habitude en cul de sac.

 

 

DSCN8965

L'heure du pique nique au pied du couloir. Mumu, avec son foulard à carreaux des années 70**, comprend enfin la signification du proverbe "5.1 en poudre j'y emmène ma mère"

Encore un peu abasourdi par ce hold up.

 

**foulard sentimental d'Evelyne Bovis la mère de Gilles emporté cette année à Isola2000 par une avalanche.

Désolé les potes pour ce gavage dans notre coin sans vous! A charge de revanche.

Il fallait bien que la chance nous sourit dans ce Lourousa après la tentative de l'année dernière qui avait fini par un débinage et une descente en versant sud par l'altipiano del Baus. Par expérience, les conditions de ce couloir changent très vite en cette saison. On peut le trouver glacé en haut après quelques journées de beau temps chaud car la branche du haut est au soleil tout l'après midi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E


Très bonne idée pour le foulard mais soyez prudents et laisse le encore un peu flotter sur les cîmes . Ces photos sont magnifiques, que de souvenirs remonte en mon coeur Uve



Répondre
M


Cher Thomas salut à toi . Nous avons du nous voir hélas à l'enterrement de Gilles. Il faut que tu saches l'histoire de ce foulard à carreaux rouge qu'Evelyne m'a donné suite au déces de Gillou.
Les parents de Gilles étaient comme mes 2ème parents et chaque week end on allait tous faire du ski de rando avec mes parents (Giles n'était pas encore né). Evelyne mettait son foulard à chaque
sortie, et nous préparait sa salade aux champignons. C'était un amour. Georges, son père me lisait des "Pifs" (une BD) et était un ami et un père aussi.


Georges a eu une histoire particulière en montagne car dans les années 60 il est parti avec son frère au couloir de la Forcella en crampons. Ils sont tombés et on dévissé la moitié du
couloir jusqu'au rognon médian où un sac à dos s'est miraculeusement coincé et les a sauvés tous les 2.


Donc un jour j'irais à la forcella pour la mémoire de Gilles et de son père. J'aimerais y déposer qq chose... peut-être le foulard d'Eve...


Paix à son ame.


 



Répondre
T


Magnifique


Je visite votre blog régulièrement et j'étais un ami de Gilles, merci pour ce bel hommage, il aurait apprécié c'est certain.



Répondre
M


je suis vert


joli coup !



Répondre